Qui étaient les Cananéens ?


Question : « Qui étaient les Cananéens ? »

Réponse :
Les Cananéens étaient un peuple antique qui vivait dans le pays de Canaan, sur la côte Est de la Mer méditerranée. La Bible, notamment en Genèse 10 et en Nombres 34, dit que Canaan s'étend du Liban au torrent d'Égypte au Sud et à la vallée du Jourdain à l'Est, sur une surface correspondant aux États modernes d'Israël et du Liban, plus des parties de la Jordanie et de la Syrie.

Les Cananéens sont mentionnés plus de 150 fois dans la Bible. Ils étaient un peuple méchant et idolâtre, qui descendait de Canaan, le petit-fils de Noé et le fils de Cham (Genèse 9.18), qui a été maudit à cause du péché de son père contre Noé (Genèse 9.20-25). Dans certains passages, le terme Cananéens désigne spécifiquement les peuples des plaines de Canaan (Josué 11.3), tandis que dans d'autres passages, il est employé dans un sens plus vaste, pour tous les habitants de la terre, y compris les Héviens, les Guirgasiens, les Jébusiens, les Amoréens, les Hittites et les Phéréziens (voir Juges 1.9-10).

Canaan est la terre que Dieu a promise de donner à Abraham et à sa descendance (Genèse 12.7). La Bible décrit les Cananéens comme un peuple grand et féroce, difficilement vaincu, si bien que les Israélites ont eu besoin de l'aide de Dieu pour les combattre, les vaincre et s'emparer de leur guerre. Dieu a promis à Moïse et à Josué de les aider (Josué 1.3).

Après l'Exode, quand le Seigneur a ordonné à Moïse d'envahir Canaan, il a envoyé un groupe d'espions explorer le pays pour découvrir qui étaient ses habitants. Ces espions sont revenus avec un rapport à la fois encourageant et impressionnant : les fruits de ce pays étaient très grands (Nombres 13.23 dit qu'il fallait deux hommes pour porter une grappe de raisin) et la terre promise regorgeait d'autres bénédictions, mais les Cananéens étaient un peuple fort, avec de grandes villes fortifiées. Les espions israélites avaient même vu des géants, qu'il ont décrit comme des descendants d'Anak (Nombres 13.28, 33), par rapport auxquels les Israélites ressemblaient à des « sauterelles » (verset 33). Au final, le peuple a eu si peur des Cananéens qu'il a refusé de prendre possession de la terre que Dieu leur avait promise. Seuls Josué et Caleb ont eu confiance en Dieu pour les aider à vaincre les Cananéens. À cause de leur désobéissance à Dieu, cette génération d'Israélites n'a pas pu entrer en Canaan (Nombres 14.30-35).

Après la mort de Moïse, Dieu a appelé Josué à guider le peuple d'Israël pour le faire traverser le Jourdain et entrer dans la terre promise. La première ville sur laquelle ils sont tombés est celle de Jéricho, une ville cananéenne fortifiée. Josué croyait en la promesse de Dieu qu'il chasserait les Cananéens devant son peuple afin qu'il puisse prendre possession de leur pays (Josué 3.10). La chute de Jéricho était un événement surnaturel : c'est Dieu qui a renversé la ville (Josué 6). Cette victoire était un signe pour le peuple d'Israël comme pour les Cananéens, qui montrait que Dieu avait donné Canaan aux Israélites.

Malgré la longue campagne militaire contre les Cananéens, quelques poches de résistance demeuraient en Israël après le partage du pays entre les douze tribus (Juges 1.27-36). Une partie des Cananéens qui demeuraient en Israël s'est vue imposer des corvées, mais plusieurs forteresses cananéennes demeuraient dans le pays. L'obéissance inachevée d'Israël, qui a rendu cela possible, a causé beaucoup de problèmes à l'époque des Juges.

English


Retour à la page d'accueil Français

Qui étaient les Cananéens ?