Comment faire de Jésus le Seigneur de ma vie ?


Question : « Comment faire de Jésus le Seigneur de ma vie ? »

Réponse :
La clé est de comprendre que Jésus est déjà Seigneur de notre vie. Cela ne dépend pas de nous : Jésus est Seigneur. Nous sommes seulement censés nous soumettre à sa seigneurie. La soumission consiste à nous abandonner à lui. Quand les Écritures nous demandent de nous aimer les uns les autres (Jean 5.17), c'est ce que nous devons faire. Quand la Bible interdit l'adultère ou le vol (Exode 20.14-15), nous devons nous abstenir de ces choses. La soumission, ou l'obéissance aux commandements de Dieu, est liée à la croissance et à la maturité chrétienne, pas à la conversion : nous sommes sauvés par la foi en Christ, indépendamment de nos œuvres (Éphésiens 2.8-9).

Nous devons comprendre qu'une obéissance totale n'est pas possible que par notre volonté ni par notre propre force. Nous ne pouvons pas obéir rien qu'en décidant de le faire, car même les croyants sont pécheurs et leur conduite et leurs pensées s'opposent à l'œuvre du Saint-Esprit. Pour obéir, nous dépendons de la puissance du Saint-Esprit, qui demeure en nous (Jean 14.16-17). Le laisser agir est également un acte d'obéissance, car Éphésiens 5.18 nous exhorte à être remplis du Saint-Esprit. Cela ne veut pas dire que le croyant reçoit davantage d'Esprit, mais que l'Esprit prend davantage le contrôle du croyant, ce qui est la définition même de la soumission. Être rempli de l'Esprit, c'est nous abandonner à lui. Dans la pratique, cela signifie le laisser nous diriger. Cela n'implique pas forcément de s'engager dans un ministère chrétien à plein temps, même s'il peut également s'agir de cela, mais surtout de nous laisser guider par lui dans nos décisions quotidiennes, par ex. en réagissant avec bonté envers quelqu'un qui nous a fait du mal (Romains 12.17), en communiquant honnêtement avec les autres (Éphésiens 4.25), en gérant nos affaires avec intégrité (Éphésiens 4.28) et en passant du temps dans la prière et l'étude de la Parole de Dieu (2 Timothée 2.15). Il ne s'agit là que de quelques exemples de décisions quotidiennes manifestant notre soumission à Christ.

Il est également important de noter que même si nous échouons à lui obéir, Dieu a pourvu à un moyen pour nous de rester en communion avec lui. 1 Jean 1.9 dit : « Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal. » La confession de nos péchés à Dieu pour demeurer en communion avec lui fait également partie de la soumission et de l'obéissance. Quand nous avons une décision difficile à prendre, nous devons d'abord prier et demander au Seigneur de nous aider à faire le bon choix et/ou à obéir à ce que nous savons être juste à la lumière de sa Parole.

En résumé, se soumettre à la seigneurie de Christ n'est pas un acte d'obéissance isolé, mais cela se mesure à la somme de tous nos actes d'obéissance. Ce n'est pas possible pas nos propres forces, mais uniquement par la puissance du Saint-Esprit, qui demeure en nous. En lui, nous sommes forts (2 Corinthiens 12.10).

English


Retour à la page d'accueil en français

Comment faire de Jésus le Seigneur de ma vie ?