Comment savoir si Dieu me demande de faire quelque chose ?



 


Question : « Comment savoir si Dieu me demande de faire quelque chose ? »

Réponse :
Priez, surtout si vous n’êtes pas certain de la volonté de Dieu pour votre vie. « Si l’un de vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans faire de reproche, et elle lui sera donnée. » (Jacques 1.5) « Garde le silence devant l’Éternel et espère en lui. » (Psaume 37.7) Si vous ne savez pas quoi prier, vous pouvez toujours personnaliser et prier des versets bibliques comme : « Fais-moi connaître le chemin où je dois marcher, car je me tourne vers toi ! » (Psaume 143.8) et : « Conduis-moi dans ta vérité et instruis-moi » (Psaume 25.5).

Dieu nous dirige d’abord par sa Parole. « Toute l’Écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice. » (2 Timothée 3.16) Si les Écritures nous demandent de faire quelque chose, il n’y a pas à hésiter et à nous demander si c’est réellement ce qu’il veut pour nous. Il se soucie tellement de nous qu’il nous a donné un guide clair pour notre vie : la Bible. « Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier. » (Psaume 119.105) « La loi de l’Éternel est parfaite, elle donne du réconfort ; le témoignage de l’Éternel est vrai, il rend sage celui qui manque d’expérience. » (Psaume 19.7) « Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier? En se conformant à ta parole. » (Psaume 119.9) Puisque Dieu ne se contredit jamais, il ne nous demandera jamais de faire quelque chose qui contredise les Écritures. Il ne nous demandera jamais de pécher ni de faire quoi que ce soit que Jésus-Christ ne ferait pas. Nous devons nous immerger dans la Bible pour savoir quels actes sont conformes à la volonté révélée de Dieu. « Que ce livre de la loi ne s’éloigne pas de toi ! Médite-le jour et nuit pour agir avec fidélité conformément à tout ce qui y est écrit. » (Josué 1.8)

Les chrétiens ont aussi le Saint-Esprit pour les aider à discerner ce qui est conforme, ou non, à la volonté de Dieu pour leur vie. « [L]’Esprit de la vérité […] vous conduira dans toute la vérité. » (Jean 16.13) Parfois, le Saint-Esprit troublera notre conscience quand nous prendrons une mauvaise décision ou nous remplira de sa paix pour nous encourager à prendre la bonne décision. Même s’il n’intervient pas d’une manière aussi marquée, nous pouvons être certains qu’il garde toujours les rênes de notre destinée. Parfois, il changera une situation sans même que nous ne nous rendions compte de son intervention. « L’Éternel sera constamment ton guide. » (Ésaïe 58.11)

Si Dieu vous appelle à faire un pas de foi, soyez encouragé par sa présence. « Ne t’ai-je pas ordonné : Fortifie-toi et prends courage ? Ne sois pas effrayé ni épouvanté, car l’Éternel, ton Dieu, est avec toi où que tu ailles. » (Josué 1.9) Souvenez-vous : « Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous. » (1 Pierre 5.7) « Confie-toi en l’Éternel de tout ton cœur et ne t’appuie pas sur ton intelligence ! Reconnais-le dans toutes tes voies et il rendra tes sentiers droits. » (Proverbes 3.5-6)

En revanche, nous ne devons pas nous attendre à entendre Dieu nous parler de manière audible. On constate aujourd’hui une tendance dangereuse à vouloir entendre une « parole du Seigneur » en dehors de ce qu’il nous a déjà révélé dans la Bible. « Le Saint-Esprit m’a dit… » est devenu le mantra d’une vie chrétienne fondée sur l’expérience. Malheureusement, ce qu’il « dit » à une personne contredit souvent ce qu’il « dit » à une autre. Ces révélations extra-bibliques se sont aussi avérées être source de nombreux conflits ; elles ont divisé beaucoup d’églises lorsque la révélation d’une personne a voulu s’imposer au-dessus de celle d’une autre, engendrant le chaos, dont Satan seul profite, lui qui aime tant semer la discorde entre croyants. Nous devons prendre exemple sur l’Apôtre Pierre dans ce domaine : malgré le miracle dont il a été témoin sur le Mont de la Transfiguration, où il a vu Christ glorifié parler avec Moïse et Élie, il refusait de se fonder sur cette expérience et affirmait plutôt : « nous considérons comme d’autant plus certaine la parole des prophètes. Vous faites bien de lui prêter attention comme à une lampe qui brille dans un lieu obscur » (2 Pierre 1.18-19).


Retour à la page d'accueil en français

Comment savoir si Dieu me demande de faire quelque chose ?