Qu’est-ce que le judaïsme et quelles sont les croyances juives ?



 


Question : « Qu’est-ce que le judaïsme et quelles sont les croyances juives ? »

Réponse :
Qu’est-ce que le judaïsme et qu’est-ce qu’un Juif ? Le judaïsme n’est-il qu’une religion ? Est-ce une identité culturelle ou bien seulement un groupe ethnique ? Les juifs sont-ils un clan ou une nation ? En quoi consistent les croyances juives et sont-elles toutes identiques ?

Le dictionnaire définit un « juif » comme « un membre de la tribu de Juda », « un Israélite », « un membre d’une nation ayant existé en Palestine du VIº Siècle av. J.-C. au Iº Siècle ap. J.-C. », « une personne appartenant au peuple juif de l’Antiquité, soit par la descendance soit par la conversion », et « quelqu’un dont la religion est le judaïsme ».

Selon le judaïsme rabbinique, un Juif est une personne née d’une mère juive, ou qui s’est officiellement convertie au judaïsme. Lévitique 24.10 est souvent cité pour appuyer cette croyance, bien que la Torah ne dise rien dans ce sens. Certains rabbins estiment que cela n’a rien à voir avec les croyances de la personne : pour eux, un Juif n’a pas besoin de respecter les loi et coutumes juives pour être considéré comme juif. En fait, d’après cette interprétation rabbinique, un Juif demeure tel même s’il ne croit plus du tout en Dieu.

D’autres rabbins insistent sur le fait qu’on ne peut être juif à moins de suivre les préceptes de la Torah et d’accepter les « treize principes de la foi » de Maïmonide (Rabbi Moshé Ben Maïmon, un des plus grands érudits juifs du Moyen-Âge). Une personne « biologiquement » juive qui n’y adhère pas n’a pas de véritable relation avec le judaïsme.

Dans la Torah (les cinq premiers livres de la Bible), Genèse 14.13 enseigne qu’Abram, communément reconnu comme le premier juif, était décrit comme « hébreu ». Le nom « juif » vient de celui de Juda, un des douze fils de Jacob et une des douze tribus d’Israël. À l’origine, ce nom ne fait apparemment référence qu’aux membres de la tribu de Juda, mais quand le royaume a été divisé après le règne de Salomon (1 Rois 12), il a commencé à désigner tous les ressortissants du royaume de Juda, qui englobait les tribus de Juda, Benjamin et Lévi. Aujourd’hui, beaucoup croient qu’un juif est un descendant d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, indépendamment de sa tribu d’origine.

Quelles sont donc les croyances juives et les principes fondamentaux du judaïsme ? Il y a cinq formes de judaïsme ou mouvances juives principales dans le monde actuel : les mouvances orthodoxe, conservatrice, réformée, reconstructionniste et humaniste. Si leurs croyances et exigences diffèrent radicalement, voici cependant une liste concise des croyances juives traditionnelles :

Dieu est le Créateur de tout ce qui existe ; il est un, incorporel (sans corps), et lui seul est digne d’être adoré comme le souverain absolu de l’univers.

Les cinq premiers livres de la Bible hébraïque ont été révélés par Dieu à Moïse. Ils ne peuvent être altérés et rien ne peut y être ajouté à l’avenir.

Dieu a communiqué avec le peuple juif par les prophètes.

Dieu supervise les activités humaines ; il récompense les hommes pour leurs bonnes actions et punit le mal.

Bien que les chrétiens fondent une grande partie de leur foi sur les mêmes Écritures hébraïques que les Juifs, il y a des différences significatives entre les deux confessions. Notamment, les Juifs attachent généralement une grande importance aux actes et au comportement, dont découlent les croyances, contrairement aux chrétiens conservateurs pour lesquels les croyances priment et inspirent les actes.

Le judaïsme ne reçoit pas la notion chrétienne de péché originel (qui dit que tous les hommes ont hérité du péché d’Adam et d’Ève lorsqu’ils ont désobéi aux instructions de Dieu dans le jardin d’Éden).

Le judaïsme affirme la bonté inhérente du monde et de ses habitants en tant que créatures de Dieu.

Les croyants juifs peuvent se sanctifier et se rapprocher de Dieu en respectant les Mitsvoth (les commandements divins)

Ils n’ont pas besoin d’un Sauveur et n’ont pas d’intermédiaire.

Les 613 commandements du livre du Lévitique et d’autres livres régulent tous les aspects de la vie juive. Les Dix Commandements, tels qu’exposés en Exode 20.1-17 et Deutéronome 5.6-21, sont un bref résumé de la Loi.

Le Messie (l’oint de l’Éternel) doit venir à l’avenir pour rassembler une nouvelle fois les Juifs dans le pays d’Israël. Alors, tous les morts ressusciteront. Le Temple de Jérusalem, détruit par les Romains en 70 ap. J.-C., sera reconstruit.

Les croyances juives au sujet de Jésus varient considérablement. Certains le considèrent comme un grand maître de morale, d’autres comme un faux prophète ou comme une idole du christianisme. Certaines sectes du Judaïsme vont jusqu’à refuser de prononcer son nom à cause de l’interdiction de prononcer le nom d’une idole.

Les Juifs sont souvent décrits comme le peuple élu de Dieu. Cela ne veut pas dire qu’ils doivent être considérés comme supérieurs aux autres en aucune manière. Des versets bibliques comme Exode 19.5 affirment tout simplement que Dieu a choisi Israël pour recevoir et étudier la Torah, pour adorer Dieu seul, pour se reposer le jour du Sabbat et pour célébrer les fêtes. Les Juifs n’ont pas été choisis parce qu’ils étaient meilleurs que les autres, mais tout simplement pour être la Lumière des Gentils et une bénédiction pour toutes les nations.


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que le judaïsme et quelles sont les croyances juives ?