settings icon
share icon
Question

Dieu m-aime t-il?

Réponse


La question de savoir si Dieu nous aime (personnellement et individuellement) est courante. Habitués à l'amour conditionnel de notre humanité finie, il nous est difficile de comprendre l’amour de Dieu. Nous connaissons nos défauts, nous savons que Dieu est parfait et sans péché et que nous ne le sommes pas. Pourquoi Dieu, qui est infini et saint, nous aimerait-il, nous qui sommes limités et pécheurs ? Et pourtant la grande vérité de l'évangile est que c’est le cas ! À maintes reprises, les Écritures nous rappellent l'amour de Dieu pour nous.

Pour commencer, Dieu a créé l'humanité à son image. Et Il l'a fait avec beaucoup de soin et de préoccupation. « L’Éternel Dieu façonna l'homme avec la poussière de la terre. Il insuffla un souffle de vie dans ses narines et l'homme devint un être vivant (…) Alors l’Éternel Dieu fit tomber un profond sommeil sur l'homme, qui s'endormit. Il prit une de ses côtes et referma la chair à sa place. L’Éternel Dieu forma une femme à partir de la côte qu'il avait prise à l'homme et il l'amena vers l'homme » (Genèse 2:7;21-22). Il y a une intimité entre Dieu et l’humanité. Dieu a pris le temps de former l’homme et la femme alors qu’il a conçu le reste de sa création en lui ordonnant simplement d’exister,. Il leur a donné domination sur la terre (Genèse 1:28) et s’est lié directement à Adam et Eve. Après la Chute, le couple s'est caché de Dieu lorsqu’il venait « parcourir le jardin vers le soir » (Genèse 3:8). C’était tout à fait habituel pour eux de parler avec Dieu alors que le fait de se cacher était anormal.

Notre relation avec Dieu a été rompue avec la chute, mais son amour est resté intact. Immédiatement après la déclaration de malédiction divine sur le couple de pécheurs, l'Écriture nous donne une autre image de l’amour de Dieu : « L’Éternel Dieu fit des habits en peau pour Adam et pour sa femme, et il les leur mit. L’Éternel Dieu dit: “Voilà que l'homme est devenu comme l'un de nous pour la connaissance du bien et du mal. Maintenant, empêchons-le de tendre la main, de prendre aussi du fruit de l'arbre de vie, d'en manger et de vivre éternellement!” Ainsi, l’Éternel Dieu le chassa du jardin d’Éden pour qu'il cultive la terre d'où il avait été tiré. » (Genèse 3:21-23). L'action de Dieu ici n'est pas vindicative ou punitive mais protectrice. Dieu a vêtu Adam et Eve pour cacher leur honte. Il les a chassés d’Éden pour les protéger de nouveaux dommages. Dieu a agi par amour. Ensuite, le plan de rédemption et de restauration de Dieu a commencé à se dérouler, un plan non pas conçu après la chute, mais avant même la création (1 Pierre 1 :20). Dieu aime tellement l'humanité qu'il a choisi de nous créer, même en sachant le chagrin que cela lui causerait de nous racheter.

Il y a beaucoup de versets qui témoignent de l'amour de Dieu. Nous pouvons voir sa tendresse aussi bien dans l'Ancien que dans le Nouveau Testament. David et d'autres psalmistes se sont particulièrement exprimés sur l'amour de Dieu. Il suffit de regarder le Psaume 139. Le Cantique de Salomon est une autre grande démonstration de son amour. L'amour de Dieu est même évident dans l'histoire des Israélites, car il a continuellement préservé une partie se son peuple l’a supplié d'obéir et de vivre. Dieu est perçu comme juste, mais aussi miséricordieux. Il est tendre. Il est jaloux de son peuple, désireux que leur relation soit restaurée.

Parfois, nous regardons l'Ancien Testament et pensons que Dieu n'aime les gens qu'en tant que nation, mais pas en tant qu'individus. Mais il est important de se rappeler que Ruth, Agar, David, Abraham, Moïse et Jérémie étaient tous des individus. Dieu est intervenu dans chacune de leurs vies et les a aimés individuellement. Cet amour devient encore plus évident en la personne de Jésus.

