Qu'est-ce que le Noble Sentier Octuple ?


Question : « Qu'est-ce que le Noble Sentier Octuple ? »

Réponse :
Le Noble Sentier Octuple est le fondement de la pratique bouddhiste. Ces huit concepts sont des attitudes et des comportements que les bouddhistes recherchent afin de mettre en pratique les Quatre Nobles Vérités. Ces huit concepts peuvent être classés en trois catégories principales : sagesse, conduite et concentration. Les Quatre Nobles Vérités renferment toutes l'idée que toute vie n'est que souffrance causée par le désir de choses éphémères. Puisque tout est éphémère, y compris nous-mêmes, le seul moyen d'être libéré de la souffrance est de renoncer à tous ces désirs, en cheminant sur le Sentier Octuple.

Bien qu'on parle de « sentier », il n'existe pas de hiérarchie précise entre ses huit éléments, qui doivent plutôt être suivis en même temps afin de renoncer aux désirs pour atteindre le Nirvana. le Sentier Octuple, ainsi que le bouddhisme lui-même, est souvent représenté sous la forme d'une roue à huit dents, semblable au timon d'un navire. Ses composantes éléments sont la vision juste, la pensée juste, la parole juste, l'action juste, les moyens d'existence justes, l'effort juste, l'attention juste et la concentration juste.

Les deux premiers sont parfois associés à la sagesse du Noble Sentier Octuple.

La « vision juste » implique de croire dans les Quatre Nobles Vérités (la vie est souffrance, cette souffrance est causée par le désir de choses temporaires, tout est temporaire et nous ne pouvons renoncer à nos désirs qu'en suivant le Sentier Octuple), ainsi qu'en la renaissance (réincarnation) et en la loi du karma. La Bible affirme effectivement qu'il nous faut croire à certaines vérités afin d'être sauvés (Jean 8.32), mais elle nie que cette connaissance joue un rôle actif dans notre salut (Éphésiens 2.8, 1 Corinthiens 3.19).

La « pensée juste » implique d'être prêt à nous améliorer, selon les Nobles Vérités et le Sentier Octuple, de suivre les préceptes du bouddhisme et de juger ses pensées et attitudes à la lumière de ces préceptes. La Bible nous appelle à comparer notre foi et nos œuvres à la norme établie par Christ (2 Corinthiens 13.5, Romains 13.14, Jean 15.14), mais elle rappelle aussi que nos aspirations profondes ne sont pas toujours ce qu'elles devraient être (Jérémie 17.9). Le bouddhisme n'apporte pas de réponse quant à savoir comment changer nos aspirations profondes pour trouver l'illumination (voir 2 Corinthiens 10.12).

Les trois éléments suivants sont parfois associés à l'aspect moral du Noble Sentier Octuple.

La « parole juste » implique des paroles honnêtes, polies et dites à propos. Cela implique d'éviter les commérages, le mensonge ou les agressions verbales. Ce principe s'applique à la fois aux paroles écrites et orales. Un effet intéressant de l'approche bouddhiste de la parole juste est qu'elle permet d'éviter d'aborder certaines questions spirituelles ou métaphysiques. Le bouddhisme considère certaines questions concernant la réalité ultime comme inutiles dans la quête du Sentier Octuple, si bien que d'en parler n'est pas conforme à la « parole juste ». La Bible nous appelle à maîtriser nos paroles (Proverbes 10.19) et à éviter les conflits inutiles (1 Timothée 6.4).

L'« action juste » implique d'éviter les actes comme le meurtre, le vol, l'adultère, etc. Le principe général permettant de distinguer le bien du mal est de se demander si tel acte fera du tort à autrui. La morale biblique est évidemment très élevée (Matthieu 7.12, 1 Corinthiens 9.27) et associe l'importance de l'attitude et du comportement à une approche morale et éthique unique (Matthieu 5.21-22, 27-28), mais pour elle, le bien et le mal ne dépendent pas du tort subi par autrui, mais du respect de la sainteté de Dieu. Les « moyens d'existence justes » ressemblent aux actions justes tout en s'appliquant spécifiquement à notre profession. En vertu de ce principe, il ne faut pas tricher, mentir ou participer à des affaires qui font du tort à autrui. Du fait de l'approche bouddhiste de la vie animale et de la violence, cette règle exclut aussi toute activité liée à l'abattage d'animaux, à la vente de viande, à la fabrication ou à la vente d'armes. La Bible affirme que nous devons avoir la même préoccupation morale dans tous les domaines de notre vie, y compris dans notre activité professionnelle (Psaume 44.21, Romains 2.16, 2 Corinthiens 4.2). Dieu veut que nous soyons de bons intendants de la nature (Lévitique 19.25, 25.2-5, Habakuk 2.8, 17), mais la Bible n'interdit pas l'exploitation des animaux (Marc 7.19, Genèse 1.28) ni l'auto-défense légitime (Luc 22.36).

Les trois derniers éléments sont parfois associés aux aspects de concentration du Noble Sentier Octuple.

L'« effort juste » implique un effort de persistance et d'attention dans l'application des autres aspects du Sentier Octuple, afin d'éviter les pensées pessimistes et les émotions négatives comme la colère. Là encore, cela pose problème, en ce que la nature humaine est égoïste et paresseuse. Le bouddhisme ne présente aucun moyen de changer ces traits de caractère chez une personne qui ne le souhaite pas. La Bible dit que Dieu veut et peut changer les cœurs, même s'ils sont endurcis (2 Thessaloniciens 3.13, 1 Corinthiens 6.11).

L'« attention juste » ressemble à l'effort juste, mais se concentre davantage sur les aspects internes, mentaux et philosophiques. Le bouddhisme encourage une forte conscience de soi, avec une attention particulière portée sur la manière dont on réagit aux expériences et à l'environnement. Cette attention est centrée sur le présent, davantage que sur le passé et l'avenir. La Bible nous appelle également à garder nos pensées et à prendre garde à l'influence de notre environnement sur notre vie spirituelle (1 Corinthiens 15.33, 6.12).

Le dernier élément est la « concentration juste ». La pratique de la méditation est au cœur du bouddhisme et implique des techniques de respiration, des chants et d'autres moyens de concentration. L'objectif est de vider entièrement l'esprit, pour que l'objet de notre concentration prenne toute la place. L'expression ultime de cette forme de méditation est samadhi, par laquelle nous passons par divers niveaux de réflexion, jusqu'à atteindre un état d'absence totale de perception et de sentiments. Là encore, cela contredit l'enseignement de la Bible : celle-ci nous encourage à la méditation et à la réflexion (Psaume 1.2, 119.15), mais pas dans le but de « vider » notre esprit. L'objectif de la méditation chrétienne est plutôt de se concentrer sur les vérités de la Parole de Dieu. La méditation biblique implique de remplir notre esprit de la Parole révélée de Dieu.

Pour faire bref, il y a des points communs entre le christianisme biblique et le Noble Sentier Octuple bouddhiste, mais leurs nombreuses différences sont fondamentales et irréductibles. Le Sentier Octuple affirme qu'une personne qui ne parvient pas à suivre tous ses aspects est tout simplement incapable de suivre le Sentier. Son seul espoir est de voir ses désirs, intentions et efforts changer d'eux-mêmes. La Bible explique que nous ne pouvons faire confiance à notre cœur pour rechercher le bien par lui-même (Jérémie 17.9, Romains 3.10-12, 7.18-24), mais qu'il peut être transformé par une relation avec Christ (Romains 7.25, Galates 3.13).

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu'est-ce que le Noble Sentier Octuple ?