Que signifie l’omnipotence de Dieu ?



 


Question : « Que signifie l’omnipotence de Dieu ? »

Réponse :
Le terme omnipotent vient de omni- qui signifie « tout » et -potent qui signifie « pouvoir ». Tout comme les attributs de l’omniscience et de l’omniprésence de Dieu, son omnipotence est nécessaire s’il est infini et s’il est souverain, ce que nous savons qu’il est, alors il doit aussi être omnipotent. Il a tout pouvoir sur toutes choses, à tout moment et de toutes les manières.

Job a parlé de la puissance de Dieu en Job 42.2 : « Je reconnais que tout est possible pour toi et que rien ne peut s’opposer à tes projets. » Job reconnaissait l’omnipotence de Dieu pour mener à bien ses projets. Dieu a aussi rappelé à Moïse qu’il avait toute la puissance nécessaire pour accomplir ses desseins envers les Israélites : « L’Éternel répondit à Moïse : Le bras de l’Éternel serait-il trop court ? Tu vas voir maintenant si ce que je t’ai dit arrivera ou non. »

L’omnipotence de Dieu n’est manifestée aussi clairement nulle part ailleurs que dans la création. Dieu a dit : « Que … soit, » et il en fut ainsi. (Genèse 1.3, 6, 9, etc.) L’homme a besoin d’outils et de matériaux pour créer ; Dieu a tout simplement parlé, et par la puissance de sa parole, tout a été créé à partir de rien. « Le ciel a été fait par la parole de l’Éternel, et toute son armée par le souffle de sa bouche. » (Psaumes 33.6)

La puissance de Dieu s’observe aussi dans la préservation de sa création. Toute vie sur la terre périrait si Dieu ne pourvoyait pas continuellement à tout ce dont nous avons besoin pour manger, nous vêtir et nous loger, à partir de ressources renouvelables soutenues par sa puissance, car c’est lui qui secourt les hommes et les bêtes (Psaumes 36.7b). Les océans qui recouvrent une grande partie de la terre et contre lesquels nous ne pouvons rien nous submergeraient si Dieu ne leur avait pas imposé des limites. (Job 38.8-11)

L’omnipotence de Dieu s’étend aux gouvernements et aux chefs (Daniel 2.21), qu’il empêche ou laisse agir selon ses plans et ses desseins. Sa puissance est sans limites, même sur Satan et ses démons. Satan n’a pu s’en prendre à Job que de manière limitée par la puissance illimitée de Dieu (Job 1.12, 2 .6). Jésus a rappelé à Pilate qu’il n’aurait eu aucun pouvoir sur lui s’il ne lui avait été accordé par le Dieu tout-puissant (Jean 19.11).

Dieu, étant omnipotent, est capable de toute œuvre. Quand la Bible parle des choses qu’il ne peut pas faire, il n’en est pas moins omnipotent pour autant. Hébreux 6.18, par exemple, dit qu’il ne peut pas mentir. Cela ne veut pas dire qu’il n’en a pas le pouvoir, mais qu’il choisit de ne pas le faire, conformément à sa perfection morale. De la même manière, bien qu’il soit tout-puissant et qu’il déteste le mal, il le permet, en accord avec ses justes desseins. Il se sert de certains événements funestes pour accomplir ses projets, comme avec le plus grand malheur de tous les temps : lorsque l’Agneau de Dieu, parfait, saint et innocent, a été tué pour la rédemption de l’humanité.

Jésus, étant Dieu incarné, est omnipotent. Sa puissance se manifeste par les miracles qu’il a accomplis : ses innombrables guérisons, la multiplication des pains et des poissons pour cinq mille hommes. (Marc 6.30-44), la tempête apaisée. (Marc 4.37-41) et l’ultime démonstration de sa puissance : la résurrection de Lazare et de la fille de Jaïrus (Jean 11.38-44, Marc 5.35-43), qui témoigne de son pouvoir sur la vie et la mort. C’est la raison ultime pour laquelle Jésus est venu. (1 Corinthiens 15.22, Hébreux 2.14) : détruire la mort et réconcilier les pécheurs avec Dieu. Le Seigneur Jésus a dit clairement qu’il avait le pouvoir de donner sa vie et de la reprendre et il en a parlé par l’allégorie du Temple (Jean 2.19). Il aurait pu appeler douze légions d’anges à son secours pendant son procès s’il en avait eu besoin (Matthieu 26.53), mais il s’est donné lui-même en toute humilité pour se substituer à d’autres (Philippiens 2.1-11).

C’est un grand mystère que cette puissance puisse être partagée par les croyants, qui sont unis à Dieu en Jésus-Christ. Paul dit : « Aussi, je me montrerai bien plus volontiers fier de mes faiblesses afin que la puissance de Christ repose sur moi » (2 Corinthiens 12.9b). La puissance de Dieu se manifeste davantage en nous quand nous sommes les plus faibles, car il « peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment plus que tout ce que nous demandons ou pensons » (Éphésiens 3.20). C’est la puissance de Dieu qui nous préserve dans un état de grâce malgré notre péché (2 Timothée 1.12) et nous garde de tomber (Jude 24). Sa puissance sera proclamée éternellement par tous les anges du ciel. (Apocalypse 19.1). Que ce soit sans cesse notre prière !


Retour à la page d'accueil en français

Que signifie l’omnipotence de Dieu ?