Que dit la Bible du terrorisme ?


Question : « Que dit la Bible du terrorisme ? »

Réponse :
La Bible n'aborde pas directement le sujet du terrorisme, en tout cas pas au sens moderne du terme. Le terrorisme a recours à la violence afin de susciter la crainte, le choc et la panique chez la population ciblée. Il a pour objectif d'intimider un gouvernement ou une société, afin de la pousser à céder aux exigences des terroristes. Certains actes terroristes sont commis à des fins personnelles ou de vengeance.

La plupart des armes employées dans les attaques terroristes modernes, comme les explosifs, les armes chimiques et les armes à feu, n'existaient pas à l'époque de la Bible. La nouvelle d'une attaque aurait été diffusée beaucoup moins rapidement à cette époque, uniquement par voie orale ou écrite. Le terrorisme moderne a été rendu possible par le progrès technologique, qui permet d'infliger soudainement des dégâts considérables et de diffuser rapidement la nouvelle, notamment sous forme d'images et de vidéos. À l'époque de la Bible, c'était impossible. Les responsabilités octroyées à Israël en cas de guerre dans l'Ancien Testament, l'interdiction biblique de s'en prendre à des innocents et la morale chrétienne générale s'opposent cependant tous à ce qu'on qualifie aujourd'hui de « terrorisme ».

Les armées de l'Antiquité prenaient très souvent volontairement pour cible des innocents. L'idée d'épargner les femmes et les enfants en temps de guerre était même inconnue au Moyen-Orient à cette époque. Pourtant, Israël a reçu des instructions claires à ce sujet, qui rendaient leurs opérations militaires beaucoup plus humaines. Les soldats avaient la possibilité de retourner chez eux s'ils étaient nouvellement mariés, s'ils avaient peut ou s'ils étaient inaptes à combattre pour d'autres raisons. Ils n'étaient pas encouragés à se précipiter au combat d'une manière suicidaire (Deutéronome 20.5-8). Avant d'attaquer une ville, Israël devait d'abord l'avertir et lui proposer la paix (Deutéronome 20.10). Non seulement cette procédure gardait la porte ouverte à la paix, mais elle permettait aussi aux non combattants de fuir avant le début des combats.

Les Israélites n'étaient pas encouragés à s'attaquer à des civils au lieu de soldats, comme le fait le terrorisme moderne. La Parole de Dieu leur rappelle aussi souvent que les commandements leur ordonnant d'attaquer un ennemi spécifique étaient fondés sur la méchanceté de leur ennemi, pas sur leur propre supériorité (Deutéronome 9.4-6).

La Bible condamne aussi fermement le fait de verser le sang innocent. Elle condamne encore et encore le recours à la violence contre des victimes inoffensives et incapables de se défendre (Deutéronome 27.25, Proverbes 6.16-18). Les tactiques terroristes courantes, comme les attaques ciblant des non combattants et visant à semer la terreur, sont également condamnées (Jérémie 7.6, 19.4, 22.3, 17). Même à petite échelle, le fait de tendre un piège à quelqu'un afin de le tuer est considéré comme un meurtre (Deutéronome 19.11).

Le Nouveau Testament interdit aussi explicitement aux chrétiens de verser le sang afin de défendre Christ (Matthieu 10.52). Tout effort visant à influencer ou renverser un gouvernement par la violence est également condamné (Romains 13.1). Les chrétiens sont plutôt appelés à surmonter le mal par le bien (Romains 12.21).

Le terrorisme est absolument incompatible avec une vision biblique du monde. L'Ancien comme le Nouveau Testament le condamnent clairement. Ces principes s'appliquent aux nations aussi bien qu'aux individus. La Bible n'aborde pas directement le terrorisme, au sens moderne du terme, mais elle condamne clairement tout ce qu'il représente.

English


Retour à la page d'accueil en français

Que dit la Bible du terrorisme ?