settings icon
share icon
Question

Comment savoir que la Bible est la Parole de Dieu, plutôt que les livres apocryphes, le Coran, le livre de Mormon, etc. ?

Réponse


La question de savoir quel texte religieux (s'il y en a un) est la véritable parole de Dieu est de la plus haute importance. Pour éviter le raisonnement circulaire, la première question que nous devons poser est la suivante : comment saurions-nous si Dieu a communiqué en premier lieu ? Eh bien, il faudrait que Dieu communique d'une manière que les gens puissent comprendre, mais cela signifie aussi que les gens pourraient inventer leurs propres messages et prétendre simplement qu'ils viennent de Dieu. Il semble donc raisonnable de penser que si Dieu voulait authentifier sa communication, il devrait la vérifier d'une manière qui ne pourrait être reproduite par de simples humains - en d'autres termes, par des miracles. Cela réduit considérablement le champ d'investigation.

Au-delà des preuves de l'exactitude de la Bible (preuves manuscrites) et de son historicité (preuves archéologiques), la preuve la plus importante est celle de son inspiration. La véritable détermination de la prétention de la Bible à une vérité inspirée absolue réside dans ses preuves surnaturelles, y compris la prophétie. Dieu a utilisé des prophètes pour dire et écrire sa Parole et Dieu utilise des miracles comme l'accomplissement des prophéties pour authentifier ses messagers. Par exemple, dans la Genèse 12:7, Dieu promet que la terre d'Israël devait être pour Abraham et ses descendants. En 1948, Israël a été rendu au peuple juif pour la deuxième fois de l'histoire. Cela peut ne pas sembler si étonnant jusqu'à ce que vous réalisiez qu'aucune nation dans l'histoire du monde n'a été dispersée de sa patrie et n'y est revenue ! Israël l'a fait deux fois.

Le livre de Daniel prédit avec précision la venue des quatre grands royaumes de Babylone, de la Médo-Perse, de la Grèce et de Rome, des siècles avant que certains de ces royaumes n'entrent en scène, avec des détails sur la façon dont ils allaient régner et être brisés. Cela inclut les règnes d'Alexandre le Grand et d'Antiochus Épiphane.

Dans Ézéchiel 26, nous pouvons voir avec des détails étonnants comment la ville de Tyr devait être détruite, comment elle serait démolie et comment ses débris seraient jetés dans la mer. Lorsqu'Alexandre le Grand marcha sur cette région, il rencontra un groupe de personnes enfermées dans une tour sur une île au large de la côte, près de là. Comme il ne pouvait pas traverser la mer, il ne pouvait pas combattre ceux qui se trouvaient dans la tour. Plutôt que de les attendre, le fier conquérant a demandé à son armée de jeter des pierres dans la mer pour construire un pont terrestre vers la tour. Cela a fonctionné. Son armée a traversé la mer et a renversé les occupants de la forteresse. Mais où a-t-il trouvé autant de pierres ? Les rochers utilisés pour le pont terrestre étaient les débris de la ville de Tyr... Ses pierres ont été jetées à la mer !

Il y a tellement de prophéties concernant le Christ (plus de 270 !) qu'il faudrait plus que quelques écrans pour les énumérer toutes. De plus, Jésus n'aurait eu aucun contrôle sur plusieurs d'entre elles, comme le lieu ou l'heure de sa naissance. Deuxièmement, les chances qu'un seul homme accomplisse accidentellement ne serait-ce que 16 d'entre elles sont de 1 sur 10^45 (10 à la 45ième puissance, 10 suivie de 45 zeros). Combien cela fait-il ? À titre de comparaison, il y a moins de 10^82 atomes dans l'univers entier ! Et Jésus, qui a affirmé que la Bible est la Parole de Dieu, a prouvé sa fiabilité et sa divinité par sa résurrection (un fait historique difficile à ignorer).

Considérons maintenant le Coran : son auteur, Mahomet, n'a accompli aucun miracle pour étayer son message (même lorsque ses disciples le lui ont demandé - sourate 17:91-95 ; 29:47-51). Ce n'est que dans une tradition beaucoup plus tardive (les Hadiths) que des miracles présumés apparaissent, et ils sont tous assez fantaisistes (comme le fait que Muhammad ait coupé la lune en deux) et ne sont étayés par aucun témoignage fiable. En outre, le Coran contient des erreurs historiques évidentes. Les musulmans croient que la Bible est inspirée, mais qu'elle comporte quelques erreurs dues à l'édition (sourate 2:136 ainsi que les sourates 13, 16, 17, 20, 21, 23, 25). La question à laquelle ils ne peuvent répondre adéquatement est la suivante : "Quand la Bible a-t-elle été corrompue ?" S'ils disent avant 600 après J.-C., alors comment le Coran peut-il recommander aux croyants de la lire ? S'ils affirment que c'était après 600 après J.-C., alors ils ont sauté de la poêle à frire au feu, car nous n'avons absolument aucun doute quant à l'exactitude des manuscrits bibliques depuis au moins le 3e siècle. Même si le christianisme était faux, le Coran a toujours un problème insurmontable parce qu'il porte des jugements contre les chrétiens pour avoir cru des choses qu'ils ne croient pas (et n'ont jamais cru). Par exemple, le Coran enseigne que les chrétiens croient que la Trinité est le Père, la Mère (Marie) et le Fils (sourate 5:73-75, 116), et le Coran enseigne également que les chrétiens croient que Dieu a eu des relations sexuelles avec Marie pour avoir un fils (sourates 2:116 ; 6:100-101 ; 10:68 ; 16:57 ; 19:35 ; 23:91 ; 37:149-151 ; 43:16-19). Si le Coran vient vraiment de Dieu, alors il devrait au moins être capable de rapporter avec exactitude ce que les chrétiens croient.

