GotQuestions.org/Francais



Question : « Quel est l’âge de la terre ? »

Réponse :
Compte tenu du fait que, selon la Bible, Adam a été créé le sixième jour de l’existence de notre planète, il est possible de déterminer l’âge approximatif de la terre à partir la Bible en étudiant les détails de la chronologie humaine. Ce calcul part de l’affirmation que le récit de la Genèse est fiable, que les six jours de la création étaient des jours de 24h et qu’il n’existe pas de sauts chronologiques ambigus.

Les généalogies en Genèse 5-11 indique l’âge d’Adam et de ses descendants à la naissance de la génération suivante. La lignée va d’Adam à Abraham. En déterminant où se situe Abraham dans l’histoire et en additionnant les âges indiqués en Genèse 5-11, on voit que, d’après la Bible, la terre est âgée d’environ 6 000 ans, avec une marge d’erreur de quelques centaines d’années.

Qu’en est-il des milliards d’années retenus pour vrais par la majorité des scientifiques actuels et enseignés dans la grande majorité de nos institutions éducatives ? Ils ont essentiellement été déduits au moyen de deux techniques de datation : la datation radiométrique et l’échelle des temps géologiques. Les scientifiques partisans d’une terre jeune, âgée d’environ 6 000 ans, affirment que la datation radiométrique n’est pas fiable, car basée sur des hypothèses erronées, et que l’échelle des temps géologiques est inexacte, car elle est le fruit d’un raisonnement circulaire. Ils travaillent aussi à réfuter des mythes quant à la « vieille terre », comme l’idée fausse généralement en vogue selon laquelle la stratification, la fossilisation et la formation de diamants, de charbon, de pétrole, de stalactites et de stalagmites, etc., requiert beaucoup de temps. Enfin, ils mettent en avant les preuves que la terre est jeune et réfutent celles d’un âge plus avancé. Les scientifiques partisans d’une « terre jeune » reconnaissent qu’ils sont une minorité aujourd’hui, mais ils insistent que leurs rangs aillent grossir avec le temps, à mesure qu’un nombre croissant de scientifiques observeront les preuves en faveur du paradigme de la terre ancienne accepté aujourd’hui.

En fin de compte, l’âge de la terre ne peut être prouvé. Les deux points de vue, d’une terre âgée de 6 000 ans ou de plusieurs milliards d’années (ainsi que toutes les positions intermédiaires) reposent sur la foi et sur des hypothèses. Les partisans d’une terre âgée de plusieurs milliards d’années croient que les méthodes telles que la datation radiométrique sont fiables et que rien dans l’histoire n’est venu perturber la décomposition naturelle des radio-isotopes. Les partisans d’une terre âgée de 6 000 ans croient que la Bible est vraie et que la vieillesse « apparente » de la terre s’explique par d’autres facteurs, comme le Déluge mondial, ou encore le fait que Dieu l’a créée avec une apparence de vieillesse. Par exemple, il a créé Adam et Ève adultes. Si un médecin les avait examinés le jour de leur création, il aurait peut-être estimé leur âge à 20 ans (ou à tout autre âge dont ils avaient l’apparence à ce moment-là), alors qu’en fait, ils étayent âgés de moins d’une journée. Quoi qu’il en soit, il y a toujours de bonnes raisons de croire en la Parole de Dieu, plutôt qu’en la parole de scientifiques athées tenants d’une vision évolutionniste.