www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Pourquoi les juifs et les arabes/musulmans se détestent-ils ?"

Réponse :
Premièrement, il est important de comprendre que tous les arabes ne sont pas musulmans et que tous les musulmans ne sont pas arabes. Même si une majorité d’arabes sont musulmans, il y a de nombreux musulmans non-arabes. De fait, il y a significativement plus de musulmans non-arabes (dans des pays tels que l’Indonésie et la Malaisie) que d’arabes musulmans. Deuxièmement, il est important de se souvenir que pas tous les arabes détestent les juifs et que pas tous les juifs détestent les arabes et les musulmans. Nous devons faire prendre garde à éviter les stéréotypes. Toutefois, cela dit, l’on peut affirmer que généralement les arabes et musulmans ont une méfiance et aversion envers les juifs et vice-versa.

Il est une explication biblique explicite pour cette animosité : elle remonte à Abraham. Les juifs sont les descendants du fils d’Abraham, Isaac. Les arabes sont descendants du fils d’Abraham, Ismaël. Ismaël étant le fils d’une esclave (Genèse 16:1-16) et Isaac étant le fils promis qui devait hériter des promesses de Dieu à Abraham (Genèse 21:1-3), il est évident qu’il y avait de l’animosité entre les deux fils. Parce qu’Ismaël s’est moqué d’Isaac (Genèse 21:9), Sarah convainquit Abraham de renvoyer Agar et Ismaël. Un ange prophétisa même à Agar qu’Ismaël vivrait en hostilité envers tous ses frères (Genèse 16:11-12).

La religion de l’Islam, à laquelle adhère une majorité d’arabes à rendu cette hostilité plus profonde encore. Le Coran contient des instructions quelque peu contradictoires aux musulmans envers les juifs. Dans des passages, il donne instruction aux musulmans de traiter les juifs comme des frères, dans d’autres, il commande aux musulmans de s’en prendre aux juifs qui refusent de se convertir à l’Islam. Le Coran met aussi en doute l’identité du fils de la promesse. Les Ecritures hébraïques disent que c’était Isaac. Le Coran dit que c’est Ismaël. Il enseigne qu’Abraham emmena Ismaël au sacrifice et non Isaac (en contradiction avec la Genèse chapitre 22). Ce débat pour savoir qui est le fils de la promesse contribue à l’hostilité d’aujourd’hui.

Mais cette ancienne racine d’amertume n’explique pas toute l’hostilité entre juifs et arabes aujourd’hui. En fait, pendant plusieurs millénaires de l’histoire du Moyen-Orient, les juifs et les arabes vécurent en relative paix ou indifférence entre eux. La cause principale de leur hostilité a une origine moderne. Près la Seconde Guerre Mondiale, quand les Nations Unies donnèrent une portion de la terre d’Israël au peuple juif, cette région était principalement habitée par des arabes (les palestiniens). La plupart des arabes protestèrent avec véhémence contre l’occupation de leur territoire par la nation d’Israël. Les nations arabes se liguèrent et attaquèrent Israël pour tenter de chasser la nation d’Israël de cette terre – mais ils furent battus. Et depuis, il y a une grande hostilité entre Israël et ses voisins arabes. Si vous regardez une carte, Israël n’est qu’une fine bande de terre, entourée par des voisins arabes bien plus larges : Jordanie, Syrie, Arabie Saoudite, Iraq et Egypte. Notre opinion est qu’Israël, du point de vue biblique, a un droite d’exister en tant que nation avec son territoire propre – que Dieu accorda la terre d’Israël aux descendants de Jacob, le petit-fils d’Abraham. Toutefois, nous croyons fermement qu’Israël devrait rechercher la paix et montrer du respect envers ses voisins arabes. Le Psaume 122:6 déclare : « Demandez la paix pour Jérusalem : Que ceux qui t'aiment, Jérusalem, jouissent de la tranquillité ! »

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.