Que dit la Bible au sujet de l'alcool / du vin ? Est-ce péché ?



 


Question : « Que dit la Bible au sujet de l'alcool / du vin ? Est-ce péché ? »

Réponse :
Les Écritures parlent beaucoup de la consommation d'alcool (Lévitique 10.9, Nombres 6.3, Deutéronome 29.6, Juges 13.4, 7, 14, Proverbes 20.1, 31.4, Ésaïe 5.11, 22, 24.9, 28.7, 29.9, 56.12) Elles n'interdisent cependant pas nécessairement aux chrétiens de boire de la bière, du vin non plus que toute autre boisson alcoolisée. En fait, certains passages parlent de l'alcool d’une manière positive. Ecclésiaste 9.7 dit : « va […] boire ton vin dans la gaieté. » Selon le Psaume 104, aux versets 14-15, Dieu donne « le vin qui réjouit le cœur de l'homme. » Amos 9.14 décrit le vin de notre vigne comme une bénédiction de Dieu. Ésaïe 55.1 lance cet appel : « Venez, achetez du vin et du lait. »

En revanche, Dieu demande aux chrétiens d'éviter l'ivresse (Éphésiens 5.18). La Bible condamne l'ébriété et ses effets (Proverbes 23.29-35). Les chrétiens ne doivent pas laisser quoi que ce soit « asservir » leur corps (1 Corinthiens 6.12 ; 2 Pierre 2.19). Il est indiscutable que l'abus d'alcool entraîne une dépendance. Les Écritures demandent aussi aux chrétiens de ne rien faire qui puisse offenser d'autres chrétiens ou les inciter à pécher contre leur conscience (1 Corinthiens 8.9-13). À la lumière de ces principes, il serait extrêmement difficile pour un chrétien de dire qu'il abuse d'alcool pour la gloire de Dieu (1 Corinthiens 10.31).

Jésus a changé de l'eau en vin. Il semble qu'il en buvait même occasionnellement (Jean 2.1-11 ; Matthieu 26.29). À l'époque du Nouveau Testament, l'eau n'était pas très propre. Sans les systèmes d'assainissement modernes, elle était pleine de bactéries, de virus et de toutes sortes de polluants. C'est encore le cas aujourd'hui dans beaucoup de pays du Tiers-Monde. Par conséquent, on buvait beaucoup de vin (ou de jus de raisin) parce que le risque de contamination était nettement plus faible. Dans 1 Timothée 5.23, Paul conseillait à Timothée d'arrêter de ne boire que de l'eau (qui était probablement la cause de ses problèmes d'estomac) et de boire aussi du vin. À cette époque, le vin était fermenté, (c'est-à-dire qu'il contenait de l'alcool), mais pas nécessairement autant qu'aujourd'hui. Il serait faux de dire qu'il s'agissait de jus de raisin, mais aussi de le comparer au vin que nous buvons aujourd'hui. Encore une fois, les Écritures n'interdisent pas aux chrétiens de boire de la bière, du vin ou une autre boisson alcoolisée. La consommation d’alcool, en soi, n'est pas un péché. C'est l'ébriété et la dépendance à l'alcool que les chrétiens doivent absolument éviter (Éphésiens 5.18, 1 Corinthiens 6.12).

Une consommation modérée d'alcool n'est ni dangereuse, ni addictive. En fait, certains médecins recommandent de boire un peu de vin rouge pour ses effets bénéfiques pour la santé, notamment pour le cœur. La consommation modérée d'alcool relève de la liberté chrétienne. L'ivrognerie et la dépendance sont péché. Cependant, du fait des avertissements bibliques concernant l'alcool et ses effets, de la tentation d'en abuser qui peut survenir facilement et du risque d'offenser et / ou d'être une pierre d'achoppement pour d'autres, il est souvent préférable pour les chrétiens de s'abstenir d'alcool.


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible au sujet de l'alcool / du vin ? Est-ce péché ?