Le chrétien peut-il perdre son salut ?




Question : "Le chrétien peut-il perdre son salut ?"

Réponse :
Avant de répondre à cette question, il nous faut définir le mot « chrétien ». Un chrétien n’est pas quelqu’un qui a dit une prière, ou qui s’est avancé pour répondre à un appel, ou qui a été élevé dans une famille chrétienne. Si chacune de ces choses peut faire partie de l’expérience d’un chrétien, ce n’est pas ce qui « fait » un chrétien. Un chrétien est quelqu’un qui, par la foi, a reçu Jésus-Christ dans son cœur et L’a pleinement reconnu comme son seul Sauveur (Jean 3 : 16 ; Actes 16 : 31 ; Ephésiens 2 : 8-9).

Avec cette définition en tête, est-il possible de dire qu’un chrétien peut perdre son salut ? Peut-être le meilleur moyen de répondre à cette question capitale est d’examiner ce que dit la Bible à propos du salut et d’étudier quelles seraient les conséquences si un chrétien perdait son salut. Voici donc quelques exemples :

Un chrétien est une nouvelle création. « Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle création. Les choses anciennes sont passées ; voici, toutes choses sont devenues nouvelles » (2 Corinthiens 5 : 17). Ce verset parle d’une personne qui est devenue une nouvelle créature du fait qu’elle est désormais « en Christ ». Pour un chrétien, perdre son salut, signifierait donc que cette nouvelle création devrait être annulée et inversée .

Un chrétien est racheté. « Vous savez que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache » (1 Pierre 1 : 18-19). Le mot « racheter » sous-entend qu’un achat a été effectué et qu’un prix a été payé. Pour qu’un chrétien puisse perdre son salut, il faudrait que Dieu lui-même annule l’achat qu’Il a effectué et payé avec le sang précieux de Christ.

Un chrétien est justifié. « Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ (Romains 5 : 1). « Justifier » signifie « déclarer juste ». Tous ceux qui reçoivent Jésus comme leur Sauveur sont « déclarés justes » par Dieu. Pour qu’un chrétien perde son salut, il faudrait donc que Dieu reprenne Sa Parole et « démente » ce qu’Il a précédemment déclaré.

Un chrétien a la promesse de la vie éternelle. « Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle » (Jean 3 : 16). La vie éternelle, c’est une promesse d’éternité dans le ciel avec Dieu (pour toujours). Dieu promet « Croyez et vous aurez la vie éternelle ». Pour qu’un chrétien perde son salut, il faudrait que la vie éternelle lui soit ôtée. Si la promesse de Dieu est qu’un chrétien vivra éternellement, comment Dieu pourrait-il en même temps revenir sur sa promesse et ôter la vie éternelle ?

Un chrétien est assuré de sa glorification. « Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés ; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés ; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés » (Romains 8 : 30). Comme nous l’avons appris dans Romains 5 : 1, la justification est prononcée au moment même où on confesse sa foi en Christ. Selon Romains 8 : 30, la glorification est garantie à tous ceux que Dieu a justifiés. La glorification fait référence au chrétien recevant au ciel un corps parfaitement ressuscité. Si un chrétien perdait son salut, alors Romains 8 : 30 serait une erreur, puisque Dieu ne pourrait pas garantir la glorification à tous ceux qu’il a prédestinés, appelés et justifiés.

Bien d’autres commentaires pourraient être apportés pour expliquer le salut. Même le peu qui vient d’être dit rend parfaitement clair qu’un chrétien ne peut pas perdre son salut. Tout (ou presque tout) ce qui est décrit dans la Bible, arrive au moment où nous recevons Jésus-Christ et ceci serait invalidé dès lors que le chrétien pourrait perdre son salut. Non, le salut ne peut pas être révoqué. Un chrétien ne peut pas être privé de la créature nouvelle qu’il est en Christ. La rédemption ne peut pas être annulée. La vie éternelle ne peut pas être perdue et être considérée en même temps éternelle. Si un chrétien pouvait perdre son salut cela signifierait que Dieu revient sur sa Parole et change d’avis – or, la Bible déclare que ces deux choses sont impossibles.

Les objections les plus fréquentes au fait que le chrétien ne peut pas perdre son salut, sont les suivantes : 1) Qu’advient-il aux chrétiens qui continuent de vivre d’une façon immorale ? 2) Que se passe-t-il pour ceux qui sont chrétiens et qui plus tard rejettent leur foi et renient le Christ ? La réponse à ces deux objections est apportée par cette phrase : « Qui est chrétien ? » La Bible déclare que le vrai chrétien ne pratique pas le péché (1 Jean 3 : 6). La Bible déclare que quelqu’un qui rejette sa foi prouve par là même qu’il n’a jamais été un vrai chrétien (1 Jean 2 : 19). C’est pourquoi aucune des objections n’est valable. Les chrétiens ne pratiquent pas continuellement le péché. Ils ne rejettent pas non plus leur foi et ne renient pas le Christ. Si tel est le cas, c’est la preuve qu’ils n’ont jamais été rachetés.

Non, un chrétien ne peut pas perdre son salut. Rien ne peut séparer un chrétien de l’amour de Dieu (Romains 8 : 38-39). Rien ne peut enlever un chrétien de la main de Dieu (1 Jean 10 : 28-29). Dieu veut et est capable de garantir et de préserver le salut. Il nous l’a donné. Jude 24-25 nous dit : « Or, à celui qui peut vous préserver de toute chute et vous faire paraître devant sa gloire irréprochables et dans l’allégresse, à Dieu seul, notre Sauveur, par Jésus-Christ notre Seigneur, soient gloire, majesté, force et puissance, dès avant tous les temps, et maintenant, et dans tous les siècles ! Amen. »


Retour à la page d’accueil Français

Le chrétien peut-il perdre son salut ?