GotQuestions.org/Francais



Question : « Pourquoi Jésus devait-il tant souffrir ? »

Réponse :
Ésaïe 52.14 déclare : « Tout comme beaucoup ont été horrifiés en le voyant, tant son visage était défiguré, tant son aspect était différent de celui des humains. » Jésus a souffert atrocement au cours de son procès, de sa torture et de sa crucifixion (Matthieu 27, Marc 15, Luc 23, Jean 19), mais, aussi horrible qu’ait été sa souffrance physique, elle n’était rien par rapport à la souffrance spirituelle qu’il a endurée. 2 Corinthiens 5.21 dit : « En effet, celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu. » Jésus a porté le poids des péchés du monde entier (1 Jean 2.2) C’est à cause du péché qu’il s’est écrié : « Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Matthieu 27.46) Ainsi, aussi brutale qu’ait été la souffrance physique, elle n’était rien par rapport au poids de nos péchés qu’il a dû porter en mourant pour en payer le prix (Romains 5.8).

Ésaïe a clairement annoncé la souffrance de Jésus : « Méprisé et délaissé par les hommes, homme de douleur, habitué à la souffrance, il était pareil à celui face auquel on détourne la tête ; nous l’avons méprisé, nous n’avons fait aucun cas de lui. […] Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes : la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. » (Ésaïe 53.3, 5) Le Psaume 22.15-19 est un autre passage frappant qui annonce les souffrances du Messie : « Mes forces s’en vont comme l’eau qui s’écoule, et tous mes os se disloquent ; mon cœur est comme de la cire, il se liquéfie au fond de moi. Ma force se dessèche comme l’argile, et ma langue s’attache à mon palais ; tu me réduis à la poussière de la mort. Oui, des chiens m’environnent, une bande de scélérats rôdent autour de moi ; ils ont percé mes mains et mes pieds. Je pourrais compter tous mes os ; eux, ils observent, ils me regardent, ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort mon habit. »

Pourquoi Jésus devait-il souffrir autant ? Certains pensent que sa torture physique fait partie de la punition qu’il devait subir pour nos péchés. C’est en partie vrai, mais elle est plutôt une manifestation de la haine et de la cruauté de l’humanité que de la punition divine de nos péchés. La haine absolue de Satan à l’égard de Dieu et de Jésus fait certainement partie des motivations de la torture et des abus atroces qu’il a subis. La souffrance que Jésus a endurée est la manifestation ultime de la haine et la rage de l’homme pécheur contre un Dieu saint (Romains 3.10-18).