settings icon
share icon
Question

Dieu est-il une invention humaine ?

Réponse


Certaines personnes prétendent que Dieu est une invention humaine. Ainsi, le concept e Dieu n’est qu’une fabrication humaine qui s’est perpétué à travers les générations, à partir des premières qui ne savaient pas grand-chose. Ils affirment que l'idée d'un Dieu ou de dieux est simplement une façon pour les êtres humains d’expliquer certaines choses trop difficiles à comprendre. Certains affirment que croire au surnaturel, c’est ignorer la science et embrasser la superstition. Alors, l'idée de Dieu est-elle une fantaisie fondée sur l'ignorance et concoctée par nos ancêtres avant que la science ne prouve qu'elle est fausse ?

Non, Dieu n'a pas été créé par l'homme ; c'est plutôt Dieu qui a créé l'homme. Même les sceptiques s'accordent à dire qu'il y a un commencement pour toute chose créée, y compris l'homme. Ainsi, pour que l'homme ait un commencement, il doit y avoir une « cause première » qui existait avant lui. Les évolutionnistes affirment que la première cause était une force impersonnelle, un « big bang », qui a créé l'univers. Mais même cette hypothèse laisse de nombreuses questions sans réponse. La réaction logique à ce raisonnement est la suivante : « Qu'est-ce qui a provoqué le big bang ? Qui ou quoi a mis ces forces en mouvement ? » Aucune réponse raisonnable, en dehors de la Bible, n'a été proposée.

La Bible commence en citant Dieu dans Genèse 1 :1 : « Au commencement, Dieu.. ». Lorsque nous mettons de côté les préjugés, la réponse de la Bible semble être l'explication la plus logique de cette cause première. Au commencement était Dieu. Il n'a pas été créé et n'a donc pas besoin de cause première. Il a toujours été et sera toujours, en dehors du temps et de l'espace (Psaume 90 :2). Il s'est présenté à Moïse sous le nom de JE SUIS (Exode 3 :14). Le sens de ce nom signifie l'aspect éternel de sa nature. Il a toujours été et sera toujours l'Éternel, l'Auto-Existant (Apocalypse 1 :8 ; 4 :8).

Un deuxième élément à prendre en compte pour déterminer si Dieu est créé par l'homme est la nature de Dieu telle qu'elle a été révélée dans la Bible. De nombreux attributs de Dieu ne sont pas ceux que les êtres humains auraient forcément pensé à inclure s'ils l'avaient inventé. Le caractère de Dieu inclut l'omniscience (Ésaïe 46 :9-10), l'omnipotence (2 Samuel 22 :3 ; Psaume 18 :2), la patience (2 Pierre 3 :9) et la constance (Malachie 3 :6). Il est décrit comme aimant (Psaume 25 :10), fidèle (Psaume 31 :23), et désireux d'avoir une relation avec nous (Jérémie 29 :13 ; Jacques 4 :8). Mais il est aussi parfaitement juste, et cette justice exige un paiement pour la haute trahison de l'homme envers son Créateur (Sophonie 3 :5 ; Romains 6 :23). Plutôt que d'établir une liste d'exigences auxquelles nous devons satisfaire pour gagner sa faveur (comme le font toutes les autres religions), le Dieu de la Bible a pris chair humaine, a vécu parmi nous, puis a permis aux gens qu'il a créés de le torturer à mort pendant qu'il leur pardonnait (Luc 23 :34 ; Philippiens 2 :5-11). Ce type d'amour désintéressé et sacrificiel se situe en dehors de l'expérience humaine et n'est présent dans aucune religion créée par l'homme. La grâce est un concept exclusif au Dieu de la Bible.

Les dieux créés par l'homme sont généralement façonnés à l'image de l'homme. Les dieux des cultures païennes sont pleins de défauts, d'incohérences et de faiblesses humaines. Ils sont mesquins, égoïstes, cruels et capricieux ; en bref, ils se comportent comme le feraient des dieux artificiels, avec les mêmes péchés et jalousies que l'on trouve dans le cœur humain. Un Dieu imaginé par l'homme aurait une nature limitée par l'imagination de celui qui l'a conçu. Le Dieu de la Bible dépasse de loin notre compréhension, mais il laisse des indices, comme des miettes de pain spirituel, que nous pouvons suivre à mesure que nous apprenons à mieux le connaître.

La dimension spirituelle de l'âme humaine est un troisième aspect à étudier.

