Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Esdras ?


Question : « Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Esdras ? »

Réponse :
Esdras était le deuxième des trois personnages-clés qui ont quitté Babylone au moment de la reconstruction de Jérusalem : Zorobabel a reconstruit le Temple (Esdras 3.8), Néhémie a reconstruit la muraille (Néhémie 1-2) et Esdras a restauré le culte. Esdras était un prêtre et scribe, envoyé de Babylone à Jérusalem avec un groupe d'exilés juifs, par le roi Artaxerxès de Perse, qui l'a doté de pouvoirs politico-religieux (Esdras 7.8, 12). Esdras a condamné les mariages mixtes et encouragé les Juifs à divorcer de leurs épouses étrangères et à les bannir. Il a repris la célébration des fêtes et soutenu la nouvelle consécration du Temple et la reconstruction de la muraille de Jérusalem. Esdras 7.10 décrit une communauté façonnée selon la Torah. L'objectif d'Esdras était de mettre en application la Torah. Ses références sacerdotales et scribales impeccables lui ont permis de s'imposer comme référence.

Le livre Esdras s'ouvre sur la conclusion de 2 Chroniques, sur l'édit du roi Cyrus de Perse permettant aux Juifs de son Royaume de retourner à Jérusalem après soixante-dix années de captivité. La souveraineté de Dieu est universelle et il peut se servir d'un roi polythéiste pour permettre le retour d'exil de son peuple. Il s'est servi d'un autre roi de Perse, Artaxerxès, pour rendre possible et financer le voyage d'Esdras. Enfin il s'est servi d'Esdras pour enseigner sa Loi au peuple. Artaxerxès a également aidé Néhémie à rendre à la ville sainte un peu de sa gloire passée.

Le ministère d'Esdras incluait la prédication de la Parole de Dieu, la mise en œuvre de réformes, la restauration du culte et la direction du réveil spirituel à Jérusalem. Ces réformes ont mis en lumière le besoin d'une préoccupation sincère pour la réputation et l'image publique de la ville et de la nation. Pourquoi le monde verrait-il le peuple de Dieu vivre entre des murailles en ruines ? Comment distinguer le peuple de Dieu des autres peuples s'ils épousaient des femmes extérieures à leur alliance avec le seul vrai Dieu ? De cette époque à aujourd'hui, Néhémie et Esdras nous encouragent à faire du culte de Dieu notre première priorité, à mettre la Parole de Dieu au centre de notre vie, en tant que seule autorité, et à se soucier de l'image des enfants de Dieu dans le monde.

En partant de Babylone, Esdras s'attendait à trouver un peuple qui servait l'Éternel avec joie, mais en arrivant à Jérusalem, son espoir fut déçu. Il était triste et frustré. Son cœur saignait, mais il faisait toujours confiance à Dieu. Il voulait le voir transformer cette situation et se reprochait de ne pas pouvoir changer le cœur du peuple. Il voulait qu'Israël comprenne à quel point la Parole de Dieu était importante et essentielle. Rien ne doit passer avant Dieu et l'obéissance n'est pas une option. Notre Dieu souverain voit ses enfants et les protège. Il tient toujours ses promesses et nous encourage à travers ceux qu'il envoie (Esdras 5.1-2). Même quand ses plans semblent s'interrompre, comme pour la reconstruction de Jérusalem, il interviendra au moment voulu afin de les poursuivre.

Dieu s'intéresse autant à notre vie qu'à celle d'Esdras. Tout comme Esdras, il nous permet parfois d'accomplir l'impossible. Esdras l'a fait parce que la main de l'Éternel, son Dieu, était sur lui (Esdras 7.9). Aujourd'hui, chaque croyant est un Temple vivant (1 Corinthiens 6.19), dans lequel le Saint-Esprit demeure. De même qu'à l'époque d'Esdras, des hommes au cœur mauvais s'opposaient à lui, aujourd'hui, notre ennemi principal est le mal incarné, Satan, qui veut nous détruire (Jean 10.10). Nos objectifs doivent être valables, aux yeux de Dieu et aux nôtres. Nos deuils d'hier peuvent devenir nos succès de demain si la main de Dieu est sur nous. L'objectif d'Esdras était valable aux yeux de Dieu, si bien qu'il s'est servi de la tristesse des Juifs revenus d'exil afin de reconstruire la ville sainte et de restaurer le culte de l'Éternel.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que pouvons-nous apprendre de la vie d'Esdras ?