GotQuestions.org/Francais



Question : « Dieu veut-il que les chrétiens votent ? »

Réponse :
Nous affirmons que tous les chrétiens ont le devoir et la responsabilité de voter, pour des responsables politiques qui font la promotion des valeurs chrétiennes. Certes, Dieu est souverain, mais cela ne veut pas dire que nous n’avons rien à faire pour sa volonté s’accomplisse. Nous devons prier pour nos dirigeants (1 Timothée 2.1-4). En matière de politique et de gouvernance, on voit dans les Écritures que Dieu est parfois mécontent de nos choix (voir Osée 8.4). L’emprise du péché est visible partout dans ce monde. Une grande partie de la souffrance sur terre est due à des gouvernements qui choisissent d’ignorer Dieu et ses préceptes (Proverbes 28.12). Les Écritures ordonnent aux chrétiens d’obéir aux autorités légitimes, tant que cela ne va pas à l’encontre des commandements du Seigneur (Actes 5.27-29, Romains 13.1-7). En tant que chrétiens nés de nouveau, nous devons nous efforcer de choisir des dirigeants qui soient eux-mêmes guidés par notre Créateur (1 Samuel 12.13-25). Nous ne devons en aucun cas soutenir des candidats ou des programmes politiques qui enfreignent les commandements de la Bible en ce qui concerne le respect de la vie, la famille, le mariage ou la foi (Proverbes 14.34). Le vote des chrétiens doit être guidé par la prière et l’étude à la fois de la Parole de Dieu et de la réalité concrète des choix qui se posent.

Dans beaucoup de pays du monde, les chrétiens sont opprimés et persécutés. Ils souffrent de l’oppression de gouvernements qu’ils n’ont pas le pouvoir de changer, qui haïssent leur foi et font tout pour étouffer leur voix. Ces croyants risquent leur vie en annonçant l’Évangile de Jésus-Christ. Sous les régimes démocratiques, les chrétiens jouissent de la bénédiction de s’exprimer librement et de choisir leurs dirigeants sans crainte pour leur vie ou celle de leurs proches. Aux États-Unis, à l’occasion des dernières élections, environ 40 % de ceux qui se disent chrétiens ont considéré ce droit comme allant de soi et n’ont pas voté. Environ 20 % d’entre eux ne sont pas même inscrits sur les listes électorales.

À notre époque, beaucoup veulent exclure totalement le nom et le message de Christ de la sphère publique. Voter est une occasion de promouvoir, de protéger et de préserver une gouvernance qui respecte Dieu et sa parole. De manquer cette occasion revient à donner carte blanche à ceux qui dénigrent le nom de Christ. Les responsables que nous élisons, ou que nous laissons agir sans les combattre, ont une grande influence sur nos libertés. Ils peuvent choisir de protéger notre liberté de culte et d’annoncer l’Évangile ou de la restreindre. Ils peuvent mener notre nation vers la droiture et la justice ou vers la ruine morale. En tant que chrétiens, nous devons tenir ferme et obéir au commandement d’accomplir notre devoir civique (Matthieu 22.21).