Que veut dire que Dieu est éternel ?



 


Question : « Que veut dire que Dieu est éternel ? »

Réponse :
Le terme éternel signifie « n’ayant ni commencement ni fin. » Le Psaume 90.2 nous dit concernant l’éternité de Dieu : « Avant que les montagnes soient nées, avant que tu aies créé la terre et le monde, d’éternité en éternité tu es Dieu. » Puisque les hommes mesurent tout à travers le concept du « temps, » il est très difficile pour nous de concevoir que quelque chose n’ait pas eu de commencement, mais que ce quelque chose ait toujours existé, et continuera à exister pour toujours. Cependant, la Bible n’essaie pas de prouver l’existence de Dieu ou son éternité, mais elle commence simplement par cette déclaration : « Au commencement, Dieu… » (Genèse 1.1), indiquant qu’au commencement du temps, c’est-à-dire de l’histoire de l’homme enregistrée par écrit, Dieu existait déjà. À partir d’une durée qui s’étend sans limite dans le passé jusqu’à une durée qui s’étend sans limite dans le futur, depuis des siècles éternels vers des siècles éternels, Dieu était et Dieu est pour toujours.

Lorsque Dieu commanda à Moïse d’aller vers les Israélites portant un message de sa part, Moïse se demanda ce qu’il leur dirait s’ils lui demandaient quel était le nom de Dieu. La réponse de Dieu fut très révélatrice : « Dieu dit à Moïse : « Je suis celui qui suis. » Et il ajouta : « Voici ce que tu diras aux Israélites : « Je suis m'a envoyé vers vous. » (Exode 3.14) Cela indique la nature réelle de Dieu, qu’il existe par lui-même, et qu’il est l’être suprême. Cela décrit aussi son éternité et son immuabilité, tout comme sa constance et sa fidélité à réaliser ses promesses, parce qu’elles incluent le temps passé, présent et futur. Cela signifie que, non seulement je suis celui qui est aujourd’hui, mais je suis celui qui était, et je suis celui qui sera, et je serai celui qui est. Les propres paroles de Dieu concernant son éternité nous parlent à travers les pages des Écritures.

Jésus-Christ, Dieu incarné, démontra aussi sa déité et son éternité aux gens de son époque en leur déclarant : « …Avant qu’Abraham fut, je suis. » (Jean 8.58) Il est clair que Jésus disait être Dieu en chair parce que les Juifs, en entendant sa déclaration, essayèrent de le lapider pour le faire mourir. Pour les Juifs, que quelqu’un ose déclarer être le Dieu éternel était pur blasphème et méritait la mort (Lévitique 24.16). Jésus disait être éternel, tout comme son Père est éternel. Cela fut déclaré à nouveau par Jean concernant la nature de Christ : « Avant que les montagnes soient nées, avant que tu aies créé la terre et le monde, d’éternité en éternité tu es Dieu. » (Psaumes 90 2, cf. Jean 1.1) Depuis des temps immémoriaux précédant notre histoire, Jésus et son Père étaient « un » dans leur essence, et tous deux possédaient au même titre le privilège de l’éternité.

Romains 1.20 nous dit que la nature éternelle de Dieu et sa puissance éternelle nous sont révélées à travers sa création. Tous les hommes peuvent voir et comprendre cet aspect de la nature de Dieu, par le témoignage des aspects variés de l’ordre qui règne dans la création. Le soleil et les corps célestes restent dans leurs orbites siècles après siècles. Les saisons viennent et s’en vont en leur temps ; les arbres produisent des feuilles au printemps et les perdent à l’automne. Année après année, ces choses continuent et personne ne peut les arrêter ou modifier le plan de Dieu. Tout cela atteste de la puissance éternelle de Dieu et de ses projets pour la terre. Un jour, il créera un nouveau ciel et une nouvelle terre, qui comme lui, continueront à exister dans l’éternité. Nous qui appartenons à Christ par la foi, nous continuerons à vivre aussi à travers l’éternité, prenant part à l’éternité de notre Dieu à l’image de qui nous avons été créés.


Retour à la page d'accueil en français

Que veut dire que Dieu est éternel ?