Jean-Baptiste est-il vraiment Élie réincarné ?



 


Question : « Jean-Baptiste est-il vraiment Élie réincarné ? »

Réponse :
Matthieu 11.7.14 dit : « Comme ils s’en allaient, Jésus se mit à dire à la foule au sujet de Jean : « Qu’êtes-vous allés voir au désert ? Un roseau agité par le vent ? Mais qu’êtes-vous allés voir ? Un homme habillé de tenues élégantes ? Ceux qui portent des tenues élégantes sont dans les maisons des rois. Qu’êtes-vous donc allés voir ? Un prophète ? Oui, je vous le dis, et plus qu’un prophète, c’est celui à propos duquel il est écrit : Voici, j’envoie mon messager devant toi pour te préparer le chemin. Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’est venu personne de plus grand que Jean-Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui. Depuis l’époque de Jean-Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est assailli avec force, et des violents s’en emparent. En effet, tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean. Si vous voulez bien l’accepter, c’est lui l’Elie qui devait venir. » » Jésus cite ici Malachie 3.1, où le messager est décrit comme une figure prophétique à venir. Malachie 3.23 dit que ce messager est « le prophète Élie », que Jésus identifie à Jean-Baptiste. Cela veut-il dire que Jean-Baptiste est Élie réincarné ? Pas du tout.

D’abord, les premiers auditeurs de Jésus (ainsi que les premiers lecteurs de l’Évangile de Matthieu) n’auraient jamais compris les paroles de Jésus comme une référence à la réincarnation. Élie n’est d’ailleurs par mort, mais il a été élevé au ciel dans un chariot de feu (2 Rois 2.11), ce qui rend impossible toute réincarnation (ou résurrection). La prophétie semble plutôt faire référence au retour sur terre d’Élie.

Ensuite, la Bible dit clairement que Jean-Baptiste est Élie, non pas au sens littéral, mais parce qu’il est revêtu de « l’esprit et [de] la puissance d’Elie » (Luc 1.17). Jean-Baptiste est le précurseur du Messie, qui annonce son avènement, comme Élie l’a fait dans l’Ancien Testament (et pourrait le refaire à l’avenir, voir Apocalypse 11).

De plus, Élie lui-même est apparu avec Moïse à l’occasion de la transfiguration, après la mort de Jean-Baptiste, ce qui n’aurait pas été possible si Élie avait transféré son identité à Jean-Baptiste (Matthieu 17.11–12).

Marc 6.14-16 et 8.28 attestent aussi que le peuple comme Hérode ne considèrent pas Jean-Baptiste comme Élie.

Enfin, Jean-Baptiste lui-même atteste qu’il n’est pas Élie réincarné : en Jean 1, il s’identifie comme le messager d’Ésaïe 40.3, mais pas comme l’Élie de Malachie 3.1. Il nie même clairement être Élie (Jean 1.19.23).

Jean a joué le rôle d’Élie pour Jésus, mais il n’était pas Élie réincarné. Comment réconcilier le fait que Jésus a identifié Jean-Baptiste comme Élie, tandis que Jean-Baptiste a rejeté cette identification ? Il y a un élément-clé à ne pas oublier dans les paroles de Jésus : « Si vous voulez bien l’accepter, c’est lui l’Elie qui devait venir. » Autrement dit, Jean-Baptiste n’est pas Élie de par sa nature, mais il le devient de par la réaction de ses contemporains à son rôle. Il est Élie pour ceux qui mettent leur foi en Jésus, mais pas pour les chefs religieux qui le rejettent.




Retour à la page d'accueil Français

Jean-Baptiste est-il vraiment Élie réincarné ?