Le livre des Proverbes



Auteur : Le roi Salomon est l’auteur principal du livre des Proverbes. Son nom apparaît en chapitre 1 :1, 10 :1 et 25 :1. Nous pouvons aussi supposer que Salomon a rassemblé et édité des proverbes autres que les siens, car L’Ecclésiaste 12 :9 déclare : « Outre que l’Ecclésiaste fut un sage, il a encore enseigné la science au peuple, et il a examiné, sondé, mis en ordre un grand nombre de sentences. » En fait, le titre hébreux ’ Mishle Shelomoh’ est traduit « Proverbes de Salomon ».

Date de rédaction : Les proverbes de Salomon ont été écrits autour de l’an 900 avant Jésus-Christ. Pendant son règne en tant que roi, la nation d’Israël a atteint son apogée spirituellement, politiquement, culturellement et économiquement. En même temps que la renommée d’Israël montait en flèche, celle du roi Salomon grandissait aussi. Des dignitaires étrangers de régions lointaines du monde connu, entreprirent de voyager de longues distances pour entendre la sagesse du monarque. (1 Rois 4 :34).

L’objectif du livre : La connaissance n’est rien d’autre qu’une accumulation de faits, mais la sagesse est la capacité à voir les gens, les évènements, et les situations, tels que Dieu les voit. Dans le livre des Proverbes, Salomon révèle la pensée de Dieu dans des domaines surnaturels, tout comme dans les situations communes et ordinaires de tous les jours. Il semble qu’aucun sujet n’ait échappé à l’attention du roi Salomon. Les sujets qui touchent à la conduite personnelle, les relations sexuelles, les affaires, la fortune, la charité, l’ambition, la discipline, les dettes, la façon d’élever les enfants, le caractère, l’alcool, la politique, la revanche, et la sainteté, sont parmi les nombreux sujets traités, dans cette riche collection de maximes remplies de sagesse.

Versets-clés : Proverbe 1 :5 « Que le sage écoute, et il augmentera son savoir ; et celui qui est intelligent acquerra de l’habileté… »

Proverbe 1 :7 « La crainte de l’Eternel est le commencement de la science ; les insensés méprisent la sagesse et l’instruction. »

Proverbe 4 :5 « Acquiers la sagesse, acquiers l’intelligence ; n’oublie pas les paroles de ma bouche, et ne t’en détourne pas. »

Proverbe 8 :13-14 « La crainte de l’Eternel c’est la haine du mal ; l’arrogance et l’orgueil, la voie du mal, et la bouche perverse, voilà ce que je hais. Le conseil et le succès m’appartiennent ; je suis l’intelligence, la force est à moi. »

Résumé succinct : Résumer le livre des Proverbes est une chose difficile, car, contrairement aux autres livres des Ecritures, il n’y a pas d’histoire particulière ou d’intrigue dans ses pages ; il n’y a pas non plus de personnages dominants dans le livre. C’est la sagesse qui tient la place centrale du livre – une sagesse grande et divine qui transcende l’histoire entière, les nations et les cultures. Même une lecture rapide de cet immense trésor révèle que les maximes concises du sage roi Salomon, sont aussi valables aujourd’hui qu’elles l’étaient quelques trois mille ans plus tôt.

Préfigurations : Le thème de la sagesse et sa nécessité dans nos vies, trouve son accomplissement en Christ. Dans les Proverbes, nous sommes continuellement encouragés à chercher la sagesse, à obtenir la sagesse, et à comprendre la sagesse. Les Proverbes nous disent aussi—et le répètent—que la crainte de l’Eternel est le commencement de la sagesse (1 :7 ; 9 :10). Notre crainte de la colère de l’Eternel et de sa justice, est ce qui nous pousse vers Christ, qui est lui-même l’incarnation de la sagesse de Dieu, comme exprimé dans son plan glorieux de rédemption de l’humanité. En Christ, « dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. »(Colossiens 2 :3), nous trouvons la réponse à notre quête de sagesse, le remède à notre crainte de Dieu, et « la justice, la sanctification et la rédemption » dont nous avons si désespérément besoin (1 Corinthiens 1 :30). La sagesse que nous trouvons en Christ est mise en contraste avec la folie du monde, qui nous encourage à être sage à nos propres yeux. Mais les Proverbes nous disent aussi que les voies du monde ne sont pas celles de Dieu (Prov.3 :7) et elles nous entraînent à la mort (Prov.14 :12 ; 16 :25).

Application à notre vie : Il y a un aspect pratique indéniable dans ce livre des Proverbes, car on trouve dans ses trente-trois chapitres des réponses sensées et pratiques à toutes sortes de problèmes complexes. Le livre des Proverbes est assurément le meilleur livre « mode d’emploi » qui ait jamais été écrit, et ceux qui ont le bon sens de prendre à cœur les leçons de Salomon, découvriront rapidement que la sainteté, la prospérité et le contentement sont à portée de leurs mains.

La promesse qui revient sans cesse dans le livre des Proverbes, dit que ceux qui choisissent la sagesse et qui choisissent de suivre Dieu seront bénis de nombreuses manières : une longue vie (9 :11), la prospérité (2 :20-22), la joie (3 :13-18) et la bonté de Dieu (12 :21). Ceux qui rejettent Dieu, par contre, connaîtront la honte et la mort (3 :35 ; 10 :21). Rejeter Dieu c’est choisir la folie au lieu de la sagesse, et c’est choisir d’être séparé de Dieu, de sa parole, de sa sagesse et de ses bénédictions.


Retour à la page Résumé/vue d’ensemble de l’Ancien Testament

Le livre des Proverbes