www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Quelle est la définition du péché ?"

Réponse :
Le péché est décrit dans la Bible comme une transgression de la loi de Dieu (1 Jean 3:4) et une rébellion contre Dieu (Deutéronome 9:7 ; Josué 1:18). Le péché a commencé avec Lucifer, « l’étoile éclatante, le fils du matin », le plus beau et puissant des anges. Non content d’être tout cela, il désira être plus grand que Dieu et cela fut sa chute et le début du péché (Esaïe 14:12-15). Nommé à partir de là Satan, il mena l’humanité à péché dans le Jardin d’Eden, où il tenta Adam et Eve avec le même appât : « vous serez comme des dieux ». Genèse 3 décrit leur rébellion contre Dieu and son commandement. Dès lors, le péché est transmis à chaque génération de l’humanité et nous, les descendants d’Adam, avons hérité ce péché de lui. Romains 5:12 nous dit qu’à travers Adam, le péché est entré dans le monde et fut transmis à tous les hommes, car « le salaire du péché, c’est la mort. » (Romains 6:23).

Par Adam, la tendance innée au péché est entrée dans la race humaine et les êtres humains sont devenus des pécheurs par nature. Quand Adam pécha, sa nature profonde fut transformée par son péché de rébellion, causant mort spirituelle et dépravation qui seront transmis à tous ceux qui viennent après lui. Les humains devinrent pécheurs non parce qu’ils ont commirent des péchés, mais ils péchèrent parce qu’ils étaient pécheurs. C’est ce que l’on nomme le péché hérité (ou péché originel). Tout comme nous héritons de caractéristiques physique de nos parents, nous héritons notre nature pécheresse d’Adam. Le roi David se lamenta de sa condition d’homme de nature déchue dans Psaumes 51:5 : « Je t'ai désobéi, je le reconnais ; ma faute est toujours là, je la revois sans cesse. ».

Un autre type de péché est le « péché imputé ». Le mot grec traduit imputé, utilisé dans cadre financier et légal, signifie prendre quelque chose qui appartient à quelqu’un et le créditer sur le compte de quelqu’un d’autre. Avant que le Loi de Moïse ne fût donnée, le péché n’était pas imputé à l’homme, malgré le fait que les hommes étaient pécheurs à cause du péché originel. Après que le Loi fût donnée, les péchés commis en violation avec la Loi leur furent imputés (porter au compte de) (Romains 5:13). Avant même que les transgressions de la Loi ne furent imputés aux hommes, la pénalité ultime pour le péché était déjà la mort (Romans 5:14). Tous les humains, d’Adam à Moïse, furent sujets à la mort, non pas à cause de leurs péchés contre la Loi mosaïque (ils ne l’avaient pas), mais à cause de leur nature pécheresse héritée. Après Moïse, les humains furent sujets à la mort à cause du péché hérité d’Adam et du péché imputé pour violations de la Loi de Dieu.

Dieu utilisa le principe d’imputation pour le plus grand bien de l’humanité quand il imputa le péché des croyants sur le compte de Jésus-Christ, qui paya la pénalité pour ces péchés (mort) à la croix. Imputant nos péchés sur Jésus, Dieu le traita comme le pécheur qu’il n’était pas, et le laissa mourir pour tous les croyants qui allaient croire en lui. Il est important de comprendre que le péché lui fut imputé, mais il ne l’hérita pas d’Adam. Il subit la pénalité du péché, mais il ne devint jamais un pécheur. Sa nature pure et parfaite ne fut pas touchée par le péché. Il fut traité comme s’il était coupable de tous les péchés commis par tous ceux qui allaient un jour devenir croyants, même s’il n’avait pas commis aucun péché. En échange, Dieu imputa la justice de Christ aux croyants et mis à notre compte sa justice comme il prit à son compte notre péché (2 Corinthiens 5:21).

Le péché personnel est celui qui est commis tous les jours par chaque être humain. Parce que nous avons hérité une nature pécheresse d’Adam, nous commettons des péchés personnel, individuels – du apparemment innocent petit mensonge jusqu’au meurtre. Ceux qui n’ont pas mis leur foi en Jésus-Christ doivent payé la pénalité de ces péchés personnels en plus du péché hérité et imputé. Toutefois, les croyants on été libérés de la pénalité éternelle du péché (l’enfer et la mort spirituelle). Maintenant, nous pouvons choisir de commettre des péchés personnels ou non, car nous avons le pouvoir de résister au péché par le Saint-Esprit qui habite en nous, nous sanctifiant et nous convainquant de péché quand nous en commettons (Romains 8:9-11). Quand nous confessons nos péchés personnels à Dieu et que nous demandons le pardon, nous sommes rétablis dans l’amitié et la communion parfaite avec lui. « Mais si nous confessons nos péchés, nous pouvons avoir confiance en Dieu, car il est juste : il pardonnera nos péchés et nous purifiera de tout mal : » (1 Jean 1:9).

Le péché hérité, imputé et personnel – tous ont été crucifiés sur la croix de Jésus and maintenant : « Car, par le sacrifice du Christ, nous sommes délivrés du mal et nos péchés sont pardonnés. Dieu nous a ainsi manifesté la richesse de sa grâce. » (Ephésiens 1:7).

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.