GotQuestions.org/Francais



Question : « Qu’est-ce que l’arianisme ? »

Réponse :
L’arianisme est nommé d’après Arius, un docteur du début du IVème Siècle ap. J.-C. La divinité de Christ a été un des premiers, et probablement un des plus importants sujets de débat parmi les premiers chrétiens. Jésus-Christ était-il réellement Dieu devenu chair ou était-il un être créé ? Était-il Dieu ou était-il comme Dieu ? Arius soutenait que Jésus était un être créé par Dieu et la couronne de gloire de toute la création. L’arianisme est donc l’opinion selon laquelle Jésus est un être créé ayant des attributs divins, sans être lui-même divin.

L’arianisme interprète faussement les références bibliques portant sur la fatigue éprouvée par Jésus (Jean 4.6) et son ignorance du moment de son retour (Matthieu 24.36). Il est certes difficile de comprendre comment Dieu a pu connaître la fatigue et/ou ignorer quelque chose, mais reléguer Jésus au rang d’être créé n’est pas une réponse satisfaisante. Jésus était entièrement Dieu, mais aussi entièrement homme. Il n’est pas devenu homme avant son incarnation. Par conséquent, les limites que Jésus s’est imposées en tant qu’être humain n’avaient aucune influence sur sa nature divine et son éternité.

Un autre point important que l’arianisme interprète mal est le sens de l’expression « premier-né » (Romains 8.29, Colossiens 1.15-20). Les ariens interprètent ce terme comme signifiant que Jésus est « né » ou a été « créé » le premier, ce qui n’est pas le cas. Jésus lui-même a affirmé exister par lui-même de toute éternité (Jean 8.58, 10.30). Jean 1.1-2 nous dit que Jésus était « au commencement avec Dieu». À l’époque biblique, le premier-né d’une famille était tenu en haute estime (Genèse 49.3, Exode 11.5 et 34.19, Nombres 3.40, Psaumes 89.27, Jérémie 31.9). C’est dans ce sens-là que Jésus est le premier-né de Dieu : il est le membre d’honneur de sa famille, l’oint, le « merveilleux conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix » (Ésaïe 9.6).

Après plus d’un siècle de débats à l’occasion de divers conciles de l’Église primitive, l’arianisme a été officiellement condamné comme une fausse doctrine. Depuis, il n’a jamais été accepté comme une doctrine valable de la foi chrétienne, mais il n’a pas disparu pour autant : il a survécu à travers les siècles sous diverses formes. Les Témoins de Jéhovah et les Mormons ont aujourd’hui une conception de la nature de Christ très proche de la conception arienne. Tout comme l’Église primitive, nous devons dénoncer toute attaque de la divinité de notre Sauveur et Seigneur Jésus-Christ.