Judas l’Iscariot est-il sauvé ? A-t-il été pardonné ?



 


Question : « Judas l’Iscariot est-il sauvé ? A-t-il été pardonné ? »

Réponse :
La Bible dit clairement que Judas n’était pas sauvé. Jésus lui-même dit à son sujet : « Le Fils de l’homme s’en va, conformément à ce qui est écrit à son sujet, mais malheur à l’homme par qui le Fils de l’homme est trahi ! Mieux vaudrait pour cet homme qu’il ne soit pas né. » (Matthieu 26.24) On a ici un bel aperçu de la synergie entre souveraineté divine et libre arbitre humain : Dieu a déterminé de tous temps que Christ serait trahi par Judas et mourrait sur la croix pour nos péchés, puis ressusciterait. C’est ce qu’il voulait dire par : « Le Fils de l’homme s’en va, conformément à ce qui est écrit à son sujet. » Rien n’arrête le plan de Dieu pour le salut des hommes.

Le fait que Judas était prédestiné à faire ce qu’il a fait ne l’exonère cependant pas de ses responsabilités dans ce drame. Il a fait des choix qui ont conduit à sa damnation, mais ces choix correspondent parfaitement au plan souverain de Dieu, qui se sert non seulement du bien, mais aussi du mal que l’homme fait, pour accomplir ses desseins. Jésus condamne Judas, mais quand on sait qu’il a été avec lui pendant presque trois ans, on comprend qu’il a eu toutes les occasions qu’il méritait de se repentir et d’être sauvé. Même après son odieux méfait, il aurait pu tomber à genoux et supplier Dieu de lui pardonner, mais il ne l’a pas fait. Il a eu du remords mêlé de crainte, qui l’a poussé à rendre aux Pharisiens l’argent qu’il avait reçu pour sa trahison, mais il ne s’est jamais repenti. Il a préféré commettre un acte d’égoïsme ultime : le suicide (Matthieu 27.5-8).

Jean 17.12 dit à propos de Judas : « Lorsque j’étais avec eux, je les gardais en ton nom. J’ai protégé ceux que tu m’as donnés et aucun d’eux ne s’est perdu, à part le fils de perdition afin que l’Écriture soit accomplie. » À un moment donné, Judas croyait que Jésus était un prophète, voire peut-être même qu’il était le Messie. Il faisait partie des disciples envoyés annoncer l’Évangile et accomplir des miracles (Luc 9.1-6). Il avait une forme de foi, mais pas la véritable foi qui sauve. Il n’a jamais été « sauvé », pas même pendant qu’il suivait Christ.




Retour à la page d'accueil Français

Judas l’Iscariot est-il sauvé ? A-t-il été pardonné ?