Pourquoi Élie doit-il revenir avant la fin des temps (Malachie 3.23-24) ?


Question : « Pourquoi Élie doit-il revenir avant la fin des temps (Malachie 3.23-24) ? »

Réponse :
Malachie 3.23-24 contient une prophétie intrigante : « Je vous enverrai le prophète Élie avant que n’arrive le jour de l'Éternel, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères vers leurs enfants et le cœur des enfants vers leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays de destruction. » Jusqu'ici, lors des Seder juifs, on garde une chaise vise à table en anticipation du retour d'Élie pour annoncer l'avènement du Messie.

Malachie 3.24 dit qu'Élie reviendra pour « ram[ener] le cœur des pères vers leurs enfants et le cœur des enfants vers leurs pères », pour un ministère de réconciliation. Dans le Nouveau Testament, Jésus révèle que Jean-Baptiste est l'accomplissement de la prophétie de Malachie : « En effet, tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu'à Jean. Si vous voulez bien l'accepter, c'est lui l'Élie qui devait venir. » (Matthieu 11.13-14) Cet accomplissement est également mentionné en Marc 1.2-4 et en Luc 1.17 et 7.27.

Matthieu 17.10-13 est directement lié à Malachie 3.23-24 : « Les disciples lui posèrent cette question : « Pourquoi donc les spécialistes de la loi disent-ils qu'Élie doit venir d'abord ? » Jésus leur répondit : « Il est vrai qu'Élie doit venir [d'abord] et rétablir toutes choses, mais je vous le dis : Élie est déjà venu, ils ne l'ont pas reconnu et ils l'ont traité comme ils ont voulu. » […] Les disciples comprirent alors qu'il leur parlait de Jean-Baptiste. »

Les « spécialistes de la loi » étaient les enseignants religieux juifs, pour la plupart Pharisiens et Sadducéens, qui commentaient les Écritures juives. Pierre, Jacques et Jean, qui étaient familiers de leur enseignement, ont posé une question à Jésus concernant Élie, après l'avoir vu avec celui-ci et Moïse lors de la Transfiguration (Matthieu 17.1-8). Jésus a dit clairement qu'Élie était déjà venu, mais que le peuple ne l'avait malheureusement pas reconnu et l'avait tué. Il en a profité ensuite pour annoncer qu'il mourrait également de la main de ses ennemis (17.12).

Un bref aperçu du ministère de Jean-Baptiste montre à quel point il ressemblait à Élie. D'abord, Dieu a annoncé que son œuvre ressemblerait à celle d'Élie (Luc 1.17). Ensuite, il était vêtu comme lui (2 Rois 1.8 et Matthieu 3.4). Tout comme lui, il prêchait dans le désert (Matthieu 3.1). Tous deux prêchaient un message de repentance. Enfin, tous deux ont tenu tête à des rois et avaient des ennemis haut-placés (1 Rois 18.16-17 et Matthieu 14.3).

Certains affirment que Jean-Baptiste ne pouvait pas être l'Élie à venir parce qu'il a dit lui-même qu'il n'était pas Élie : « Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu Élie ? » Et il dit : « Je ne le suis pas. » » (Jean 1.21) Il y a deux explications possibles à cette contradiction apparente. D'abord, Élie n'étant jamais morts (2 Rois 2.11), beaucoup de rabbins du Ier Siècle pensaient qu'il était toujours en vie et reparaîtrait avant l'avènement du Messie. En répondant qu'il n'était pas Élie, il niait être l'Élie historique, monté au ciel dans un chariot de feu.

Ensuite, les paroles de Jean font peut-être état d'une différence entre comment il se voyait lui-même et comment Jésus le voyait : Jean ne se considérait peut-être pas lui-même comme l'accomplissement de la prophétie de Malachie 3.23-24, mais Jésus savait qu'il l'était. Cela résoudrait la contradiction. L'humble prophète exprime honnêtement son opinion de lui-même. Jean rejetait les honneurs (voir Jean 3.30), mais Jésus l'a reconnu comme l'accomplissement de la prophétie de Malachie concernant le retour d'Élie.

En tant qu'Élie métaphorique, Jean a appelé les hommes à la repentance et à une vie d'obéissance afin de préparer sa génération à l'avènement de Jésus-Christ, qui est venu « chercher et sauver ce qui était perdu » (Luc 19.10) et établir le ministère de la réconciliation (2 Corinthiens 5.18).

English


Retour à la page d'accueil en français

Pourquoi Élie doit-il revenir avant la fin des temps (Malachie 3.23-24) ?