www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Pourquoi l’éternité en enfer est-elle un juste châtiment du péché ?"

Réponse :
Cette question dérange beaucoup de gens qui ont une compréhension incomplète de trois choses : la nature de Dieu, la nature de l’homme et la nature du péché. Pour nous, êtres humains pécheurs, la nature de Dieu est un concept difficile. Nous avons tendance à voir Dieu comme un Etre miséricordieux dont l’amour qu’Il nous porte annule et cache tous Ses autres attributs. Bien sûr, Dieu est un Dieu aimant, bon et miséricordieux, mais Il est avant tout et par-dessus tout un Dieu saint et juste. Il est si saint qu’Il ne peut pas tolérer le péché. Il est un Dieu dont la colère s’enflamme contre les faibles et ceux qui lui désobéissent (Esaïe 5 : 25 ; Osée 8 : 5 ; Zacharie 10 : 3). Il n’est pas uniquement un Dieu aimant – mais Il est Amour. La Bible nous dit aussi qu’Il hait toute sorte de péchés (Proverbes 6 : 16-19). Et s’Il est miséricordieux, il y a pourtant des limites à sa miséricorde. « Cherchez l’Eternel pendant qu’il se trouve ; invoquez-le, tandis qu’il est près. Que le méchant abandonne sa voie, et l’homme d’iniquité ses pensées ; qu’il retourne à l’Eternel qui aura pitié de lui, à notre Dieu, qui ne se lasse pas de pardonner » (Esaïe 55 : 6-7).

L’humanité est corrompue par le péché, et ce péché est toujours dirigé contre Dieu. Lorsque David pécha en commettant l’adultère avec Bath-Schéba et qu’il eût tué Urie, il fit une prière fort intéressante : « J’ai péché contre toi seul, et j’ai fait ce qui est mal à tes yeux… » (Psaume 51 : 6). Alors que David avait péché contre Bath-Schéba et Urie, comment était-il possible qu’il ait péché contre Dieu uniquement ? David avait en fait compris que tout péché est en dernière instance dirigé contre Dieu. Dieu est un Etre éternel et infini (Psaume 90 : 2). Et par conséquent, tout péché exige également un châtiment éternel. La sainteté, la perfection et le caractère infini de Dieu ont été offensés par notre péché. Bien que pour nos esprits limités nos péchés nous apparaissent inscrits seulement dans le temps, pour Dieu – qui est hors du temps – le péché qu’il hait demeure éternellement. Notre péché est éternellement devant Lui et doit être puni éternellement pour satisfaire Sa sainte justice.

Nul ne peut mieux comprendre cela que celui qui est en enfer. On trouve un exemple parfait de ce principe dans l’histoire de l’homme riche et de Lazare. Le deux sont morts, l’homme riche est allé en enfer alors que Lazare est allé au paradis (Luc 16). Bien sûr, l’homme riche était conscient que ses péchés n’avaient été commis qu’au cours de sa vie terrestre. Mais, de façon très intéressante, il ne dit jamais « Comment suis-je arrivé ici ? ». Car cette question ne se pose jamais en enfer. Il ne dit pas « Est-ce que j’ai vraiment mérité cela ? Ne croyez-vous pas que c’est un peuexcessif ? ». Non, la seule chose qu’il demande c’est que quelqu’un aille avertir ses frères qui sont encore vivants pour les avertir de ce qui va leur arriver.

Comme l’homme riche, chaque pécheur en enfer réalise qu’il mérite d’être là. Chaque pécheur en enfer possède une conscience profonde, aiguë et extrêmement sensible qui devient son propre tourment. C’est d’ailleurs cela la torture de l’enfer – une personne pleinement consciente de son péché, une conscience qui l’accuse impitoyablement, sans aucun soulagement possible, pas même un instant. La culpabilité du péché engendrera la honte et une haine de soi constante. L’homme riche savait que le châtiment éternel de toute une vie de péché était entièrement justifié et mérité. C’est pour cette raison qu’il n’a jamais protesté et n’a jamais posé la question du pourquoi il était en enfer.

Les réalités de la damnation éternelle, de l’enfer éternel et du châtiment éternel effraient et dérangent. Mais il est bon que nous soyons terrifiés. Même si cela peut nous paraître horrible, il y a tout de même de bonnes nouvelles. Dieu nous aime (Jean 3 : 16) et veut que nous soyons préservés de l’enfer (2 Pierre 3 : 9). Mais parce que Dieu est aussi juste et droit, Il ne peut pas permettre que notre péché demeure impuni. Quelqu’un doit payer pour cela. Dans Sa grande miséricorde et Son amour pour nous, Dieu a payé Lui-même le prix du péché. Il a envoyé son Fils Jésus-Christ payer la rançon pour nos péchés et mourir à la croix à notre place. La mort de Jésus fut une mort infinie parce qu’Il est ce Dieu-homme infini qui a payé la dette infinie de notre péché, afin que nous ne soyons pas condamnés à la payer en enfer pour l’éternité (2 Corinthiens 5 : 21). Si nous confessons notre péché et plaçons notre foi en Christ, demandant le pardon de Dieu sur la base du sacrifice de Christ, nous sommes sauvés, pardonnés, lavés et destinés à demeurer éternellement dans le ciel. Dieu nous a tant aimés qu’Il a pourvu Lui-même les moyens de notre salut, mais si nous rejetons Son don de la vie éternelle, nous subirons les conséquences éternelles de cette décision.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.