www.GotQuestions.org/Francais



Question : "Si je me convertis au Christianisme, ma famille me reniera et je serai terriblement persécuté dans ma culture. Que dois-je faire ?"

Réponse :
Il est difficile pour les croyants qui vivent dans des nations où la liberté religieuse est une pierre angulaire de la culture, de comprendre entièrement le coût de suivre le Christ dans d'autres parties du monde. La Bible, cependant, est la Parole de Dieu et, comme telle, elle est compréhensible dans toutes les épreuves et tous les tourments de la vie, indépendamment du temps et du lieu. Jésus a précisé que le suivre est une entreprise coûteuse. En fait, cela nous coûte tout. D'abord, cela nous coûte nous-mêmes. Jésus a dit aux foules qui l'ont suivi “Si quelqu'un veut venir à ma suite, qu'il se renie lui-même, qu'il se charge de sa croix, et qu'il me suive.” (Marc 8:34). La croix était un instrument de mort et Jésus précisait que Le suivre signifiait mourir pour Lui. Tous nos désirs terrestres et ambitions doivent être crucifiés pour que nous puissions atteindre la nouvelle vie en Lui, car personne ne peut servir deux maîtres (Luc 16:13). Mais que la nouvelle vie est bien plus grande et plus précieuse que quoi que ce soit que nous pourrions atteindre dans ce monde.

Deuxièmement, cela peut nous coûter la famille et les amis. Jésus explique dans Matthieu 10:32-39 que Son arrivée a entraîné la division entre Ses disciples et leurs familles, mais que quelqu'un qui ne déteste pas (qui signifie aimer moins) sa famille n'est pas digne d'être Son disciple. Si nous nions le Christ pour maintenir la paix dans la famille terrestre, Il nous niera au ciel et si Jésus nous nie, nous ne pouvons pas entrer au ciel. Mais si nous l'adorons devant les hommes, indépendamment du prix personnel que nous devrions payer, Il dira au Père, “celui-ci est le mien – accueille-le dans Ton royaume.” La vie éternelle est “une perle de grand prix” dans Matthieu 13:44-45 qui vaut la peine de renoncer à tout pour la posséder. Il n’est pas bien de mettre la main sur les choses de cette vie courte et passagère et de perdre l'éternité. “Que sert donc à l'homme de gagner le monde entier, s'il ruine sa propre vie ?” (Marc 8:36). Comme l’a dit Jim Elliot, le missionnaire tué pour avoir apporté le Christ aux Indiens Huaorani en Equateur, “Il n'est aucun imbécile qui donne ce qu'il ne peut pas garder pour gagner ce qu'il ne peut pas perdre.”

Jésus a aussi précisé que la persécution était pour lui inévitable. Il nous encourage à nous attendre à cela comme une partie intégrante d'être Son disciple, et à avoir du courage dans la persécution. Il appelle même le persécuté "béni" et nous dit d’être “dans la joie et l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux” (Matthieu 5:10-12). Il nous rappelle que Ses gens (ses disciples) étaient toujours persécutés. Les prophètes de l'Ancien Testament ont été persécutés, insultés, torturés, tués et dans un cas scié en deux ! (Hébreux 11:37). Tous les Apôtres (sauf Jean qui a été exilé dans l'île de Patmos) ont été exécutés pour avoir prêché le Christ. La tradition veut que Pierre ait insisté pour être crucifié à l'envers parce qu'il se sentait indigne de mourir de la même manière que son Seigneur. Il a aussi écrit dans sa première lettre “Heureux, si vous êtes outragés pour le nom du Christ, car l'Esprit de gloire, l'Esprit de Dieu repose sur vous.” (1 Pierre 4:14). L'Apôtre Paul a été emprisonné, battu et lapidé de nombreuses fois pour avoir prêché le Christ, mais il considérait ses souffrances du temps présent comme n’étant pas à comparer à la gloire qui doit se révéler en nous (Romains 8:18).

Bien que le coût d'être disciple puisse sembler élevé, il y a la récompense terrestre aussi bien que céleste. Jésus a promis d'être avec nous pour toujours, même à la fin du monde (Matthieu 28:20); Il ne nous laissera jamais ni ne nous abandonnera (Hébreux 13:5); Il connaît notre douleur et souffrance, ayant souffert pour nous (1 Pierre 2:21); Son amour pour est sans fin et Il ne permettra pas que nous soyons tentés au-delà de nos forces; mais avec la tentation, Il nous donnera le moyen d'en sortir et la force de la supporter (1 Corinthiens 10:13). Quand nous sommes les premiers de notre famille ou de notre culture à embrasser le Christ, nous devenons les membres de la famille de Dieu et nous sommes alors Ses ambassadeurs pour ceux que nous aimons et pour le monde. En tant que tel, nous pouvons très bien être l'instrument qu'Il utilise pour diriger d'autres vers Lui, nous donnant une joie de surpasser quoi que ce soit que nous pourrions avoir jamais imaginé.

© Copyright 2002-2014 Got Questions Ministries.