Que dit la Bible du légalisme ?



 


Question : « Que dit la Bible du légalisme ? »

Réponse :
Le mot « légalisme » ne se trouve pas dans la Bible. C’est un terme que les chrétiens emploient pour décrire une position doctrinale qui met l’accent sur un ensemble de lois et de règles visant le salut et la croissance spirituelle. Les légalistes maintiennent et exigent une adhésion stricte à ces règles. Sur le plan doctrinal, c’est une position opposée à la doctrine de la grâce. Ses partisans ne comprennent souvent pas le véritable rôle de la Loi, particulièrement de la Loi de Moïse dans l’Ancien Testament : un rôle de « précepteur » ou de « tuteur » pour nous conduire à Christ (Galates 3.24).

Des croyants authentiques peuvent aussi être légalistes. Les Écritures nous enseignent plutôt que nous devons être bienveillants les uns envers les autres : « Accueillez celui qui est faible dans la foi sans discuter ses opinions». (Romains 14.1) Malheureusement, certains sont si fermement attachés à leurs doctrines non essentielles qu’ils ne tolèrent pas l’expression d’un point de vue divergent, allant jusqu’à exclure de leur assemblée ceux qui ne pensent pas comme eux. C’est aussi du légalisme. Beaucoup de croyants légalistes aujourd’hui font l’erreur d’exiger une adhésion inconditionnelle à leur propre interprétation de la Bible, et même à leurs traditions. Certains, par exemple, pensent qu’être spirituel se résume à ne pas fumer, à ne pas boire d’alcool, à ne pas aller danser, à ne pas aller au cinéma, etc. Le problème est que renoncer à ces choses n’offre aucune garantie qu’on soit quelqu’un de spirituel.

L’Apôtre Paul nous met en garde contre le légalisme en Colossiens 2.20-23 : « Si vous êtes morts avec Christ aux principes élémentaires qui régissent le monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous soumettez-vous à toutes ces règles : « Ne prends pas ! Ne goûte pas ! Ne touche pas ! » ? Elles ne concernent que les choses destinées à disparaître dès qu’on en fait usage. Il s’agit bien là de commandements et d’enseignements humains ! Ils ont, en vérité, une apparence de sagesse, car ils indiquent un culte volontaire, de l’humilité et le mépris du corps, mais ils sont sans aucune valeur et ne servent qu’à la satisfaction personnelle. » Les légalistes peuvent paraître justes et spirituels, mais en fin de compte, leur légalisme n’accomplit pas les desseins de Dieu, car il s’agit d’un comportement extérieur plutôt que d’un changement intérieur.

Pour éviter de tomber dans le piège du légalisme, nous pouvons d’abord nous souvenir des paroles de l’Apôtre Jean : « En effet, la loi a été donnée à travers Moïse, mais la grâce et la vérité sont venues à travers Jésus-Christ. » (Jean 1.17) pour toujours rester bienveillants, surtout envers nos frères et sœurs en Christ. « Qui es-tu pour juger le serviteur d’un autre ? Qu’il tienne bon ou qu’il tombe, cela regarde son seigneur. Mais il tiendra bon, car Dieu a le pouvoir de l’affermir. » (Romains 14.4) « Mais toi, pourquoi juges-tu ton frère ? Ou toi, pourquoi méprises-tu ton frère ? Nous comparaîtrons tous, en effet, devant le tribunal de Christ. » (Romains 14.10)

Une mise au point s’impose ici : si nous devons bien être bienveillants les uns envers les autres et tolérer les désaccords sur des sujets peu clairs, nous ne pouvons tolérer l’hérésie. La Bible nous exhorte à combattre pour la foi transmise aux saints une fois pour toutes (Jude 3). Si nous gardons ces directives à l’esprit et les appliquons dans l’amour et avec grâce, elles nous protégeront à la fois du légalisme et de l’hérésie. « Bien-aimés, ne vous fiez pas à tout esprit mais mettez les esprits à l’épreuve pour savoir s’ils sont de Dieu, car plusieurs prétendus prophètes sont venus dans le monde. » (1 Jean 4.1)


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible du légalisme ?