GotQuestions.org/Francais



Question : « Qu’est-ce que l’Assomption de Marie ? »

Réponse :
L’Assomption de Marie (ou l’Assomption de la Vierge) est une doctrine qui enseigne qu’après sa mort, la mère de Jésus a été ressuscitée, glorifiée et enlevée physiquement au ciel. Le terme Assomption est dérivé d’un mot latin qui signifie « faire monter ». L’Assomption de Marie est enseignée par l’Église catholique et, à un moindre degré, par l’Église orthodoxe.

La doctrine de l’Assomption de Marie est apparue dans l’empire byzantin autour du VIº Siècle. Une fête annuelle en l’honneur de Marie s’est transformée petit à petit en commémoration de sa mort, appelée Fête de la Dormition (« s’endormir »). Au fur et à mesure que cette pratique s’est étendue vers l’Occident, l’accent a été mis sur sa résurrection et la glorification de son corps et de son âme et le nom de la fête a donc été changé en Assomption. Elle est toujours observée le 15 août, comme c’était le cas au Moyen-Âge. L’Assomption de Marie a été proclamée dogme officiel de l’Église catholique en 1950 par le Pape Pie XII.

Dans la Bible, Dieu a « enlevé » Hénoc et Élie au ciel (Genèse 5.24, 2 Rois 2.11). Il n’est donc pas impossible qu’il en ait fait de même pour Marie. Il n’y a rien de mal à croire que Dieu a « enlevé » Marie au ciel. Le problème est que l’Assomption de Marie n’a aucun fondement biblique. La Bible ne parle pas de la mort de Marie et ne la mentionne même plus après Actes 1. La doctrine de l’Assomption est donc plutôt le résultat de l’élévation de Marie à une position comparable à celle de son Fils. Certains catholiques vont jusqu’à enseigner que Marie est ressuscitée le troisième jour et montée au ciel, tout comme Jésus. Le Nouveau Testament enseigne que Jésus est ressuscité le troisième jour (Luc 24.7) et monté physiquement au ciel (Actes 1.9). Affirmer la même chose pour Marie revient à lui attribuer des attributs du Christ. Bien que l’idée de l’Assomption de Marie ne soit pas hérétique en elle-même, elle constitue, dans l’Église catholique romaine, un pas important vers la vénération, le culte et l’adoration de Marie. Enseigner l’Assomption de Marie est un premier pas vers le fait de lui conférer un statut d’égalité à Christ, c’est-à-dire proclamer sa divinité.