GotQuestions.org/Francais



Question : « Comment un chrétien doit-il gérer ses sentiments de culpabilité à cause de ses péchés passés, commis avant ou après son salut ? »

Réponse :
Tous nous avons péché et une des conséquences du péché est un sentiment de culpabilité. Nous pouvons être reconnaissants pour ce sentiment de culpabilité, qui nous pousse à la repentance. Au moment où une personne se détourne du péché et met sa foi en Jésus-Christ, ses péchés sont pardonnés. La repentance fait partie de la foi qui sauve (Matthieu 3.2, 4.17, Actes 3.19).

En Christ, même les péchés les plus odieux sont effacés (voir la liste des actes coupables qui peuvent être pardonnés en 1 Corinthiens 6.9-11). Nous sommes sauvés par la grâce, une grâce qui pardonne. Une personne sauvée continue de pécher et Dieu promet de toujours lui pardonner. « Mais si quelqu’un a péché, nous avons un défenseur auprès du Père, Jésus-Christ le juste. » (1 Jean 2.1)

Être libéré du péché ne suffit cependant pas toujours à faire taire les sentiments de culpabilité. Même si nos péchés sont pardonnés, nous nous en souvenons encore. Nous avons aussi un ennemi spirituel, appelé « l’accusateur de nos frères » (Apocalypse 12.10), qui nous rappelle sans cesse nos échecs, nos fautes et nos péchés. Voici ce qu’un chrétien devrait faire quand il se sent coupable :

1) Confesser tous les péchés dont il aurait conscience et qu’il n’aurait pas encore confessés. Parfois, le sentiment de culpabilité se justifie par la nécessité d’une confession. Nous nous sentons souvent coupables parce que nous le sommes ! (Voir la description de la culpabilité et de sa solution par David dans le Psaume 32.3-5).

2) Demander au Seigneur de lui révéler tout autre péché que nous devrions encore confesser. Nous devons avoir le courage d’être entièrement ouvert et honnête devant le Seigneur. « Examine-moi, ô Dieu, et connais mon cœur, mets-moi à l’épreuve et connais mes pensées ! Regarde si je suis sur une mauvaise voie et conduis-moi sur la voie de l’éternité ! » (Psaumesss 139.23-24)

3) Croire en la promesse de Dieu de pardonner le péché et d’ôter la culpabilité, par le sang de Christ (1 Jean 1.9, Psaumes 85.2, 86.5, Romains 8.1).

4) En cas de sentiment de culpabilité à cause de péchés déjà confessés et abandonnés, les rejeter, car il s’agit d’une fausse culpabilité. Le Seigneur est fidèle à sa promesse de pardonner. Lisez et méditez le Psaume 103.8-10.

5) Demandez au Seigneur de reprendre Satan, votre accusateur, et de restaurer la joie du pardon (Psaumes 51.12).

Le Psaume 32 est très intéressant à étudier. Bien que David avait commis un péché très grave, il a été libéré à la fois du péché et du sentiment de culpabilité. Il a su gérer la cause de son sentiment de culpabilité et éprouver la réalité du pardon. Le Psaume 51 est également intéressant : il met l’accent sur la confession du péché, avec David qui crie à Dieu, d’un cœur brisé et contrit, puis voit sa joie restaurée.

Enfin, une fois que nous avons confessé notre péché, nous sommes repentis et avons reçu le pardon, il est temps d’avancer. Souvenez-vous que nous qui sommes venus à Christ sommes de nouvelles créatures en lui. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » (2 Corinthiens 5.17) Le souvenir des péchés passés et le sentiment de culpabilité qui les accompagne fait partie des « choses anciennes » qui « sont passées». Malheureusement, certains chrétiens ont tendance à se complaire dans les souvenirs de leurs péchés passés, qu’ils devraient depuis longtemps avoir oubliés. Cela n’a aucun sens et va à l’encontre de la vie chrétienne victorieuse que Dieu a prévue pour nous. Un dicton plein de sagesse dit : « Si Dieu t’a sauvé d’un gouffre, n’y replonge pas ».