GotQuestions.org/Francais



Question : « Les extra-terrestres et OVNIs existent-ils ? »

Réponse :
Commençons par définir les « extra-terrestres » comme « des êtres capables de choix moraux, dotés d’une intelligence, d’émotions et d’une volonté ». Ensuite, voici quelques faits scientifiques :

1. Les humains ont envoyé des sondes spatiales sur chacune des planètes de notre système solaire. Après les avoir observées, toutes sauf Mars et peut-être une des lunes de Jupiter se sont avérées inaptes à accueillir une quelconque forme de vie.

2. En 1976, les États-Unis ont envoyé deux sondes sur Mars, toutes deux dotées d’instruments pour creuser le sable martien et l’analyser en vue d’y détecter des signes de vie. Elles n’ont absolument rien trouvé. Si on analysait le sol du désert le plus aride ou de la glace de l’Antarctique, on y trouverait au contraire une abondance de micro-organismes. En 1997, les États-Unis ont envoyé la sonde Pathfinder à la surface de Mars, qui a pris de nouveaux échantillons et effectué de nouvelles expériences. Elle n’a pas non plus trouvé signe de vie. Depuis lors, plusieurs autres missions sur Mars ont été lancées, toujours avec le même résultat.

3. Les astronomes découvrent continuellement de nouvelles planètes dans des systèmes solaires éloignés. Certains voient dans la multitude de planètes un signe que la vie doit bien exister ailleurs, quelque part dans l’univers. Le fait est qu’aucune de ces planètes ne s’est jamais avérée apte à accueillir la vie. La distance phénoménale entre la terre et ces planètes fait qu’il est impossible de porter un jugement à ce sujet. Sachant que, dans notre système solaire, seule la Terre est apte à accueillir la vie, les évolutionnistes veulent absolument trouver une autre planète dans un autre système solaire pour prouver que la vie a évolué. Il y a beaucoup d’autres planètes, mais nous n’en savons certainement pas assez à leur sujet pour vérifier si elles sont aptes à accueillir la vie.

Que dit donc la Bible ? Que la Terre et l’humanité sont uniques dans la création de Dieu. Genèse 1 dit que Dieu a créé la Terre avant le soleil, la lune et les étoiles. Actes 17.24 et 26 déclare : « Le Dieu qui a fait le monde et tout ce qui s’y trouve est le Seigneur du ciel et de la terre, et il n’habite pas dans des Temples faits par la main de l’homme. […] Il a fait en sorte que tous les peuples, issus d’un seul homme, habitent sur toute la surface de la terre, et il a déterminé la durée des temps et les limites de leur lieu d’habitation. »

À l’origine, l’humanité était sans péché et tout ce qui était dans le monde était « très bon » (Genèse 1.31). Quand le premier homme a péché (Genèse 3), cela a entraîné toutes sortes de problèmes, dont la maladie et la mort. Même si les animaux n’ont pas de personnellement péché contre Dieu (parce qu’ils ne sont pas des êtres moraux), ils souffrent et meurent néanmoins aussi (Romains 8.19-22). Jésus-Christ est mort pour nous éviter la punition que nous méritions pour nos péchés. Quand il reviendra, il défera la malédiction sous laquelle nous nous trouvons depuis Adam (Apocalypse 21-22). À noter que Romains 8.19-22 dit que toute la création attend ce moment avec impatience. Il est important aussi de noter que Christ est venu sur terre pour l’humanité et qu’il n’est mort qu’une seule fois (Hébreux 7.27, 9.26-28, 10.10).

Si toute la création souffre à présent de la malédiction, cela impliquerait que la vie ailleurs que sur Terre souffre aussi. En admettant l’existence d’êtres moraux sur d’autres planètes, ceux-ci souffrent donc aussi, et même s’ils ne souffrent pas maintenant, ils souffriront quand tout passera avec grand fracas et que les éléments fondront sous la chaleur (2 Pierre 3.10). S’ils n’ont jamais péché, il serait injuste de la part de Dieu de les punir, mais s’ils ont péché et que Christ n’est mort qu’une seule fois (sur terre), alors ils sont abandonnés à leur péché, ce qui serait également contraire au caractère de Dieu (2 Pierre 3.9). Voilà qui nous laisse avec un paradoxe insoluble… à moins, bien sûr, qu’il n’y ait pas d’êtres moraux ailleurs que sur terre.

Qu’en serait-il de formes de vie non morales ni sensibles sur d’autres planètes ? Pourrait-on trouver des algues, ou mêmes des chiens et des chats, sur une planète inconnue ? Probablement, sans que cela ne pose trop de problèmes au vu d’aucun texte biblique ; mais cela poserait des questions difficiles comme : Puisque toute la création souffre, pourquoi Dieu aurait-il créé des êtres ni moraux, ni sensibles pour les faire souffrir sur des planètes éloignées ? »

Pour conclure, la Bible ne nous donne aucune raison de penser que la vie existe ailleurs dans l’univers. En fait, elle nous donne plusieurs raisons fondamentales de penser que ce n’est pas le cas. Certes, il se passe beaucoup de choses étranges et inexplicables, mais il n’y a aucune raison d’attribuer de tels phénomènes à des extra-terrestres ou à des OVNIs. Si de tels événements ont une cause détectable, elle est certainement d’ordre spirituel, plus précisément démoniaque.