www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Pourquoi y a-t-il deux récits différents de la création en Genèse chapitre 1 et chapitre 2 ?"

Réponse :
Genèse 1:1 déclare : “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre”. Plus loin, en Genèse 2 :4, il semble qu’un deuxième récit de la création commence, mais différent du premier. L’idée de deux récits de la création différant l’un de l’autre est une interprétation erronée assez courante de ces deux passages, qui décrivent, en fait, le même événement de la création. Ils ne sont pas en désaccord quant à l’ordre chronologique dans lequel les choses furent créées, et ne sont pas en contradiction l’un avec l’autre. Genèse 1 décrit les ’’six jours de la création’’ (et un septième jour de repos), Genèse 2 décrit un jour seulement de cette semaine de la création – le sixième jour – et il n’y a aucune contradiction.

En Genèse 2, l’auteur remonte dans le temps -- dans la chronologie historique-- au sixième jour, celui où Dieu créa l’homme. Dans le premier chapitre, l’auteur de la Genèse décrit la création de l’homme au sixième jour comme l’apogée ou le point culminant de la création. Ensuite, dans le second chapitre l’auteur donne de plus amples détails concernant la création de l’homme.

On entend parler principalement de deux prétendues contradictions entre Genèse chapitre 1 et chapitre 2. La première concerne le monde végétal. Genèse 1 :11 décrit Dieu créant la végétation le troisième jour de la semaine. Genèse 2 :5 rapporte qu’avant la création de l’homme « aucun arbuste des champs n’était encore sur la terre, et aucune herbe des champs ne germait encore : car l’Eternel n’avait pas fait pleuvoir sur la terre, et il n’y avait point d’homme pour cultiver le sol. » Alors, lequel des deux est correct ? Dieu a-t-il créé la végétation le troisième jour avant de créer l’homme (Genèse 1) ou bien après qu’il ait créé l’homme (Genèse 2) ? Les termes hébreux traduits par ‘’végétation’’ dans ces deux passages sont deux mots différents. Genèse 1 :11 utilise un terme qui fait référence à la végétation en général. Genèse 2 :5 utilise un terme plus spécifique se référant à la végétation qui nécessite l’agriculture, c’est-à-dire, par extension, quelqu’un pour le cultiver, soit un jardinier. Les deux passages ne sont pas en contradiction. Genèse 1 :11 parle de Dieu créant la végétation, et Genèse 2 :5 explicite le fait que Dieu n’avait pas encore mis en place les conditions indispensables à l’existence d’une végétation nécessitant d’être cultivée, et possible seulement après la création de l’homme.

La seconde apparente contradiction porte sur la vie animale. Genèse 1 :24-25 parle de Dieu créant la vie animale le sixième jour, avant qu’il ne crée l’homme. Dans certaines traductions, Genèse 2 :19 semble signifier que Dieu créa les animaux après qu’il ait créé l’homme. Cependant, une meilleure et plus plausible traduction de Genèse 2 :19-20 peut se comprendre ainsi : « L’Eternel Dieu avait formé de la terre tous les animaux des champs et tous les oiseaux du ciel, et il les fit venir vers l’homme pour voir comment il les appellerait, et tout être vivant porta le nom que l’homme lui donna. Et l’homme donna des noms à tout le bétail, aux oiseaux du ciel et à tous les animaux des champs. » Le texte ne dit pas que Dieu créa l’homme, puis les animaux, et ensuite fit venir les animaux vers l’homme. Le texte dit « l’Eternel Dieu forma de la terre tous les animaux » dans le sens de « avait (déjà) formé de la terre tous les animaux ». Il n’y a aucune contradiction. Le Sixième jour, Dieu créa les animaux, puis créa l’homme, et ensuite fit venir les animaux vers l’homme, pour voir comment il les appellerait.

En considérant les deux récits de la création, tout d’abord individuellement, puis en les examinant ensemble, nous voyons en Genèse 1 que Dieu décrit l’ordre chronologique dans lequel il a procédé à la création, puis en Genèse 2, il en clarifie les points les plus importants, et tout spécialement le sixième jour. Il n’y a pas de contradiction ici, simplement une méthode littéraire courante permettant de décrire un événement en partant de l’aspect général pour finir avec l’aspect spécifique.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.