Joseph Smith, l'auteur du Livre de Mormon, a essayé de faire quelques miracles et de prophétiser (un test pour un vrai prophète dans Deutéronome 18:21-22) mais a échoué plusieurs fois. Il a prédit la seconde venue du Christ dans History of the Church (HC) 2:382. Joseph Smith a prêché que la venue du Seigneur aurait lieu dans 56 ans (environ 1891). La seconde venue n'a pas eu lieu en 1891, et l'Église mormone ne le prétend pas. Elle ne s'est pas non plus produite depuis. Il a également prophétisé que plusieurs villes seraient détruites dans Doctrine et Alliances (D&C) 84:114-115. New York, Albany et Boston devaient être détruites si elles rejetaient l'Évangile selon Smith. Joseph Smith lui-même s'est rendu à New York, Albany et Boston et y a prêché. Ces villes n'ont pas accepté son évangile, pourtant elles n'ont pas été détruites. Une autre fausse prophétie célèbre de Joseph Smith était sa "FIN DE TOUTES LES NATIONS" dans D&C 87 concernant la rébellion de la Caroline du Sud dans la guerre entre les états. Le Sud était censé demander de l'aide à la Grande-Bretagne et, en conséquence, la guerre se déverserait sur toutes les nations ; les esclaves se révolteraient ; les habitants de la terre seraient en deuil ; la famine, la peste, le tremblement de terre, le tonnerre, la foudre et la fin complète de toutes les nations en résulteraient. Le Sud s'est finalement révolté en 1861, mais les esclaves ne se sont pas soulevés, la guerre n'a pas été déversée sur toutes les nations, il n'y a pas eu de famine mondiale, de peste, de tremblement de terre, etc. et il n'y a pas eu de "fin de toutes les nations".

La collection d'écrits que les protestants appellent les Apocryphes (écrits cachés), les catholiques romains appellent les livres deutérocanoniques (plus tard ou second canon). Ces livres ont été écrits entre 300 avant J.-C. et 100 après J.-C., la période intertestamentaire entre les écrits inspirés des prophètes de Dieu dans l'Ancien Testament et ceux des apôtres et de leurs contemporains dans le Nouveau Testament. Ces écrits ont été acceptés "infailliblement" dans la Bible par l'Église catholique romaine en 1546, lors du Concile de Trente. Les Apocryphes seraient couverts par les preuves de la Bible si ces écrits étaient réellement inspirés - mais les preuves semblent indiquer qu'ils ne le sont pas. Dans la Bible, nous trouvons des prophètes de Dieu dont les messages sont ratifiés par des miracles ou des prophéties qui se réalisent, et dont le message est immédiatement accepté par le peuple (Deut 31:26 ; Josué. 24:26 ; 1 Samuel 10:25 ; Daniel 9:2 ; Col. 4:16 ; 2 Pierre 3:15-16). Ce que nous trouvons dans les apocryphes est tout le contraire - aucun livre apocryphe n'a été écrit par un prophète. Aucun de ces livres n'a été inclus dans les Écritures hébraïques. Il n'y a aucune ratification des auteurs d'aucun livre apocryphe. Aucun livre apocryphe n'est cité comme faisant autorité par les auteurs bibliques ultérieurs. Il n'y a aucune prophétie accomplie dans aucun livre apocryphe. Enfin, Jésus, qui a cité chaque section de l'Écriture de l'Ancien Testament, n'a jamais cité les apocryphes. Aucun de ses disciples ne l'a fait non plus.

La Bible surpasse tellement toutes les sources concurrentes en tant que révélation de Dieu que si elle n'est pas la Parole de Dieu, il semble impossible de choisir parmi les restes. Si la Bible n'est pas la Parole de Dieu, alors il ne nous reste aucun critère clair pour savoir ce qui pourrait l'être.

English



Retour à la page d'accueil en français

Comment savoir que la Bible est la Parole de Dieu, plutôt que les livres apocryphes, le Coran, le livre de Mormon, etc. ?
Partager cette page Facebook icon Twitter icon Pinterest icon Email icon
© Copyright Got Questions Ministries