Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Ève ?


Question : « Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Ève ? »

Réponse :
Dans la Bible, Ève était la femme d'Adam, le premier homme créé par Dieu. Elle était aussi la mère de Caïn, d'Abel, de Seth et d'autres « fils et des filles » (Genèse 4.1-2, 25, 5.4). Ève était la première femme, épouse et mère de l'histoire du monde.

Le nom d'Ève vient du terme hébreu chavâh, qui signifie « vivant » ou « vie ». Ève a reçu ce nom parce qu'elle était la mère de tous les êtres vivants (Genèse 3.20). Dieu l'a créée après qu'Adam ait constaté qu'aucun des animaux n'était un compagnon selon ses besoins, qu'aucune autre créature n'était semblable à lui-même. Il a créé Ève pour qu'elle soit son vis-à-vis. Il l'a créée à l'image de Dieu, tout comme Adam (Genèse 1.27).

Alors qu'Adam et Ève vivaient dans le jardin d'Éden, Dieu leur a interdit de manger du fruit d'un arbre appelé « l'arbre de la connaissance du bien et du mal », en les avertissant que le jour où ils en mangeraient, ils mourraient certainement (Genèse 2.17). La Bible ne dit pas combien de temps Adam et Ève sont restés dans le jardin sans incident, mais à un moment donné, Ève, séduite par le serpent (1 Timothée 2.13-14), lequel est généralement considéré comme une image de Satan, a cédé à la tentation et mangé du fruit interdit. Le serpent a semé le doute dans son esprit, en lui demandant si Dieu pensait vraiment ce qu'il disait quand il leur a interdit de manger de ce fruit (Genèse 3.1), avant de lui mentir : « Vous ne mourrez absolument pas, mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront et vous serez comme Dieu : vous connaîtrez le bien et le mal. » (Genèse 3.4-5) Ève a pris du fruit et en a mangé, puis elle l'a apporté à Adam, son mari, qui en a mangé également. Alors, ils ont tout de suite compris ce dont ils n'étaient pas conscients précédemment et leurs yeux se sont ouverts sur le bien et le mal. Mais Dieu l'avait pas menti : la désobéissance d'Ève et d'Adam a entraîné leur mort.

La mort a atteint toute l'humanité, parce qu'Ève a été séduite et qu'Adam a ensuite choisi de pécher. Dès lors, Ève et toutes ses filles sont spécifiquement frappées de deux malédictions : d'abord, Dieu a multiplié la souffrance de leurs grossesses, et ensuite, leur relation avec les hommes est à présent conflictuelle (Genèse 3.16). Ces deux malédictions se sont avérées vraies pour toutes les femmes à travers l'histoire : malgré toutes les avancées médicales, une grossesse restera toujours pénible pour une femme et malgré toutes les avancées sociales, la relation entre l'homme et la femme demeure une guerre des sexes, marquée par les luttes de pouvoir.

Ève était la mère de tous les êtres vivants et la première victime de ces malédictions. Elle sera cependant rachetée, avec Adam, par la venue du deuxième Adam, Christ, qui est sans péché (Romains 5.12-14). « Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ. […] C'est pourquoi il est écrit : Le premier homme, Adam, devint un être vivant. Le dernier Adam est un esprit qui communique la vie. » (1 Corinthiens 15.22, 45)

English


Retour à la page d'accueil en français

Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Ève ?