Qu'est-ce que le Mur des Lamentations ?


Question : « Qu'est-ce que le Mur des Lamentations ? »

Réponse :
Le Mur des Lamentations est un vestige du mur de soutènement du Temple construit par Hérode le Grand, de 50m de haut. Le Mur des Lamentations est situé à l'Ouest du Mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem. Hérode le Grand a construit les premières couches du mur entre le 20 et le 19 av. J.-C., avec le second Temple. Le Mur s'étend sur 500m, mais il est en grande partie caché par les maisons adjacentes. Il est en partie visible depuis une grande place dans le quartier juif et est un lieu de prière et de pèlerinage pour les Juifs depuis le XVI° Siècle. À noter que les Juifs ne parlent généralement pas du Mur des Lamentations, mais préfèrent l'appeler Mur occidental ou Ha-Kotel (« le Mur »).

Au moins dix-sept couches du Mur des Lamentations sont en-dessous du niveau de la rue, mais les pierres inférieures massives de la partie visible, appelées ashlars, remontent à l'époque d'Hérode. Ces pierres de calcaire colossales, qui pèsent chacune entre une et huit tonnes, ont été travaillées avec précision afin de correspondre parfaitement les unes aux autres, sans besoin de mortier. Certains joints se sont cependant érodés et les Juifs orthodoxes glissent des prières écrites dans les fentes. Beaucoup de Juifs se rassemblent quotidiennement pour prier, chanter et s'incliner devant le Mur. Ils y font leurs prières quotidiennes et celles du Sabbat et y célèbrent les Bar Mitsvoth et les Bat Mitsvoth.

Le nom du Mur des Lamentations vient de son nom traditionnel arabe, El-Mabka (« lieu de lamentations »), inspiré du deuil des Juifs à cause de la destruction de leur Temple. Les Juifs ont cessé d'employer l'expression « Mur des Lamentations » après la Guerre des Six-Jours, en 1967. Une fois Jérusalem revenue sous souveraineté israélienne, les autorités juives ont pris position officiellement pour affirmer que le Mur devait être un lieu de réjouissance et non de deuil.

Tous les ans, en août, pour Tisha B’Av, les Juifs jeûnent pour commémorer la destruction de leurs deux Temples. À l'occasion de cette cérémonie, ils récitent le livre des Lamentations et d'autres hymnes de deuil. Le premier Temple, celui de Salomon, a été construit pendant le règne de ce roi d'Israël (970-930 av. J.-C.) et détruit par Nebucadnetsar et les Babyloniens en 586 av. J.-C. Le Temple a été reconstruit en 516 av. J.-C., puis il a été agrandi de manière significative par Hérode en 19 av. J.-C. Le Temple d'Hérode a été détruit par les Romains, sous le commandement de Titus, en 70 ap. J.-C., afin de briser la révolte juive qui durait depuis quatre ans.

La destruction du Temple d'Hérode par Titus, en 70 ap. J.-C., a été annoncée par Jésus en Matthieu 24.1-2 et en Luc 23.28-31. La Bible a également annoncé le retour des Juifs en Terre promise (Ézéchiel 36.24, 33-35). La nation d'Israël a été rétablie le 15 mai 1948, par une résolution des Nations-Unies.

Le peuple juif dispose à nouveau d'une nation sur ses terres historiques, mais sa relation d'alliance avec Dieu n'a pas été restaurée, car il continue de rejeter Jésus-Christ, son Messie. À cause de ce rejet, Dieu a interrompu son œuvre avec la nation physique d'Israël. Israël sera restauré et Dieu accomplira ses promesses pour son peuple. Pour l'instant, il agit à travers son Église, composée de tous ceux qui ont reçu le Saint-Esprit, Juifs comme non-Juifs (Romains 1.16, 2.28-29). En cette ère de la Nouvelle Alliance en Jésus-Christ, ceux qui reçoivent le pardon et sont sauvés par le sacrifice expiatoire de Jésus deviennent enfants de Dieu et sont appelés la « descendance d'Abraham » (Galates 3.26-29).

English


Retour à la page d'accueil Français

Qu'est-ce que le Mur des Lamentations ?