A quoi Dieu ressemble-t-il ?



 


Question : « À quoi Dieu ressemble-t-il ? »

Réponse :
Dieu est Esprit (Jean 4.24) et ne ressemble donc à rien que nous puissions décrire. Exode 33.20 nous dit : « Tu ne pourras pas voir mon visage, car l’homme ne peut me voir et vivre. » En tant qu’êtres humains pécheurs, nous sommes incapables de voir Dieu dans toute sa gloire. Son apparence est absolument inimaginable et trop glorieuse pour que l’homme pécheur puisse le percevoir en toute sécurité.

La Bible raconte que Dieu est apparu au peuple à plusieurs occasions. Ces épisodes ne doivent pas être compris comme décrivant précisément son aspect, mais plutôt comme des moyens par lesquels il s’est révélé à nous d’une manière que nous puissions comprendre. Son apparence dépasse notre capacité à comprendre et à décrire. Il en donne des aperçus pour nous enseigner des vérités le concernant, mais pas forcément pour que nous ayons une image de lui à l’esprit. Ézéchiel 1.26-28 et Apocalypse 1.14-16 sont deux passages qui le décrivent puissamment.

Ézéchiel 1.26-28 déclare : « Au-dessus de la voûte céleste qui était sur leurs têtes, il y avait quelque chose de similaire à une pierre de saphir, qui ressemblait à un trône, et sur cette forme de trône apparaissait quelqu’un dont l’aspect ressemblait à celui d’un homme, tout en haut. J’ai vu comme un éclat étincelant, comme du feu, qui l’enveloppait tout autour. » Apocalypse 1.14-16 proclame : « Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige. Ses yeux étaient comme une flamme de feu, ses pieds étaient semblables à du bronze ardent, comme s’ils avaient été embrasés dans une fournaise, et sa voix ressemblait au bruit de grandes eaux. Il tenait dans sa main droite sept étoiles, de sa bouche sortait une épée aiguë à deux tranchants et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans toute sa force. »

Ces passages représentent les tentatives d’Ézéchiel et de Jean pour décrire Dieu le mieux possible, en usant de vocabulaire symbolique pour exprimer ce pour quoi le langage humain n’a pas de mots. (« quelqu’un dont l’aspect ressemblait à, » « comme, » « étaient comme, » etc.) Nous savons que quand nous serons au ciel, « nous le verrons tel qu’il est. » (1 Jean 3.2) Le péché aura disparu et nous pourrons le percevoir dans toute sa gloire.


Retour à la page d'accueil en français

A quoi Dieu ressemble-t-il ?