Dieu nous incite-t-il à pécher ?



 


Question : « Dieu nous incite-t-il à pécher ? »

Réponse :
En Genèse 22.1, le terme hébreu traduit dans certaines versions par « tenta » est nacah, ce qui signifie « tester, juger, éprouver, tenter, évaluer, vérifier par l’expérience. » Du fait de ses nombreux sens possibles, nous devons prendre en compte le contexte et comparer ce passage à d’autres. Dans ce récit, on peut noter que Dieu n’avait aucune intention de laisser Abram terminer le sacrifice d’Isaac ; mais Abram ne le savait pas et était prêt à obéir au commandement de Dieu, parce qu’il savait que même s’il exigeait cela, il avait le pouvoir de le ressusciter (Hébreux 11.17-19). Ce passage est mieux traduit par : « Abraham […] a été mis à l’épreuve. » On peut donc conclure qu’en Genèse 22.1, le terme hébreu doit être compris dans le sens de mettre à l’épreuve ou d’évaluer.

Jacques 1.13 nous donne un principe utile : personne ne peut affirmer que « c’est Dieu qui » l’a tenté. Cette expression indique l’origine de quelque chose. La tentation du péché ne vient pas de Dieu. Jacques conclut : Dieu ne peut pas être tenté par le mal et n’incite personne à pécher.

Jacques 1.2-3 contient un autre élément important par rapport à cette question : « Mes frères et sœurs, considérez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. » Le terme grec traduit par « épreuves » désigne des ennuis, des événements qui viennent troubler notre paix, notre confort ou notre bonheur. La forme verbale de ce terme signifie : « mettre quelque chose ou quelqu’un à l’épreuve » dans le but de découvrir sa véritable nature ou qualité. Dieu permet des épreuves ou pour mettre en évidence et augmenter la force et la qualité de notre foi et démontrer sa validité (v 2-12). Donc, selon Jacques, lorsque nous faisons face à des tentations, l’objectif de Dieu est de mettre notre foi à l’épreuve et de renforcer notre caractère, une intention tout à fait noble et excellente.

Y a-t-il des tentations qui ont pour but de nous faire tomber ? Oui, mais elles ne viennent pas de Dieu : elles viennent de Satan (Matthieu 4.1), de ses anges déchus (Éphésiens 6.12), ou encore de nous-mêmes (Romains 13.14, Galates 5.13). Dieu permet que nous les subissions et elles concourent à notre bien. Il a demandé à Abraham d’offrir Isaac en sacrifice, par pour le tenter de pécher, mais pour tester sa foi.


Retour à la page d'accueil en français

Dieu nous incite-t-il à pécher ?