settings icon
share icon
Question

Dieu est-il souverain ou avons nous un libre-arbitre?

Réponse


Lorsqu’on évoque le libre arbitre, c’est généralement la question du salut qui nous intéresse. Nous aimerions savoir qui exactement contrôle notre destinée éternelle.

Toute discussion à propos du libre arbitre de l’être humain doit commencer par une compréhension de la nature humaine parce que la volonté humaine est liée par cette nature. Un prisonnier a la liberté de faire les cent pas dans sa cellule, mais il est contraint par les murs de cette cellule et ne peut aller plus loin, quelle que soit sa volonté. Il en est ainsi de tous les humains. À cause du péché, nous sommes emprisonnés dans une cellule de corruption et de méchanceté qui imprègne le cœur même de notre être. Chaque partie d'une personne est esclave du péché – notre corps, notre esprit et notre volonté. Jérémie 17:9 nous dit de l'état du cœur humain : « Il est tortueux par-dessus tout, et il est méchant ». Dans notre état naturel, non régénéré, nous avons un esprit charnel, pas un esprit spirituel. « Car ce à quoi tend l’homme livré à lui-même mène à la mort, tandis que ce à quoi tend l’Esprit conduit à la vie et à la paix. En effet, l’homme livré à lui-même, dans toutes ses tendances, n’est que haine de Dieu : il ne se soumet pas à la Loi de Dieu car il ne le peut même pas » (Romains 8:6-7).

Ces versets nous apprennent qu’avant d’être sauvés, nous sommes en conflit avec Dieu, nous ne nous soumettons pas à Dieu et Sa Loi, nous n’en sommes même pas capables. La Bible est claire sur le fait que, dans notre état naturel, les êtres humains sont incapables de choisir ce qui est bon et saint. En d’autres termes, nous n’avons pas le « libre choix » de choisir Dieu car notre volonté n’est pas libre. Elle est contrainte par nature, comme le prisonnier dans sa cellule.

Ainsi, comment quelqu’un peut-il être sauvé ? Éphésiens 2:1 décrit ce processus. Nous qui sommes « morts dans nos offenses et nos péchés » avons été « rendus vivants » par Christ. Un mort ne peut pas se faire vivre parce qu'il n'a pas le pouvoir nécessaire pour le faire. Lazare resta dans sa tombe quatre jours incapable de faire quoi que ce soit pour se ressusciter. Christ est venu et lui a commandé de revenir à la vie (Jean 11). Il en est de même pour nous. Nous sommes spirituellement morts, incapables de ressusciter. Mais « alors que nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous » (Romains 5:8). Il nous appelle hors de nos tombes spirituelles et nous donne une nature complètement nouvelle, une nature non souillée par le péché comme l'était l'ancienne nature (2 Corinthiens 5:17). Dieu a vu l'état désespéré et impuissant de nos âmes, et dans Son grand amour et Sa miséricorde, Il a souverainement choisi d'envoyer Son Fils sur la croix pour nous racheter. Par sa grâce nous sommes sauvés par le don de la foi qu'il nous donne pour que nous puissions croire en Jésus. Sa grâce est un don gratuit, notre foi est un don gratuit et notre salut est un don gratuit donné à ceux que Dieu a choisis « avant la fondation du monde » (Éphésiens 1:4). Pourquoi a-t-il choisi de procéder ainsi ? Parce que c'était « selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce » (Éphésiens 1:5-6). Il est important de comprendre que le plan du salut est conçu pour glorifier Dieu, pas l'homme. Notre réponse est de le louer pour la « gloire de sa grâce ». Si nous choisissions notre propre salut, qui obtiendrait la gloire ? Nous le ferions, et Dieu a clairement indiqué qu'il ne donnera à personne d'autre la gloire qui lui revient (Ésaïe 48 :11).

Une question émerge alors naturellement : comment savons-nous qui a été sauvé « depuis la fondation du monde » ? Nous ne le savons pas. C'est pourquoi nous apportons la bonne nouvelle du salut par Jésus-Christ jusqu'aux extrémités de la terre, en disant à tous de se repentir et de recevoir le don de la grâce de Dieu. 2 Corinthiens 5:20 nous dit que nous devons implorer les autres d'être réconciliés avec Dieu avant qu'il ne soit trop tard. Nous ne pouvons pas savoir qui Dieu choisira de libérer de leurs cellules de prison du péché. Nous lui laissons ce choix et présentons l'évangile à tous. Ceux qui viennent à Jésus, il « ne les chassera en aucun cas » (Jean 6 :37).

English



Retour à la page d'accueil en français

Dieu est-il souverain ou avons nous un libre-arbitre?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries