Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Étienne ?


Question : « Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Étienne ? »

Réponse :
Actes 6.5 nous présente un homme pieux nommé Étienne : un homme rempli de foi et du Saint-Esprit Il est notable qu'il y a toujours eu des croyants fidèles dont l'amour et l'engagement en faveur du Seigneur semblaient si radieux que ceux qui les entouraient le remarquaient, et Étienne était un tel homme. L'on ne sait rien de la vie personnelle d'Étienne, de ses parents, de ses frères et sœurs, ni s'il avait une femme et des enfants ; néanmoins, ce que l'on sait à son propos, c'est ce qui est réellement important. Il est demeuré fidèle, même lorsqu'il a été confronté à une mort certaine.

Étienne était l'un des sept hommes choisis pour veiller à la bonne distribution de la nourriture aux veuves dans l'Église primitive après qu'une dispute a éclaté et que les Apôtres ont reconnu qu'ils avaient besoin d'aide. Il était aussi « plein de foi et de puissance » et « accomplissait des prodiges et de grands signes miraculeux parmi le peuple » (Actes 6.8). L'opposition s'est accrue, mais les hommes qui se sont disputes avec Étienne ne pouvaient rivaliser avec la sagesse que lui donnait le Saint-Esprit. Aussi ces hommes ont-ils décidé d'accuser faussement Étienne, le qualifiant de blasphémateur et en le faisant arrêter (Actes 6.11-14).

Actes 7 est la transcription du message d'Étienne, qui est peut-être le compte-rendu historique le plus concis de l'Histoire d'Israël et de sa relation à Dieu dans toute l'Écriture. Étienne ne s'inquiétait pas de son existence dans le monde d'ici-bas, uniquement déterminé à se tenir fermement aux côtés de Jésus-Christ, quelles que fussent les conséquences. Dieu l'a inspiré à parler avec bravoure, accusant Israël à juste titre d'avoir échoué à identifier Jésus son Messie, de l'avoir rejeté et assassiné, de même qu'ils avaient assassiné Zacharie et d'autres prophètes et hommes pieux à travers leurs générations. Le discours d'Étienne était une condamnation contre Israël et contre son échec en tant que peuple élu de Dieu, ayant reçu la loi, les choses saintes, ainsi que la promesse du Messie. Bien entendu, ces accusations, quoique vraies, n'ont pas été bien reçues par les Juifs.

Dans son discours, Étienne s'est souvenu de leur fidèle patriarche, Abraham, et la manière dont Dieu l'avait conduit depuis son pays païen jusqu'au pays d'Israël, où il avait fait alliance avec lui. Il a parlé du périple de son peuple, en passant par le séjour de Joseph en Égypte et leur délivrance par Moïse quatre cents ans plus tard. Il leur a rappelé la manière dont Moïse avait fait la rencontre de Dieu dans le désert de Madian dans un Buisson ardent, et il a expliqué comment Dieu avait donné d la force à Moïse afin de conduire son peuple de l'idolâtrie et de l'esclavage à la liberté en Terre promise. À plusieurs reprises au cours de son récit, il leur a rappelé leur rébellion et leur idolâtrie, en dépit des puissantes œuvres de Dieu dont ils avaient été les témoins, les accusant en usant de leur propre Histoire, ce qui n'a fait que les irriter afin qu'ils n'en puissent plus.

La Loi de Moïse affirme que le péché de blasphème mérite la peine capitale, administrée habituellement par lapidation (Nombres 15.30-36). Juste avant que les Juifs non rachetés et orgueilleux, appliquent la sentence prescrite en pareil cas et commence à lapider Étienne, Actes 7.55-56 rapporte ses derniers instants de vie terrestre, juste avant qu'il disparaisse à travers le voile séparant les cieux et la terre : « Mais Étienne, rempli du Saint-Esprit, et fixant les regards vers le ciel, vit la gloire de Dieu et Jésus debout à la droite de Dieu. Et il dit : Voici, je vois les cieux ouverts, et le Fils de l'homme debout à la droite de Dieu. »

Les paroles de Colossiens 3.2-3 auraient pu être rédigées au sujet de la vie d'Étienne, même si elles sont applicables à tous les croyants : « Affectionnez-vous aux choses d'en haut, et non à celles qui sont sur la terre. Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. » La vie d'Étienne—et plus encore sa mort—devrait être un exemple de la manière dont chaque croyant doit s'efforcer de vivre : de manière engagée pour le Seigneur, même confronté à la mort, fidèle pour prêcher l'Évangile courageusement, connaissant bien la vérité de Dieu et désireux d'être utilisés par Dieu pour son projet et ses objectifs. Le témoignage d'Étienne demeure pour nous une balise, une lumière allumée à l'intention d'un monde perdu et mourant, de même qu'une histoire exacte des enfants d'Abraham.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Étienne ?