Qui était Astarté ?



 


Question : « Qui était Astarté ? »

Réponse :
Astarté était la déesse principale du panthéon syrien, phénicien et cananéen antique. Les Phénicians l’appelaient Astarté, les Assyriens Ishtar et les Philistins Achéra (1 Samuel 31.10). Du fait qu’Israël n’a pas achevé la conquête de Canaan, le culte d’Astarté a survécu et continué à troubler Israël, dès la mort de Josué (Juges 2.13).

Astarté était représentée sous la forme d’un tronc d’arbre sans branches planté dans le sol, dans lequel était généralement gravé un symbole représentant la déesse. Du fait de son association avec les arbres gravés, les lieux de culte d’Astarté étaient généralement appelés « poteaux » et le terme hébreux « achera » (pluriel « acherim ») pouvait faire référence à la fois à la déesse ou au poteau sacré. Un des crimes de Manassé a été de « m[ettre] la statue [littéralement le poteau gravé] d’Astarté qu’il avait fabriquée dans le temple » (2 Rois 21.7).

Astarté, considérée comme la déesse de la lune, était souvent présentée comme l’épouse de Baal, le dieu du soleil (Juges 3.7, 6.28, 10.6, 1 Samuel 7.4, 12.10). Elle était aussi considérée comme la déesse de l’amour et de la guerre et parfois associée à Anath, une autre déesse cananéenne. Le culte d’Astarté était caractérisé par la sensualité et impliquait la prostitution sacrée. Les prêtres et prêtresses d’Astarté pratiquaient aussi la divination.

L’Éternel Dieu, par la Loi de Moïse, interdit le culte d’Astarté. La Loi dit qu’il ne doit pas y avoir de « poteau sacré en bois » à côté de l’autel de Jéhovah (Deutéronome 16.21). Malgré cette interdiction claire, le culte d’Astarté était un problème récurrent en Israël. Quand Salomon est tombé dans l’idolâtrie, une des divinités païennes qu’il a faites entrer dans son Royaume était Astarté, « la divinité des Sidoniens » (1 Rois 11.5, 33). Par la suite, le culte d’Astarté s’est davantage répandu sous l’influence de la reine Jézabel, avec 400 prophètes d’Astarté qui mangeaient à la table royale (1 Rois 18.19). Par moment, Israël passait par une vague de réveil. D’importantes croisades contre le culte d’Astarté ont été menées par Gédéon (Juges 6.25-30), le roi Asa (1 Rois 15.13) et le roi Josias (2 Rois 23.1-7).




Retour à la page d'accueil Français

Qui était Astarté ?