www.GotQuestions.org/Francais



Le livre du Lévitique



Auteur : Moïse est l’auteur du livre du Lévitique.

Date de rédaction : Le livre du Lévitique a été écrit entre 1440 et 1400 avant Jésus-Christ.

L’objectif du livre : Les Israélites ayant été esclaves en Egypte pendant 400 ans, leur conception de Dieu avait été déformée par les égyptiens païens polythéistes. L’objectif du Lévitique est de fournir des instructions et des lois pour guider un peuple pécheur, et pourtant racheté, dans leur relation avec un Dieu saint. Dans ce livre, l’accent est mis sur la nécessité d’une sainteté personnelle en réponse à un Dieu saint. Le péché doit être expié par l’offrande de sacrifices appropriés (chapitres 8 à 10). D’autres sujets traités dans ce livre sont : l’alimentation (les aliments purs et impurs), les accouchements, et les maladies qui étaient soigneusement réglementées (chapitres 11 à 15). Le chapitre 16 décrit le jour des expiations, lorsqu’un sacrifice annuel était fait pour les péchés accumulés par le peuple. De plus, le peuple de Dieu devait être prudent dans leur vie personnelle, morale et sociale, en contraste avec les pratiques courantes des païens qui vivaient autour d’eux (chapitres 17 à 22).

Versets-clés : Lévitique 1 :4 « Il posera sa main sur la tête de l’holocauste, qui sera agréé de l’Eternel, pour lui servir d’expiation. »

Lévitique 17 :11 « Car la vie de la chair est dans le sang. Je vous l’ai donné sur l’autel, afin qu’il serve d’expiation pour vos âmes, car c’est par la vie que le sang fait l’expiation. »

Lévitique 19 :18 « Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple. Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Je suis l’Eternel. »

Résumé succinct : Les chapitres 1 à 7 résument les sacrifices exigés, aussi bien du peuple laïque que des prêtres. Les chapitres 8 à 10 décrivent la consécration d’Aaron et de ses fils à la prêtrise (sacerdoce). Les chapitres 11 à 16 sont des prescriptions de purification pour différentes sortes d’impuretés. Les 10 derniers chapitres sont les consignes de Dieu à son peuple pour la sainteté dans la pratique. Diverses fêtes furent instituées dans le culte de l’Eternel, convenues et pratiquées selon les lois de Dieu. Des bénédictions ou des malédictions accompagnaient l’obéissance ou la négligence des commandements de Dieu (chapitre 26). Les vœux pour la consécration à l’Eternel sont traités dans le chapitre 27.

Le thème dominant du Lévitique est la sainteté. Le fait que Dieu exige la sainteté de son peuple, est basé sur sa propre nature sainte. Un thème analogue est celui de l’expiation. La sainteté doit être maintenue devant Dieu et dans sa présence, et la sainteté ne peut s’atteindre que par une expiation appropriée.

Préfigurations : La plupart des rites pratiqués lors du culte d’adoration, représentent dans beaucoup de domaines une image de la personne et de l’œuvre de notre Sauveur, le Seigneur Jésus-Christ. Hébreux 10 nous dit que la loi mosaïque est « l’ombre des biens à venir », ce qui signifie que les sacrifices quotidiens offerts par les prêtres pour le péché du peuple étaient une représentation du sacrifice ultime : Jésus-Christ, dont le sacrifice serait fait, une fois pour toutes, pour tous ceux qui croiraient en lui. La sainteté imputée temporairement par la loi, serait un jour remplacée par la réalisation de la sainteté absolue, lorsque les chrétiens échangeraient leur péché contre la justice de Christ (2 Corinthiens 5 :21).

Application pour notre vie : Dieu prend sa sainteté très au sérieux, et nous le devrions aussi. La tendance de l’église post-moderne est de se créer un Dieu à notre image, lui accordant les attributs que nous voudrions qu’il ait, au lieu de ceux que sa parole décrit. La sainteté absolue de Dieu, sa splendeur qui surpasse tout, et sa lumière inaccessible (1 Timothée 6 :16) sont des concepts étrangers à beaucoup de chrétiens. Nous sommes appelés à marcher dans la lumière et à nous dépouiller des ténèbres dans nos vies, afin que nous lui soyons agréables. Un Dieu saint ne peut pas tolérer le péché flagrant et répréhensible de son peuple ; sa sainteté exige de lui qu’il le punisse. Nous ne devrions pas être désinvoltes dans nos attitudes envers le péché ou envers la répugnance que Dieu en a, ni en ignorer la gravité d’aucune façon.

Louons Dieu de ce que grâce à la mort de Christ en notre faveur, nous n’ayons plus besoin d’offrir des sacrifices d’animaux. Dans Le livre du Lévitique il est question de substitution. La mort des animaux était un châtiment de substitution pour ceux qui avaient péché. Pareillement, mais d’une manière infiniment supérieure, le sacrifice de Jésus sur la croix fut le substitut pour nos péchés. Nous pouvons maintenant nous tenir devant le Dieu absolument saint, sans crainte, parce qu’il voit en nous la justice parfaite de Christ.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.