Qui étaient les Édomites ?


Question : « Qui étaient les Édomites ? »

Réponse :
Les Édomites étaient les descendants d'Ésaü, le premier fils d'Isaac et le frère jumeau de Jacob. Les deux frères se sont battus dès le ventre de leur mère, Rebecca, à qui Dieu a annoncé qu'ils deviendraient deux nations et que l'aîné servirait le plus jeune (Genèse 25.23). Devenu adulte, Ésaü a eu vite fait de vendre son droit d'aînesse à Jacob pour une assiette de soupe aux lentilles (Genèse 25.30-34). C’est dès lors qu’il s’est mis à détester son frère. Ésaü est devenu l'ancêtre des Édomites et Jacob celui des Israélites, deux nations qui ont continué à se battre pendant toute leur histoire. Dans la Bible, Séir (Josué 24.4), Botsra (Ésaïe 63.1) et Séla (2 Rois 14.7) sont des références au pays et à la capitale d'Édom. Séla est mieux connue aujourd'hui sous le nom de Petra.

Le nom d'Édom vient d'un terme sémitique qui signifie « rouge ». Les territoires au Sud de la Mer morte ont reçu ce nom à cause du grès rouge qui y est si courant. Ésaü s'est également fait connaître sous le nom d'Édom, à cause de l'assiette de soupe contre laquelle il a troqué son droit d'aînesse. Par la suite, il s'est installé avec sa famille dans la région montagneuse qui portait ce nom. Genèse 36 raconte le début de l'histoire des Édomites et dit qu'ils avaient des rois bien avant Israël (Genèse 36.31). Leur religion ressemblait à celle des autres sociétés païennes, qui adoraient les dieux de la fertilité. La descendance d'Ésaü dominait les territoires du Sud et vivait de l'agriculture et du commerce. Une des plus anciennes routes commerciales, la Voie royale (Nombres 20.17), passait par Édom. Quand les Israélites ont demandé aux Édomites la permission de passer par cette route après leur sortie d'Égypte, ils ont été repoussés de force.

Du fait de leur lien de parenté proche, les Israélites n'avaient pas le droit de haïr les Édomites (Deutéronome 23.7). Pourtant, les Édomites attaquaient régulièrement Israël et cela a provoqué beaucoup de guerres. Le roi Saül a combattu les Édomites et le roi David les a soumis, établissant ensuite des garnisons militaires sur leur territoire. Quand Israël a pris le contrôle d'Édom, cela lui a permis d'accéder au port d'Etsjon-Guéber, sur la Mer morte, dont Salomon s'est servi comme point de départ pour beaucoup d'expéditions. Après le règne de Salomon, les Édomites se sont révoltés et ont acquis une certaine liberté, jusqu'à ce qu'ils soit asservis par les Assyriens à l'époque du roi Tiglath-Piléser.

Pendant la révolte des Maccabées, les Édomites ont été assujettis par les Juifs et forcés à se convertir au judaïsme. Malgré cela, ils ont conservé leur haine ancestrale des Juifs. Quand le grec est devenu la langue courante, les Édomites ont été appelés Iduméens. À l'avènement de l'Empire romain, un Iduméen dont le père s'était converti au judaïsme a été nommé roi de Judée. Ce roi est connu sous le nom d'Hérode le Grand, qui a ordonné le massacre des enfants de Bethléhem afin de tuer le Christ nouveau-né (Matthieu 2.16-18).

Après la mort d'Hérode, les Iduméens ont petit à petit disparu de l'Histoire, ainsi que Dieu l'avait prédit en Ézéchiel 35 : « Puisque tu t'es réjouie lorsque l'héritage de la communauté d'Israël était dévasté, je te traiterai exactement de la même manière : tu deviendras un endroit dévasté, région montagneuse de Séir, ainsi qu'Édom tout entier. Ils reconnaîtront alors que je suis l'Éternel. » (Ézéchiel 35.15) Malgré les efforts incessants d'Édom visant à dominer les Juifs, la parole de Dieu à Rebecca s'est accomplie : son fils aîné a servi le plus jeune et Israël s'est montré plus fort qu'Édom.

English


Retour à la page d'accueil Français

Qui étaient les Édomites ?