GotQuestions.org/Francais



Question : « Qu’est-ce que les livres apocryphes / deutérocanoniques ? Font-ils partie de la Bible ? »

Réponse :
Les Bibles catholiques romaines possèdent plus de livres dans l’Ancien Testament que les Bibles protestantes. Ces livres sont appelés livres apocryphes ou deutérocanoniques. Le terme « apocryphe » signifie « caché », tandis que « deutérocanonique » signifie « appartenant au second canon ». Les livres apocryphes / deutérocanoniques ont été essentiellement écrits pendant la période séparant l’Ancien et le Nouveau Testaments. Ces livres sont : 1 Esdras, 2 Esdras, Tobit, Judith, Sagesse, Siracide, Baruch, la Lettre de Jérémie, la Prière de Manassé, 1 Maccabées, 2 Maccabées et les ajouts aux livres bibliques d’Esther et de Daniel.

La nation d’Israël avait de la considération pour les livres apocryphes / deutérocanoniques, mais ne les a jamais reconnus comme de véritables livres de la Bible hébraïque. L’Église chrétienne primitive a débattu du statut des livres apocryphes / deutérocanoniques, mais peu de chrétiens primitifs les considéraient comme faisant partie du Canon des Saintes Écritures. Le Nouveau Testament contient des centaines de citations de l’Ancien Testament, mais ne fait nulle part référence ou allusion à aucun des livres apocryphes / deutérocanoniques. De plus, ces livres contiennent plusieurs erreurs et contradictions avérées.

Les livres apocryphes / deutérocanoniques enseignent beaucoup de choses erronées et historiquement inexactes. Bien qu’un grand nombre de catholiques aient accepté les livres apocryphes / deutérocanoniques longtemps avant, l’Église catholique romaine les a officiellement ajoutés à sa Bible au Concile de Trente au milieu des années 1500 de notre ère, principalement en réponse à la Réforme protestante. Les livres apocryphes / deutérocanoniques soutiennent certaines des croyances et pratiques de l’Église catholique romaine, qui ne sont pas en accord avec la Bible. Par exemple, la prière pour les morts, les requêtes adressées aux « saints » dans les Cieux pour bénéficier de leurs prières, l’adoration des anges, et l’expiation des péchés à travers « l’aumône ». Certains enseignements des livres apocryphes / deutérocanoniques sont vrais et corrects. Cependant, en raison des erreurs historiques et théologiques, ces livres doivent être considérés comme des documents historiques et religieux faillibles, et non comme la Parole inspirée de Dieu.