Qu’est-ce que la Pentecôte ?



 


Question : « Qu’est-ce que la Pentecôte ? »

Réponse :
La Pentecôte est importante à la fois dans l’Ancien et dans le Nouveau Testament. Il s’agit d’une fête appelée la Fête des Semaines dans l’Ancien Testament (Lévitique 23.15, Deutéronome 16.9) et célébrée le cinquantième jour après la Pâque (d’où son nom, dérivé du terme grec pour « cinquante »). Cette fête célèbre la fin de la moisson. Le plus intéressant est cependant l’accomplissement survenu à la Pentecôte de la prophétie de Joël (Joël 2.8-32) et de la promesse du Saint-Esprit dans les dernières paroles de Christ avant son ascension (Actes 1.8), qui marque l’avènement de l’âge de l’Église.

Le seul récit biblique des événements de la Pentecôte se trouve en Actes 2.1-3. La Pentecôte nous rappelle le dernier repas du Seigneur avec ses disciples. Dans les deux épisodes, on retrouve les disciples réunis dans une maison pour un événement important : la fin du ministère terrestre du Messie, à l’occasion de laquelle il leur a demandé de se souvenir de sa mort jusqu’à son retour, puis, à la Pentecôte, la naissance de l’Église du Nouveau Testament, quand le Saint-Esprit est venu demeurer dans les croyants. Ces deux scènes font le lien entre la fin du ministère terrestre de Jésus, juste avant sa crucifixion, et le début du ministère du Saint-Esprit dans l’Église.

La mention du vent et du feu dans le récit de la Pentecôte évoque beaucoup de passages de l’Ancien et du Nouveau Testament. Le bruit de vent à la Pentecôte était « violent ». La Bible abonde en références à la puissance du vent (toujours soumis au contrôle de Dieu), notamment en Exode 10.13, Psaume 18.42 et Ésaïe 11.15 dans l’Ancien Testament, ainsi qu’en Matthieu 14.23-32 dans le Nouveau, pour ne citer que quelques exemples. Plus important encore, le vent est symbole de vie dans l’Ancien Testament (Job 12.10) et de l’esprit dans le Nouveau (Jean 3.8). Comme le premier Adam a reçu le souffle de vie physique (Genèse 2.7), le deuxième Adam, Jésus, a reçu l’esprit de vie spirituelle. Le vent de la Pentecôte est certainement aussi porteur de vie spirituelle.

Dans l’Ancien Testament, le feu est souvent associé à la présence (Exode 3.2, 13.21-22, 24.17, Ésaïe 10.17) et à la sainteté de Dieu (Psaume 97.3, Malachie 3.2). De même, dans le Nouveau Testament, il est associé à la présence de Dieu (Hébreux 12.29) et à son œuvre purificatrice dans nos vies (Apocalypse 3.18). Les langues de feu de la Pentecôte expriment la présence et la sainteté de Dieu. Le feu est même associé à Christ lui-même (Apocalypse 1.14, 19.12), qui a donné le Saint-Esprit à ses disciples à la Pentecôte afin de les enseigner (Jean 16.14).

Un autre aspect de la Pentecôte est le don miraculeux de parler en des langues étrangères, qui a permis à des personnes de diverses langues de comprendre le message des Apôtres. Ce miracle fut suivi de la prédication courageuse et virulente de Pierre aux Juifs, par laquelle Dieu a agi avec tant de puissance que son public « eu[t] le cœur vivement touché » (Acts 2.37), ce qui a permis à l’Apôtre de les appeler à la repentance et au baptême (Actes 2.38). En conclusion, trois mille nouveaux croyants se sont joints à l’Église, une assemblée de communion fraternelle, de fraction du pain, de prière et de signes et miracles apostoliques où personne ne manquait du nécessaire.




Retour à la page d'accueil Français

Qu’est-ce que la Pentecôte ?