Dieu a pris l’enveloppe humaine afin de nous racheter (voir Philippiens 2 :5-11). Il est entré dans notre monde en tant que bébé né dans une famille modeste d'une manière très humble (il a passé sa première nuit dans une mangeoire pour animaux). Jésus a grandi comme n'importe quel enfant. Au cours de son ministère public, il s'est souvent associé aux exclus de la société. Il s'est arrêté auprès des malades, il en a guéri, il a écouté, il a béni des enfants. Il nous a enseigné l'amour de Dieu. Luc 13 :34 rapporte Jésus pleurant : « Jérusalem, Jérusalem, toi qui tues les prophètes et qui lapides ceux qui te sont envoyés, combien de fois j’ai voulu rassembler tes enfants comme une poule rassemble sa couvée sous ses ailes, et vous ne l'avez pas voulu! ». Ceci évoque le cœur de Dieu qui désire que l’humanité revienne à Lui. Il nous désire. Pas pour nous punir, mais pour nous aimer.

La plus grande marque de l'amour de Dieu est probablement la passion et la crucifixion de Jésus. Paul nous rappelle : « En effet, alors que nous étions encore sans force, Christ est mort pour des pécheurs au moment fixé. A peine mourrait-on pour un juste ; peut-être accepterait-on de mourir pour quelqu’un de bien. Mais voici comment Dieu prouve son amour envers nous : alors que nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5 :6-8). L'œuvre de Jésus sur la croix était une déclaration d'amour claire et sans équivoque. Et cet amour est inconditionnel. Nous étions dans notre pire état lorsque Christ est mort pour nous. « Quant à vous, vous étiez morts à cause de vos fautes et de vos péchés (…) A cause du grand amour dont il nous a aimés, nous qui étions morts en raison de nos fautes, il nous a rendus à la vie avec Christ ; c’est par grâce que vous êtes sauvés » (Éphésiens 2 :1,4-5).

Ce salut a rendu la vraie vie possible. Jésus adit : « Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie et qu'elles l'aient en abondance » (Jean 10:10). Dieu n'est pas venu pour nous voler mais pour nous prodiguer son amour. « Il n'y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Jésus-Christ, [qui ne vivent pas conformément à leur nature propre mais conformément à l'Esprit]. En effet, la loi de l'Esprit qui donne la vie en Jésus-Christ m'a libéré de la loi du péché et de la mort » proclame Paul dans Romains 8 :1-2.

Souvenez-vous, Paul était autrefois un ennemi de Christ. Il a persécuté les chrétiens avec énergie. Il vivait selon les écrits de la loi plutôt que par une compréhension de l'amour de Dieu. S'il pensait à l'amour de Dieu, Paul pensait probablement que Dieu ne pouvait pas l'aimer s’il ne respectait pas les règles. Pourtant, en Christ, il a trouvé la grâce de Dieu et a accepté son amour. L'une des plus grandes expressions de l'amour de Dieu est la suivante : « Que dirons-nous donc de plus ? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? Lui qui n'a pas épargné son propre Fils mais l'a donné pour nous tous, comment ne nous accorderait-il pas aussi tout avec lui? (…) Qui nous séparera de l'amour de Christ? Serait-ce la détresse, l'angoisse, la persécution, la faim, le dénuement, le danger ou l'épée ? De fait, il est écrit : C'est à cause de toi qu'on nous met à mort à longueur de journée, qu'on nous considère comme des brebis destinées à la boucherie. Au contraire, dans tout cela nous sommes plus que vainqueurs grâce à celui qui nous a aimés. En effet, j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni le présent ni l'avenir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur » (Romains 8 :31-32, 35-39).

La réponse simple est donc « oui ». Oui, Dieu vous aime ! Aussi difficile que cela puisse être à croire, c'est la vérité.

Voici d’autres passages bibliques qui parlent de l'amour de Dieu pour vous :

Jean dans 1 Jean 4:8 : Dieu est amour.

Paul, dans Éphésiens 5:1-2 : Soyez donc les imitateurs de Dieu, puisque vous êtes ses enfants bien-aimés, et vivez dans l'amour en suivant l'exemple de Christ, qui nous a aimés et qui s'est donné lui-même pour nous comme une offrande et un sacrifice dont l’odeur est agréable à Dieu.

Paul, dans Éphésiens 5:25-27 : Maris, aimez votre femme comme Christ a aimé l’Église. Il s'est donné lui-même pour elle afin de la conduire à la sainteté après l'avoir purifiée et lavée par l'eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Église glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable.

Jésus, dans Jean 15:9-11 : Tout comme le Père m'a aimé, moi aussi, je vous ai aimés. Demeurez dans mon amour. Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père et que je demeure dans son amour. Je vous ai dit cela afin que ma joie demeure en vous et que votre joie soit complète.

English



Retour à la page d'accueil en français

Dieu m-aime t-il?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries