Qu’est-ce que le succès selon la Bible ?


Question : « Qu’est-ce que le succès selon la Bible ? »

Réponse :
Alors que le roi David était sur le point de mourir, il a donné ce conseil à son fils Salomon : « Respecte les ordres de l'Éternel, ton Dieu, marche dans ses voies et garde ses prescriptions, ses commandements, ses règles et ses instructions, en te conformant à ce qui est écrit dans la loi de Moïse. Ainsi tu réussiras dans tout ce que tu feras et partout où tu te tourneras. » (1 Rois 2.3) Il ne lui a pas dit de doter son royaume d'une armée puissante, de faire venir des richesses des pays voisins ni de vaincre ses ennemis au combat : pour lui, la clé du succès était de suivre Dieu et de lui obéir. Quand Salomon est devenu roi, il n'a pas demandé à Dieu la richesse et la puissance, mais la sagesse et le discernement pour bien diriger son peuple. Cette requête a plu à Dieu, qui lui a accordé un cœur plein de sagesse et de discernement, plus que n'importe qui d'autre avant lui. Il lui a donné aussi ce qu'il ne lui avait pas demandé : la richesse et l'honneur des hommes (1 Rois 3.1-14). Salomon a pris à cœur le conseil de son père, en tout cas pendant la plus grande partie de son règne, et y pensait en en écrivant ses Proverbes : « Mon fils, n'oublie pas mon enseignement et que ton cœur garde mes commandements, car ils prolongeront la durée de tes jours, les années de ta vie, et ils augmenteront ta paix. Que la bonté et la vérité ne t'abandonnent pas : attache-les à ton cou, écris-les sur la table de ton cœur. Tu trouveras ainsi grâce et bon sens aux yeux de Dieu et des hommes. » (Proverbes 3.1-4)

Jésus dit la même chose dans le Nouveau Testament, en affirmant que le plus grand commandement est : « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, de toute ta pensée et de toute ta force. Voici le deuxième : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n'y a pas d'autre commandement plus grand que ceux-là. » (Marc 12.30-31) Aimer Dieu signifie lui obéir et garder ses commandements (Jean 14.15, 23-24). La première étape de ce processus est d'accepter le don gratuit de la vie éternelle en Jésus-Christ (Jean 3.16). C'est là la clé du succès selon la Bible. Une fois que nous avons reçu ce don, Dieu commence à nous transformer, non point par nos propres efforts de volonté, mais par son Esprit (Jean 1.12-13). Comment agit-il et quel est le résultat ? D'abord, nous apprenons à faire confiance au Seigneur et à lui obéir. Ainsi, il nous transforme et nous donne une nouvelle nature (1 Corinthiens 5.17). Quand nous sommes éprouvés et troublés, que nous passons par ce que la Bible appelle des « épreuves », nous persévérons grâce à sa paix et sa direction et commençons à comprendre que Dieu se sert de ces épreuves pour fortifier notre être intérieur (Jean 16.33, Jacques 1.2). Autrement dit, les vicissitudes de la vie présente ne nous font pas tomber, mais nous aident à surmonter les problèmes par la grâce et la sagesse de Dieu. En obéissant à Dieu, nous sommes délivrés des malédictions de ce monde : la haine, la jalousie, les addictions, la confusion, les complexes d'infériorité, la colère, l'amertume, le refus de pardonner, l'égoïsme, etc.

Les disciples de Christ (chrétiens) manifestent aussi le fruit de l'Esprit de Dieu, qui demeure en eux : l'amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la fidélité, la douceur et le contrôle de soi (Galates 5.22-23). Nous disposons de toute la connaissance requise pour savoir quoi faire et vers qui nous tourner (Proverbes 3.5-6), d'une sagesse illimitée (Jacques 1.5) et de la paix qui surpasse toute intelligence (Philippiens 4.7). En grandissant dans la foi, nous apprenons à ne plus penser qu'à nous-mêmes, mais aussi aux autres. Notre plus grande joie devient de faire du bien aux autres et de nous donner à eux pour les aider à grandir et à prospérer spirituellement. Tel est le véritable succès, car nous pouvons avoir toute la puissance, l'argent, la popularité et le prestige, mais le succès selon le monde ne nous sera d'aucun avantage si notre âme est vide est remplie d'amertume. « Que servira-t-il à un homme de gagner le monde entier, s'il perd son âme ? Ou que pourra donner un homme en échange de son âme ? » (Matthieu 16.26)

Pour conclure, si Dieu veut avant tout que notre être intérieur soit transformé, il nous donne aussi des bénédictions matérielles en abondance : nourriture, vêtements, maisons, etc., car il aime ainsi nous bénir (Matthieu 6.25-33). La plupart d'entre nous tombons à un moment ou à un autre dans le piège de nous concentrer sur les dons, aux dépens de celui qui en est la source. Alors, notre joie et notre contentement diminuent et nous entravons l'œuvre transformatrice du Saint-Esprit en nous, à cause de notre sens erroné des priorités. C'est peut-être pour cela que Dieu limite parfois ses dons envers nous, pour éviter qu'ils ne deviennent une occasion de chute au point de nous éloigner de lui.

Imaginez deux mains tendues vers vous. La main droite vous tend le véritable contentement, la capacité à faire face aux problèmes de la vie sans être submergé par eux, une paix qui surpasse toutes circonstances, la sagesse pour savoir quoi faire, la connaissance et la direction constante de Dieu pour votre vie, l'amour pour les autres, l'acceptation de soi, une joie indépendante des circonstances et enfin, à la fin de cette vie, l'éternité avec le Dieu qui vous donne toutes ces choses gratuitement. L'autre contient tout l'argent, la puissance et le succès que le monde a à offrir, mais sans rien de la main droite. Laquelle choisiriez-vous ? La Bible dit : « En effet, là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. » (Matthieu 6.21) La main droite est la définition biblique du succès.

English


Retour à la page d'accueil en français

Qu’est-ce que le succès selon la Bible ?