Que pouvons-nous apprendre de la vie de Jacques, le frère de Jésus ?


Question : « Que pouvons-nous apprendre de la vie de Jacques, le frère de Jésus ? »

Réponse :
Jacques était un des fils de Marie et de Joseph et par conséquent, un demi-frère de Jésus et l'un des frères de Joseph, Simon, Jude et leurs sœurs (Matthieu 13.55). Dans les Évangiles, Jacques est mentionné plusieurs fois, mais à l'époque il n'avait pas une bonne compréhension du ministère de Jésus et il n'était pas croyant (Jean 7.2-5). Jacques est devenu l'un des premiers témoins de la résurrection de Jésus (1 Corinthiens 15.7). Il a ensuite dit à Jérusalem et forme une partie du groupe de croyants qui prient dans la chambre haute (Actes 1.14). À partir de ce moment-là, le statut de Jacques au sein de l'Église a commencé à croître.

Jacques est toujours à Jérusalem lorsque Saül, récemment converti, arrive pour le rencontrer ainsi que Pierre (Galates 1.19). Plusieurs années plus tard, lorsque Pierre s'est échappé de la prison, il fait un rapport à Jacques au sujet du caractère miraculeux de l'évasion (Actes 12.17). Lorsque le Concile de Jérusalem se rassemble, Jacques est apparemment le chef de l'église (Actes 15.13-21). C'est aussi un des anciens de l'église, appelé un des « piliers » en Galates 2.9. Plus tard, Jacques a de nouveau préside sur une réunion à Jérusalem, cette fois-ci après le troisième voyage missionnaire de Paul. L'on croit que Jacques a connu le martyre vers 62 ap. J.-C., bien qu'il ne soit pas fait mention de sa mort dans la Bible.

Jacques est l'auteur de l'Épître de Jacques, qu'il a écrite entre 50 et 60 ap. J.-C. Jacques s'identifie par son nom mais se décrit seulement comme « serviteur de Dieu et du Seigneur Jésus-Christ » (Jacques 1.1). Son Épître aborde davantage l'éthique chrétienne que la théologie. Son thème est l'application de la foi, les signes extérieurs d'une conversion intérieure.

Une étude de la vie de Jacques nous enseigne des leçons précieuses. Sa conversion rend témoignage à la puissance écrasante du fait d'être témoin de la résurrection de Jésus : Jacques est passé de sceptique à dirigeant au sein de l'église par suite de sa rencontre avec le Christ ressuscité. Le discours de Jacques au Concile de Jérusalem en Actes 15.14-21 rend témoignage du fait que son enseignement se fondait sur les Écritures, son désir que règne la paix au sein de l'Église, l'accent qu'il mettait sur la loi et le souci qu'il avait à l'égard des croyants gentils, bien que son ministère s'adressât exclusivement aux croyants juifs. L'humilité de Jacques se fait aussi sentir par le fait qu'à aucun moment, il n'utilise son statut de parent de Jésus comme base pour asseoir son autorité. Bien plutôt, Jacques se décrit comme un « serviteur » de Jésus, rien de plus. En résumé, Jacques fut un dirigeant rempli de grâce à travers qui l'Église a été richement bénie.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que pouvons-nous apprendre de la vie de Jacques, le frère de Jésus ?