settings icon
share icon
Question

Que signifie le fait que Dieu ne veut qu'aucun ne périsse, mais que tous viennent à la repentance ?

Réponse


Il est toujours important d'étudier un passage biblique dans son contexte, et c'est particulièrement vrai pour 2 Pierre 3:9, qui dit : « Le Seigneur ne tarde pas dans l'accomplissement de sa promesse, comme quelques-uns le pensent, mais il est patient envers nous, ne voulant pas qu'aucun périsse, mais que tous arrivent à la repentance. » La seconde moitié du verset, « ne voulant pas qu'aucun périsse, mais que tous viennent à la repentance », est fréquemment utilisée pour argumenter contre la doctrine de l'élection.

Le contexte de 2 Pierre 3:9 est une description des moqueurs qui ne croient pas que Jésus reviendra pour juger le monde par le feu (2 Pierre 3:3-7). Les moqueurs disent : « Où est la promesse de son retour ? » (verset 4). Aux versets 5-6, Pierre rappelle à ses lecteurs que Dieu a déjà détruit le monde par le déluge au temps de Noé. Au verset 7, Pierre informe ses lecteurs que les cieux et la terre actuels seront détruits par le feu. Pierre répond ensuite à une question actuelle à l’époque : « pourquoi Dieu met-il tant de temps à agir? » Au verset 8, Pierre dit à ses lecteurs que Dieu est au-dessus et au-delà du concept du temps. Nous pouvons avoir l'impression que nous attendons depuis longtemps, mais, pour Dieu, cela n'a été qu'un clin d'œil. Puis, au verset 9, Pierre explique pourquoi Dieu a attendu si longtemps (selon notre conception du temps). C'est sa miséricorde qui retarde son jugement. Dieu attend pour donner à davantage de personnes l'occasion de se repentir. Puis, dans les versets qui suivent le verset 9, Pierre encourage ses lecteurs à mener une vie sainte dans l'attente du retour de Jésus.

Dans son contexte, 2 Pierre 3:9 dit que Dieu retarde sa venue en jugement afin de donner aux gens davantage de temps pour se repentir. En aucun cas, 2 Pierre 3:9 ne contredit l'idée que Dieu élit certaines personnes au salut. Premièrement, dans le contexte, l'élection n'est pas du tout ce dont parle le verset. Deuxièmement, interpréter « ne voulant pas que quiconque périsse » comme « ne permettant à personne de périr » aboutit à la fausse doctrine de l'universalisme. Mais Dieu peut « ne pas vouloir » que quiconque périsse et pourtant n'en élire que quelques-uns au salut. Il n'y a là rien de contradictoire. Dieu n'a pas voulu que le péché entre dans le monde par la chute d'Adam et Eve, et pourtant il l'a permis. En fait, cela faisait partie de son plan souverain. Dieu ne voulait pas que son Fils unique soit trahi, brutalement torturé et assassiné, mais il l'a permis. Cela aussi faisait partie du plan souverain de Dieu.

De la même manière, Dieu ne veut pas que tous périssent. Il désire que tous viennent à la repentance. En même temps, Dieu est conscient que tout le monde ne viendra pas à la repentance. Il est indéniable que beaucoup périront (Matthieu 7:13-14). Plutôt que de contredire 2 Pierre 3:9, le fait que Dieu élise et attire certains au salut est la preuve qu'il ne veut vraiment pas que les gens périssent. Sans l'élection et l'appel effectif de Dieu, tout le monde périrait (Jean 6:44 ; Romains 8:29-30).

English



Retour à la page d'accueil en français

Que signifie le fait que Dieu ne veut qu'aucun ne périsse, mais que tous viennent à la repentance ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries