www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Que s'est-il passé pendant la période intertestamentaire ?"

Réponse :
L'intervalle de temps entre les derniers écrits de l'Ancien Testament et l'apparition de Jésus-Christ est connu sous le nom de période « intertestamentaire » (ou entre les testaments). Parce qu'il n'y a pas eu de message prophétique de Dieu pendant cette période, certains l'appellent les « 400 années de silence ». L'atmosphère politique, religieuse et sociale de la Palestine a changé considérablement durant cette période. Une grande partie de ce qui s'est passé avait été prédit par le prophète Daniel. (Lisez Daniel chapitres 2, 7, 8 et 11 et comparez avec les évènements historiques).

Israël était sous le joug de l'empire Perse entre 532 et 332 environ avant Jésus-Christ. Les Perses permettaient aux Juifs de pratiquer leur religion sans trop de résistance. Ils furent même autorisés à reconstruire le temple et à y pratiquer leur culte (2 Chroniques 36 :22-23 ; Esdras 1 :1-4). Cette période comprenait les 100 dernières années de la période de l'Ancien Testament ainsi que les 100 premières années de la période intertestamentaire. Cette époque de paix et de contentement relatifs, n'était que le calme qui précède la tempête.

Alexandre le Grand vainquit Darius de Perse, imposant la domination grecque sur le monde. Alexandre était un élève d'Aristote et par conséquent bien éduqué dans la philosophie grecque et dans la politique. Il exigea que la culture grecque soit promue dans tous les pays dont il faisait la conquête. Par conséquent l'Ancien Testament hébreux fut traduit en Grec, devenant la traduction connue sous le nom de « la Septante ». La majorité des références du Nouveau Testament aux Ecritures de l'Ancien Testament utilise l'expression ou la version de la Septante. Alexandre accorda la liberté de culte aux Juifs, bien qu'il préconisait fortement les différents styles de vie grecques ; ce ne fut pas une bonne période pour Israël, étant donné que la culture grecque était très mondaine, humaniste et impie.

Après la mort d'Alexandre, la Judée fut dominée par toute une série de successeurs, aboutissant au règne d'Antiochos Ephiphane. Antiochos fit plus que refuser la liberté de religion aux Juifs. Autour de 167 avant Jésus-Christ, il renversa la lignée légitime du sacerdoce et profana le temple, le souillant avec le sacrifice d'animaux impurs et avec un autel païen (voir Marc 13 :14). Cela représentait l'équivalent religieux d'un viol. Par la suite, les Juifs résistèrent à Antiochos, restaurèrent le sacerdoce légitime et reprirent le temple. La période qui suivit fut marquée par la guerre, la violence et les luttes intestines.

Autour de 63 avant Jésus-Christ, Pompée conquit la Palestine, mettant toute la Judée sous le joug des Césars. Ces événements amenèrent Hérode à être sacré ‘roi de Judée' par l'empereur romain et le sénat. Ce fut cette nation qui taxa et contrôla les Juifs et par la suite exécuta le Messie sur une croix romaine. Les cultures romaines, grecques et Hébraïques étaient désormais mélangées en pays de Judée.

Pendant la période d'occupation grecque et romaine, deux groupes politiques/religieux importants émergèrent en Palestine. Les ‘pharisiens' ajoutèrent à la loi de Moïse, la tradition orale, et par la suite considérèrent leurs propres lois plus importantes que celles de Dieu (voir Marc 7 :1-23). Bien que les enseignements de Christ s'accordaient souvent avec ceux des pharisiens, il s'insurgea contre leur légalisme superficiel et leur manque de compassion. Les ‘Sadducéens' représentaient les aristocrates et les gens fortunés. Les sadducéens, qui exerçaient le pouvoir par l'intermédiaire du Sanhédrin, rejetèrent tout sauf les livres mosaïques de l'Ancien Testament. Ils refusaient de croire en la résurrection et étaient généralement disciples des Grecs qu'ils admiraient grandement.

Le flot d'événements qui préparèrent la venue de Christ, eut un impact profond sur le peuple juif. Les Juifs et les païens des autres nations, étaient tous désillusionnés quant à la religion. Les païens commençaient à douter de la validité du polythéisme. Les Romains et les Grecs étaient insatisfaits de leurs mythologies et attirés par les Ecritures hébraïques, maintenant facilement accessibles et lisibles en Grec ou en Latin. Les Juifs, de leur côté, étaient abattus. Une fois encore, ils étaient conquis, opprimés et pollués (souillés). L'espoir était au niveau le plus bas et la foi presque inexistante. Ils étaient convaincus que maintenant, la seule chose qui pouvait les sauver, eux et leur foi, était l'apparition du Messie.

Le Nouveau Testament nous raconte comment l'Espérance est arrivée, pas seulement pour les Juifs, mais pour le monde entier. L'accomplissement des prophéties par Christ, était attendu et reconnu par tous ceux qui le cherchaient. Les histoires du centurion romain, des sages d'orient, et du pharisien Nicodème, montrent comment Jésus fut reconnu en tant que Messie par ceux qui vivaient à son époque. Les « 400 années de silence » furent brisées par l'histoire la plus extraordinaire jamais racontée : l'Evangile de Jésus-Christ !

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.