Qu’est-ce que l’Arche de l’Alliance ?



 


Question : « Qu’est-ce que l’Arche de l’Alliance ? »

Réponse :
Dieu a fait une alliance (conditionnelle) avec les enfants d’Israël, par son serviteur Moïse. Il leur a promis de les bénir, eux et leur descendance, de génération en génération, s’ils obéissaient à ses lois, mais les a avertis aussi qu’ils seraient punis et dispersés s’ils lui désobéissaient. Le signe de cette alliance était un coffre que les Israélites ont fabriqué selon le plan que Dieu lui-même leur avait donné, qui contenait les tablettes de pierre sur lesquelles étaient inscrits les Dix Commandements. Ce coffre, ou arche, était fait de bois d’acacia recouvert d’or. Il devait être conservé dans le sanctuaire intérieur du Tabernacle tant que le peuple était dans le désert, puis dans le Temple de Jérusalem. Il s’agit de l’Arche de l’Alliance.

L’importance fondamentale de Arche de l’Alliance dépend de son couvercle, appelé le « siège de miséricorde ». Cette expression vient de l’hébreux « couvrir, apaiser, purifier, annuler ou expier. » Une fois par an, le grand-prêtre entrait dans le Saint des saints, où l’Arche était conservée, afin d’offrir un sacrifice pour ses péchés et ceux des Israélites (Lévitique 16). Il versait le sang de l’animal sacrifié sur le siège de miséricorde afin d’apaiser la colère de Dieu contre les péchés commis. Cette expiation ne pouvait avoir lieu qu’ici.

Le siège de miséricorde était une représentation symbolique du sacrifice ultime pour tous les péchés : le sang de Christ versé sur la croix. L’Apôtre Paul, un ancien Pharisien, familier de l’Ancien Testament, savait de quoi il parlait en expliquant en Romains 3.24-25 comment Christ couvre nos péchés : « et ils [c. à d. les hommes, qui ont tous péché] sont gratuitement déclarés justes par sa grâce, par le moyen de la libération qui se trouve en Jésus-Christ. C’est lui que Dieu a destiné à être par son sang une victime expiatoire pour ceux qui croiraient. » Tout comme l’expiation des péchés à l’époque de l’Ancien Testament n’était possible que sur le siège de miséricorde de l’Arche de l’Alliance, il n’y a aussi qu’un seul lieu d’expiation dans le Nouveau Testament et jusqu’à aujourd’hui : la croix de Jésus-Christ. En tant que chrétiens, nous ne regardons plus à l’Arche, mais au Seigneur Jésus lui-même, pour la propitiation et l’expiation de nos péchés.




Retour à la page d'accueil Français

Qu’est-ce que l’Arche de l’Alliance ?