GotQuestions.org/Francais



Question : « Jésus a-t-il été crucifié un vendredi ? Dans ce cas, comment a-t-il passé trois jours dans le tombeau s’il est ressuscité le dimanche ? »

Réponse :
La Bible ne déclare pas explicitement quel jour de la semaine Jésus a été crucifié. La majorité des opinions se répartissent entre les partisans du vendredi et ceux du mercredi, mais certains font la synthèse des arguments en faveur de ces deux hypothèses et pensent qu’il s’agit du jeudi.

Jésus a dit dans Matthieu 12.40 : « En effet, de même que Jonas fut trois jours et trois nuits dans le ventre d’un grand poisson, de même le Fils de l’homme sera trois jours et trois nuits dans la terre. » Ceux qui défendent que la crucifixion a eu lieu un vendredi pensent qu’on peut toujours considérer qu’il a passé trois jours dans le tombeau. Dans la pensée juive du Ier Siècle, une partie d’un jour était considérée comme un jour entier. Si Jésus a passé une partie du vendredi, tout le samedi et une partie du dimanche dans le tombeau, on peut considérer qu’il y a passé trois jours. L’argument principal en faveur du vendredi se trouve en Marc 15.42, qui dit que Jésus a été crucifié « la veille du sabbat. » S’il s’agit bien du sabbat hebdomadaire, c’est-à-dire du samedi, on conclut que la crucifixion a eu lieu un vendredi. Un autre argument dans ce sens se base sur les versets comme Matthieu 16.21 et Luc 9.22, où Jésus annonce qu’il ressusciterait le troisième jour, donc qu’il ne passerait pas trois jours et nuits complets dans le tombeau. Mais toutes les traductions ne parlent pas ici du « troisième jour » et certains contestent cette traduction. De plus, Marc 8.31 dit que Jésus ressusciterait « trois jours après. »

Les arguments en faveur du jeudi se basent sur ceux en faveur du vendredi et ajoutent que trop d’événements (jusqu’à vingt, selon certains) se sont déroulés entre l’ensevelissement de Christ et le dimanche matin, d’autant plus que le seul jour complet entre le vendredi et le dimanche était le samedi, le sabbat juif. L’ajout d’un ou deux jours permet de résoudre ce problème. Les partisans du jeudi font le raisonnement suivant : si vous n’avez pas vu un ami depuis le lundi soir et que vous le revoyiez le jeudi matin, vous direz : « Je ne t’ai pas vu depuis trois jours, » même si techniquement, 60 heures. (2 jours et demie) seulement se sont écoulées depuis votre dernière rencontre. Si Jésus a été crucifié un jeudi, cet exemple montre comment on peut considérer qu’il a passé trois jours dans le tombeau.

Selon l’hypothèse du mercredi il y a eu deux sabbats cette semaine-là. Après le premier sabbat (qui commence le soir de la crucifixion, Marc 15.42, Luc 23.52-54), les femmes sont allées acheter les aromates (Marc 16.1). D’après cette hypothèse, ce premier sabbat était la Pâque (cf. Lévitique 16.29-31, 23.24-32, 39, qui montrent que les jours saints étaient considérés comme des sabbats même s’ils ne correspondaient pas forcément au septième jour). Le deuxième sabbat de la semaine était le sabbat hebdomadaire normal. À noter qu’en Luc 23.56, les femmes qui avaient acheté les aromates après le premier sabbat s’en sont retournées les préparer, puis, « le jour du sabbat, elles se reposèrent. » (Luc 23.56) D’après cet argument, elles n’auraient pas pu acheter les aromates après le sabbat et les préparer avant, sauf s’il y a eu deux sabbats. Avec cette hypothèse, si Christ a été crucifié le jeudi, alors le sabbat très saint (la Pâque) aurait duré du jeudi au vendredi au coucher du soleil et pris fin au début du sabbat hebdomadaire (le samedi). Si les femmes avaient acheté les aromates après le premier sabbat (la Pâque), elles auraient donc violé le sabbat en les achetant le samedi.

Par conséquent, d’après cette hypothèse, la seule explication qui ne viole pas le récit biblique sur les femmes et les aromates tout en maintenant une lecture littérale de Matthieu 12.40 est que Christ a été crucifié un mercredi. Le premier sabbat, un jour très saint (la Pâque), était un jeudi, les femmes ont acheté les aromates le vendredi et s’en sont retournées les préparer le jour-même, elles se sont reposées le samedi qui était le sabbat hebdomadaire et ont apporté les aromates au tombeau le dimanche matin. Jésus a été enseveli le mercredi soir, peu avant le coucher du soleil, qui marque le début du jeudi selon le calendrier juif. D’après ce calendrier, Jésus était au tombeau le jeudi soir (première nuit), la journée de jeudi (premier jour), la nuit de jeudi à vendredi (deuxième nuit), la journée du vendredi (deuxième jour), la nuit du vendredi au samedi (troisième nuit) et la journée du samedi. (troisième jour). Nous ne savons pas exactement quand il est ressuscité, mais sous savons que c’était avant dimanche au lever du soleil, peut-être dès le samedi soir après le coucher du soleil, qui marquait le début du premier jour de la semaine pour les Juifs. Le tombeau vide a été découvert juste après le lever du soleil (Marc 16.2), avant qu’il ne fasse jour (Jean 20.1).

Un problème possible avec cette hypothèse est que les disciples qui ont voyagé avec Jésus sur le chemin d’Emmaüs l’ont fait le jour même de sa résurrection (Luc 24.13). Ces disciples, qui ne reconnaissaient pas Jésus, lui ont raconté sa crucifixion (24.20) en précisant que « voici déjà le troisième jour que ces événements se sont produits » (24.21). De mercredi à dimanche, il y a quatre jours. Une explication possible est qu’ils ont compté à partir des funérailles de Christ le mercredi soir, qui correspond au début du jeudi juif : de jeudi à dimanche, il y a trois jours.

Pris dans l’ensemble, le jour de la semaine où Christ a été crucifié n’est pas si important. Si c’était le cas, la Parole de Dieu nous aurait communiqué clairement le jour et l’ordre des événements. L’important est qu’il est mort, puis physiquement ressuscité, ainsi que la raison de sa mort : prendre sur lui la punition que méritaient tous les pécheurs. Jean 3.16 et 3.36 proclament que ceux qui mettent leur confiance en lui auront la vie éternelle ! C’est tout aussi vrai, qu’il ait été crucifié un mercredi, un jeudi ou un vendredi.