www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Que dit la Bible au sujet du purgatoire ?"

Réponse :
L’Encyclopédie catholique définit le purgatoire comme “condition ou état pour ceux qui ne se sont pas totalement aliénés de Dieu par leurs péchés, mais qui temporairement et partiellement sont aliénés de Dieu tandis que leur amour est rendu parfait et elles donnent la satisfaction pour leurs péchés.” En résumé, dans la théologie catholique, le purgatoire est un endroit où va l’âme du chrétien après la mort pour être purifiée des péchés qu’il n’a pas pu expier totalement au cours de sa vie. Cette doctrine du purgatoire est-elle en accord avec la Bible ? Absolument non !

Jésus est mort pour payer le prix de tous nos péchés (Romains 5:8). Esaïe 53:5 déclare, “ Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.” Jésus a souffert pour nos péchés pour que nous soyons délivrés de la souffrance. Dire que nous devons aussi souffrir pour nos péchés revient à dire que la souffrance de Jésus était insuffisante. Dire que nous devons expier nos péchés en nous purifiant dans le purgatoire revient à nier la suffisance du sacrifice expiatoire de Jésus (1 Jean 2:2). L’idée selon laquelle nous devons souffrir pour nos péchés après la mort est contraire à tout ce que dit la Bible au sujet du salut.

Le principal passage biblique auquel font allusion les Catholiques comme preuve du purgatoire est celui de 1 Corinthiens 3:15, qui dit, “ Si l’oeuvre bâtie par quelqu’un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense. Si l’oeuvre de quelqu’un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu.” Ce passage (1 Corinthiens 3:12-15) se sert d’une illustration de choses passant au travers du feu pour décrire comment les œuvres des croyants seront jugées. Si nos œuvres sont de bonne qualité “or, argent, pierres précieuses,” elles passeront au travers du feu sans être détruites, et nous seront récompensés pour elles. Si nos œuvres sont de mauvaise qualité “bois, foin, et chaume,” elles seront consumées par le feu et il n’y aura pas de récompense. Le passage ne dit pas que ce sont les croyants qui allaient passer au travers du feu, mais plutôt leurs œuvres. 1 Corinthiens 3:15 dit que le croyant allait être “sauvé comme au travers du feu,” et non qu’il serait “purifié par les flammes.”

Comme plusieurs autres dogmes catholiques, celui du purgatoire est fondé sur la mauvaise compréhension de la nature du sacrifice de Christ. Les Catholiques considèrent la Messe / Eucharistie comme une re-présentation du sacrifice de Christ car ils n’ont pas compris que le sacrifice que Jésus a offert une fois pour toutes était absolument et parfaitement suffisant (Hébreux 7:27). Les Catholiques considèrent les œuvres méritoires comme contribuant au salut car ils n’ont pas compris que le sacrifice de Jésus n’a pas besoin d’une nouvelle “contribution” (Ephésiens 2:8-9). De même, le purgatoire est compris par les Catholiques comme un lieu de purification pour se préparer à entrer au ciel car ils ne reconnaissent que par le sacrifice de Jésus, nous sommes déjà purifiés, déclarés justes, pardonnés, rachetés, réconciliés, et sanctifiés.

L’idée même du purgatoire et les doctrines qui y sont souvent attachées (la prière pour les morts, les indulgences, les œuvres méritoires au profit des morts, etc.) constituent une non reconnaissance du fait que la mort de Jésus était suffisante pour payer le prix de TOUS nos péchés. Jésus, l’incarnation de Dieu (Jean 1:1,14), a payé un prix infini pour nos péchés. Jésus est mort pour nos péchés (1 Corinthiens 15:3). Jésus est le sacrifice expiatoire pour nos péchés (1 Jean 2:2). Le fait de limiter le sacrifice de Jésus uniquement à l’expiation du péché originel, ou aux péchés commis avant d’être sauvé, constitue une attaque contre la personne et l’œuvre de Jésus-Christ. Si nous devons, de quelque manière que ce soit, payer pour, expier, ou souffrir pour nos péchés – cela veut dire que la mort de Jésus n’était pas un sacrifice parfait, complet, et suffisant.

Pour les croyants, la mort c’est "quitter ce corps et demeurer auprès du Seigneur" (2 Corinthiens 5:6-8 ; Philippiens 1:23). Remarquez que le verset ne dit pas "quitter ce corps pour aller au purgatoire dans le feu purificateur." Non, grâce à la perfection, au caractère complet et suffisant du sacrifice de Jésus, nous sommes immédiatement dans la présence du Seigneur après la mort, totalement purifiés, libres du péché, glorifiés, rendus parfaits, et en fin de compte sauvés.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.