Dieu peut-il me sauver ?


Question : « Dieu peut-il me sauver ? »

Réponse :
Cette interrogation a été celle de millions de gens à travers l'Histoire. Non seulement Dieu peut vous sauver, mais lui seul le peut. Pour comprendre cela, nous devons d'abord comprendre pourquoi nous avons besoin d'être sauvés : quand Adam a désobéi à Dieu dans le jardin d’Éden, son péché a contaminé l’ensemble de la création dans son ensemble (Romains 5.12), si bien que la nature pécheresse que nous héritons de lui nous sépare de Dieu. Cependant, à cause de son grand amour pour nous, Dieu avait un plan (Genèse 3.15) : il est lui-même venu sur terre en tant qu'être humain, en la personne de Jésus-Christ, pour mourir volontairement pour nous, afin de prendre sur lui la punition que nous méritions. Sur la croix, notre Sauveur s'est écrié : « Tout est accompli. » (Jean 19.30) Le prix de nos péchés a été pleinement payé, pour toujours. Jésus-Christ nous a sauvés d'une mort certaine et d'une destinée éternelle horrible, loin de la présence de Dieu.

Afin d’être au bénéfice du sacrifice expiatoire de Christ, nous devons mettre notre foi en lui seul et en son sacrifice pour nos péchés (Jean 3.16, Actes 16.31). Alors, Dieu nous couvrira de sa justice (Romains 3.22). Sans cela, nous ne pourrions jamais entrer dans la présence de notre Dieu saint (Hébreux 10.19-25).

Les conséquences de notre salut vont cependant plus loin que notre destinée éternelle : être sauvé a également un impact immédiat. La bonne nouvelle est que l'œuvre accomplie par Christ à la croix nous sauve de la séparation éternelle d’avec Dieu et de la puissance du péché dans notre vie. Si nous acceptons Christ, son Esprit vient demeurer en nous et nous ne sommes plus sous la domination de notre nature pécheresse. Cette liberté nous permet de dire non au péché et de vaincre les désirs de la chair. « Quant à vous, vous n’êtes pas animés par votre nature propre mais par l'Esprit, si du moins l'Esprit de Dieu habite en vous. » (Romains 8.9)

Peu importe qui vous êtes ou quels péchés vous avez pu commettre, Jésus-Christ est venu dans ce monde pour sauver les pécheurs (1 Timothée 1.15) que nous sommes tous (Romains 3.23). Aucun de nous n'est tombé trop bas pour que la grâce de Dieu puisse le sauver (Ésaïe 59.1). L'Apôtre Paul est un bel exemple de cette grâce : alors qu'il avait passé la première partie de sa vie à haïr, à emprisonner, à persécuter et même à tuer les chrétiens, sa rencontre avec Jésus-Christ l'a transformé en l’un des plus grands missionnaires chrétiens de l'histoire. Si Dieu a sauvé Paul, « le premier [des pécheurs] » (1 Timothée 1.15), il peut sauver n'importe qui.

L'humanité est le joyau de la création divine, faite à l'image de Dieu (Genèse 1.26). Dieu veut qu'aucun de nous ne périsse (2 Pierre 3.9, Ézéchiel 18.32), mais que tous soient sauvés (1 Timothée 2.4). À tous ceux qui croient en Jésus, Dieu a donné le droit de devenir enfants de Dieu (Jean 1.12). Le Psaume 91 décrit ce que le Seigneur fait pour ses enfants : « Puisqu’il est attaché à moi, je le délivrerai ; je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom. Il fera appel à moi et je lui répondrai. Je serai avec lui dans la détresse, je le délivrerai et je l’honorerai. Je le comblerai de longs jours et je lui ferai voir mon salut. » (Psaume 91.14-16)

English
Retour à la page d'accueil en français

Dieu peut-il me sauver ?