Chaque être humain est unique et possède un sens inné du « moi ». Nous avons aussi une compréhension innée de l'infini (Ecclésiaste 3 :11) et le sentiment qu'il y a plus au-delà de ce monde. La Genèse 1 :27 dit que les êtres humains ont été façonnés à l'image de Dieu ; Colossiens 1 :16 dit que nous avons été créés pour ses desseins et son plaisir. Nous avons été créés comme Lui à certains égards, mais Il n'est pas nécessairement comme nous (Nombres 23 :19). Si Dieu n'était qu'une simple fabrication humaine, plein d’autres questions émergent alors : qu'est-ce qui différencie les êtres humains des animaux ? D'où viennent les idées de justice, de bienveillance, d'abnégation et d'amour qui sont des qualités abstraites que l'on ne trouve pas dans le règne animal ? De telles caractéristiques, que l'on retrouve dans toutes les cultures du monde, n'auraient jamais survécu au processus d'évolution. Cependant, lorsque nous voyons ces traits de caractère mis en évidence dans le personnage de Dieu lui-même, nous comprenons pourquoi nous les possédons.

Un autre point à aborder est la fiabilité de la Bible. Si l'on veut soutenir que Dieu n'existe pas, il faut s'interroger sur l'exactitude du Livre qui parle de Lui. Dans les pages de la Bible, Dieu s'est révélé à nous et nous a donné des centaines d'exemples de sa relation avec l'homme au cours des siècles. Beaucoup de ceux qui s'opposent farouchement à l’existence de Dieu sont aussi aveuglément ignorants de la Bible. Ils prétendent souvent que c'est « un livre ancien écrit par une bande de Juifs ». De telles déclarations démontrent le fondement erroné sur lequel ils ont construit leurs arguments. La Bible est une collection de livres écrits par plus de 40 auteurs différents, sur une période de 1500 ans, sur trois continents et dans trois langues différentes. Pourtant, elle rassemble les pièces d'une seule et même histoire comme un puzzle s'emboîte. La Bible est le récit de la quête incessante de Dieu pour racheter sa création corrompue.

Ceux qui croient que Dieu est une invention de l'homme devraient également se pencher sur la manière dont la Bible dépeint l'humanité, en particulier les Juifs. Si les Juifs ont écrit la Bible pour se faire valoir, ils ont lamentablement échoué. Le Seigneur lui-même indique clairement qu'il a choisi les Israélites pour ses propres raisons, et non parce qu'ils méritaient un traitement spécial (Deutéronome 7 :7). Les échecs de la nation israélite sont mis en évidence à maintes reprises, jusqu'à la crucifixion du Fils de Dieu (Ésaïe 65 :2 ; Marc 15 :9-15). L'humanité est dépeinte de manière réaliste, avec ses péchés, ses rébellions et ses châtiments. Aucun groupe ou individu n'est exalté. Cela soulève une question évidente : si l'homme a inventé le Dieu de la Bible, quel était son motif ? Dans l'Ancien et le Nouveau Testament, le seul héros est Dieu. Plutôt que d'ouvrir la voie au profit personnel, les vérités de la Bible conduisent au sacrifice de soi et à l'abandon. Plutôt que de nous apprendre comment gagner la faveur de Dieu, la Bible nous avertit que personne n'est juste (Romains 3 :10, 23). Tout au long de l'histoire, ceux qui ont proclamé les vérités de la Bible ont été martyrisés, lapidés et contraints de se cacher (1 Rois 19 :10 ; Actes 7 :58 ; 2 Corinthiens 11 :25).

S'il n'y a pas de Dieu, la plus grande question qui reste sans réponse concerne la complexité et la construction intelligente et visible de l'univers. Un simple brin d'ADN présente une complexité si remarquable que le hasard ne peut l'expliquer. En outre, les milliards d'atomes, de molécules, de systèmes et d'univers parfaitement synchronisés nous renvoient à un concepteur. Retirer Dieu du domaine des explications possibles soulève plus de questions que de réponses. Aucune autre explication n'a de sens. Les théories abondent, mais aucune ne peut prétendre à une preuve scientifique définitive de l'étonnante harmonisation de la complexité de l'univers. Même Charles Darwin a dû admettre que "supposer que l'œil, avec tous ses dispositifs inimitables pour ajuster le foyer à différentes distances, pour admettre différentes quantités de lumière et pour corriger l'aberration sphérique et chromatique, ait pu être formé par sélection naturelle, semble, je l'avoue librement, absurde au plus haut degré possible" (L'origine des espèces, J. M. Dent & Sons, Ltd., Londres, 1871, p. 167).

Nous ne pouvons pas écarter la notion de Dieu sans la remplacer par une autre explication plus raisonnable. Les questions ne disparaissent pas en éliminant Dieu. Cependant, lorsque nous éliminons tout préjugé refusant Dieu, Il reste la seule explication logique de ce monde étonnant. Ceux qui ont décidé que Dieu ne peut pas exister construisent leur vision du monde autour de cette idée. La négation de Dieu est une hypothèse forte, presque religieuse, qui entache leur soi-disant recherche de la vérité. Cependant, ceux qui désirent vraiment faire preuve d'ouverture d'esprit et poursuivre la vérité où qu'elle mène, découvrent que les preuves mènent toujours à Dieu.

English



Retour à la page d'accueil en français

Dieu est-il une invention humaine ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries